Yutaka Taniyama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yutaka Taniyama
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Kisai (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 31 ans)
Tokyo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
谷山豊Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Yutaka Taniyama (谷山 豊), né le et mort le , est un mathématicien japonais connu pour la conjecture Taniyama-Shimura. Les noms Taniyama, Shimura et Weil ont tous les trois été attachés à cette conjecture mais l'idée vient principalement de Taniyama.

En 1986, Ken Ribet démontra que si la conjecture de Shimura-Taniyama-Weil était prouvée, le dernier théorème de Fermat le serait également. Andrew Wiles travailla en secret sur la conjecture pendant des années et parvint à en démontrer un cas particulier suffisant à prouver le dernier théorème de Fermat.

Le théorème complet conjecturé par Taniyama et Shimura, et popularisé par André Weil, fut finalement démontré en 1999 par Breuil, Conrad, Diamond et Taylor qui, en s'appuyant sur le travail de Wiles, remplirent par sauts de puce les cas restants jusqu'à la démonstration du résultat complet.

Taniyama s'est suicidé en 1958 en laissant une note derrière lui, en s'excusant auprès de ses collègues pour ce geste qu'il ne s'explique pas lui-même :

« Jusqu'à hier, je n'avais aucune intention de me tuer. Mais quelques-uns ont dû remarquer que ces derniers temps j'étais fatigué physiquement et mentalement. Quant à la cause de mon suicide, je ne la comprends pas moi-même tout à fait, et elle ne résulte pas d'un incident ou d'une raison particulière. Je peux simplement dire que je suis dans un état d'esprit où j'ai perdu confiance en mon avenir. Il y aura sans doute quelqu'un qui sera troublé par mon suicide et pour qui cela sera un coup dur dans une certaine mesure. J'espère sincèrement que cet incident ne jettera aucune ombre sur l'avenir de cette personne. En tout cas, bien que je ne puisse pas nier qu'il s'agit d'une sorte de trahison, je vous prie de l'excuser et de le considérer comme le dernier acte d'un homme qui a toujours conduit sa vie comme l'a entendu. »

Il laissa également dans cette dernière note un état précis de ses recherches en cours, et de ses résultats non encore publiés.

Quelques semaines plus tard, sa fiancée se suicida à son tour.

Liens externes[modifier | modifier le code]