Yvan Larsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yvan Larsen
Image dans Infobox.
Chouette Effraie, 1970.
Naissance
Nom de naissance
Yvan Larsen
Autres noms
Yvan Louis Larsen
Nationalité
Activité
Sculpteur. Sculpture en plâtre et en bronze
Formation

Yvan Larsen, né à Genève en 1924, est un artiste suisse[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Yvan Larsen est né le à Troinex (GE) d'un père danois (Henry Larsen 1890-1969) et d'une mère argovienne (Louise Rychner 1893-1957). Sa famille s'installe à Port-Choiseul près de Versoix puis à Genève en 1933.

Après une jeunesse sans soucis et un intérêt peu soutenu pour les études, il commence son parcours professionnel par un stage d'un an et demi dans une banque. Cette expérience dans le monde de la finance n'aura pas de suite. Yvan Larsen entre en 1942 au Muséum d'histoire naturelle de Genève ou il exerce, pendant dix ans, la fonction d'aide-empailleur sous les ordres de son père taxidermiste. Pour parfaire sa formation, il suit des cours de modelage et de moulage à l’École des beaux-arts de Genève pendant deux ans. En 1944, Il est nommé aide-taxidermiste à la ville de Genève.

Yvan Larsen se rend à Paris en 1946 pour perfectionner ses connaissances. Il découvre la sculpture égyptienne antique au Musée du Louvre, ce qui influencera son style et sa technique. Il fera plusieurs séjours en Égypte entre 1959 et 2000.

En 1950, il quitte ses parents pour s'installer à la Petite Grave près de Cartigny (GE). La même année, Il inaugure sa première exposition collective au Théâtre de la Cour Saint-Pierre à Genève où il obtient une bonne critique.

Entre 1950 et 1960, la plupart de ses œuvres sont en plâtre vu le coût élevé du coulage en bronze. En 1953, il fait couler sa première sculpture en bronze, la baigneuse, à la fonderie Pastori à Carouge : première maison de fonte d'art à cire perdue de Genève. Par la suite, il confiera ses fontes à la fonderie Gilles Petit[2], à Fleurier (NE). Yvan Larsen donnera toujours beaucoup d'importance aux finitions et à la patine de ses sculptures.

Il expose en 1959 au Musée Rath, dans une salle uniquement consacrée à son œuvre, des grands nus féminins et masculins[3] en plâtre. À la suite de cette exposition, il détruit toutes ces grandes pièces; ce qu'il justifiera en affirmant que « Ce que j'avais fait m'était devenu trop académique, trop inspiré par Maillol, dont j'étais et suis toujours un fervent admirateur »[4]. À partir de cette époque, il modèlera de plus en plus d'animaux, qu'il observe quotidiennement dans son métier de taxidermiste qu'il pratiquera jusqu'en 1984. Sa profession lui a permis d'acquérir une grande connaissance de l'anatomie animale et a été complémentaire à ses aspirations artistiques.

Il réalise, en 1972, une œuvre en bronze de très grande taille : Cheval Percheron en grandeur nature. Elle se situe dans une zone industrielle, près de Satigny (GE).

En 1974, il déménage à Pougny (Ain), en France voisine, et faute de place installe son atelier à la fonderie Pastori à Carouge jusqu'en 1984. Il y réalisera les plus grandes de ses sculptures. Actuellement, son atelier se trouve dans une laiterie désaffectée à Chancy (GE)[4],[5].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Sélection de sculptures[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 1959 : Yvan Larsen, [Lison Favarger, Alice Milsom], Musée Rath, Genève[3]
  • 1972 : Galerie Delafontaine, Carouge[8]
  • 1987 : Galerie de l'Escapade, Cartigny, Genève
  • 1989 : "OPUS 89" Château d'Aubonne - Vaud
  • 1991 : Galerie de l'Escapade, Cartigny, Genève
  • 1994 : Galerie du Lac, Nyon
  • 1994 : Banque privée Edmond de Rothschild SA, Genève
  • 1999 : Galerie Delafontaine, Carouge, Genève
  • 2002 : Galerie du Lac
  • 2017 : Yvan Larsen : sculpter la vie : une rétrospective, Carouge[9]

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • 1950 : Théâtre de la Cour St-Pierre, Genève
  • 1954 : Galerie Chédel, Genève
  • 1965 : Sculpture en plein air : Henry Moore, Baksa, Bianchi, Bindschedler, Blasco.. [etc.] : 2e exposition, Parc des Eaux-Vives, Genève[10]
  • 1965 : André C. Lambert, [Francis Andruet, Yvan Larsen] : Musée Rath, Genève[11]
  • 1970 : Musée d'art et d'histoire de Genève
  • 1970 : Ferme du Grand-Cachot-de-vent, La Chaux-du-Milieu, Neuchâtel
  • 1972 : Artistes de Genève, Musée Rath, Genève[12]
  • 1973 : Art du 20e siècle : collections genevoises, Musée d'art et d'histoire de Genève[13]
  • 1974 : Académie des beaux-arts, Paris
  • 1975 : Sculpture en plein air : [Erzsi Baksa, Dolores Blasco, Dominique Bovy, André Bucher, Roque Carmona...] : Promenade de l'Observatoire, Genève[14]
  • 1975 : Galerie du Château de Greifenstein, Saint-Gall
  • 1976 : Académie des beaux-arts, Paris
  • 1977 : "Autoportrait", Exposition collective d'autoportraits, Genève, Musée Rath[15].
  • 1978 : Académie des beaux-arts, Paris
  • 1979 : La Pagode de Zyma, Nyon
  • 1981 : Galerie Delafontaine, Carouge
  • 1985 : Conservatoire et jardin botanique, Genève
  • 1986 : Salon des artistes suisses, Grand Palais, Paris
  • 1986 : "Bestiaire de sculpteurs genevois", Genève, Museum d'histoire naturelle, -[14]
  • 1987 : Salon des artistes suisses, Grand Palais, Paris
  • 1988 : Salon des artistes suisses, Grand Palais, Paris
  • 1989 : Centre culturel Maison Chauvet-Lullin, Vernier, Genève
  • 1989 : Triennale de sculpture, Grand-Lancy, Genève
  • 1991 : Galerie de l'Escapade, Cartigny, Genève

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Yvan Larsen », sur SIKART Dictionnaire sur l'art en Suisse.
  • Yvan Larsen : sculpteur / [ed.] Andreas N. Dürr, Gilles E. Moine, Genève : A. N. Dürr, 2004, (ISBN 2970040816)
  • Arts à Carouge : peintres, sculpteurs et graveurs / sous la dir. de Jean M. Marquis ; avec la collab. d'Isabelle Dumaret , Carouge : Ville de Carouge, 2009, (ISBN 2970032066)
  • Yvan Larsen / [préf.: Pierre von Allmen], Genève : [s.n.], 1991
  • A Carouge, le sculpteur Yvan Larsen capture les animaux dans le bronze, In Tribune de Genève. - Genève. -
  • CAROUGE/Le Musée rend hommage au sculpteur genevois Yvan Larsen / Étienne Dumont, In Bilan : La référence suisse de l'économie. -
  • Yvan Larsen, sculpter la vie : une rétrospective, In Pharts : le magasin suisse des arts. - Lausanne. -
  • Au Muséum d'histoire naturelle jusqu'au  : le bestiaire des sculpteurs genevois / Paul Klein, In: Tribune de Genève. - Genève. -
  • Le Jardin botanique s'agrandit / M. B., In: La Suisse. - Genève. -
  • La raie manta de Carouge, In: La Suisse. - Genève. -
  • Nouvelles galerie d'art à Carouge / Paul Klein, In: Tribune de Genève. - Genève. -
  • La chronique des expositions à Genève : des sculptures qui engagent au dialogue / Rainer Michael Mason, In: Tribune de Genève. - Genève. -
  • Un tamanoir de bronze à Malagnou, In: Tribune de Genève. - Genève. -

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Yvan Larsen », sur SIKART Dictionnaire sur l'art en Suisse.
  2. « Fonderie Gilles Petit SA »
  3. a et b Yvan Larsen, [Lison Favarger, Alice Milsom, Genève, Musée Rath, Genève, du 5 au 24 décembre 1959]
  4. a et b Yvan Larsen : sculpteur / [ed.] Andreas N. Dürr, Gilles E. Moine, Genève : A. N. Dürr, 2004, (ISBN 2970040816)
  5. Arts à Carouge : peintres, sculpteurs et graveurs / sous la dir. de Jean M. Marquis ; avec la collab. d'Isabelle Dumaret , Carouge : Ville de Carouge, 2009, (ISBN 2970032066)
  6. Un tamanoir de bronze à Malagnou, In: Tribune de Genève. - Genève. - 20 mars 1969
  7. La raie manta de Carouge, In: La Suisse. - Genève. - 14 juin 1978
  8. Nouvelles galerie d'art à Carouge / Paul Klein, In: Tribune de Genève. - Genève. - 15 mai 1972
  9. CAROUGE/Le Musée rend hommage au sculpteur genevois Yvan Larsen / Etienne Dumont, In Bilan : La référence suisse de l'économie. - 8 février 2017
  10. Sculpture en plein air : Henry Moore, Baksa, Bianchi, Bindschedler, Blasco.. [etc.] : 2e exposition, Parc des Eaux-Vives, 12 juin-8 août 1965 / exposition organisée par l'Association des sculpteurs de Genève
  11. André C. Lambert, [Francis Andruet, Yvan Larsen] : Musée Rath, Genève, du 16 janvier au 14 février 1965
  12. Artistes de Genève : catalogue-annuaire publié à l'occasion des expositions du 17 novembre au 29 décembre 1972, Musée Rath, Genève
  13. Art du 20e siècle : collections genevoises : [exposition organisée par le] Musée d'art et d'histoire de Genève [présentée conjointement au] Musée Rath, Genève [et au] Cabinet des estampes. Genève, 28 juin au 23 septembre 1973
  14. a et b Sculpture en plein air : Erzsi Baksa, Dolores Blasco, Dominique Bovy, André Bucher, Roque Carmona...] : Promenade de l'Observatoire, Genève, 28 juin-14 septembre 1975 / Association des sculpteurs de Genève
  15. Autoportrait ? : exposition organisée par le CARAR avec la collaboration du Musée d'art et d'histoire de Genève, Musée Rath, 10 décembre 1977-15 janvier 1978

Liens externes[modifier | modifier le code]