Yves Cannac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yves Cannac, né le à Chartres (Eure-et-Loir), est un haut fonctionnaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir intégré l'école normale supérieure, il sort premier de l'agrégation d'histoire en 1959[1]. De 1963 à 1965, il est élève de l'ENA, dans la promotion Stendhal. Il fut marqué par la pensée de Raymond Aron.

Il est chargé de mission en 1968 au Commissariat général au Plan, il rejoint l'année suivante le cabinet de Jacques Chaban-Delmas, Premier ministre. Il participa à la rédaction du discours de Chaban-Delmas sur la Nouvelle société. En 1973, il est nommé directeur de cabinet adjoint de Valéry Giscard d’Estaing, ministre de l’Économie et des Finances, puis secrétaire général adjoint de l'Élysée en 1974.

Il est président du comité éditorial de Sociétal, revue trimestrielle d'analyse économique et sociale publiée à Paris par l'Institut de l'entreprise. Il est maître des requêtes honoraire au Conseil d'État, ancien président de la Cegos et membre du Conseil économique et social. Il a rédigé en 2003 le rapport sur « La qualité des services publics », remis au premier ministre de l'époque, Dominique de Villepin.

Fonctions occupées[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1983, Le Juste Pouvoir : essai sur les deux chemins de la démocratie, JC Lattès
  • 1993, Pour un État moderne, Plon
  • 2003, La Qualité des services publics, La documentation française

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]