Iouri Milner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Yuri Milner)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Milner.

Iouri Milner
Illustration.
Iouri Milner en 2011
Biographie
Nom de naissance Iouri Borissovitch (Bentsionovitch) Milner
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Moscou, Russie
Nationalité Drapeau de la Russie Russe
Conjoint Julia Milner
Enfants 2
Diplômé de Université de Moscou
Wharton School of Economics
Université de Pennsylvanie
Profession investisseur, homme d'affaires

Iouri Borissovitch (Bentsionovitch) Milner[1] (en russe : Юрий Борисович (Бенционович) Мильнер) né le à Moscou, est un entrepreneur, capital-risqueur et milliardaire russe.

Sur la liste du magazine Fortune listant les cinquante plus éminentes personnalités du monde des affaires en 2010, Milner se situe à la 46e place, faisant de lui le seul Russe sur la liste.[réf. nécessaire] En 2010 Milner a été reconnu par le magazine économique russe Vedomosti comme « Entrepreneur de l'année ».[réf. nécessaire] En 2012, il a été inclus dans la liste des 50 plus puissantes personnalités de la planète.[réf. nécessaire]

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la physique à l'université de Moscou jusqu'en 1985. Il est également diplômé d'un MBA en 1992, de la Wharton School of Economics, au sein de l'université de Pennsylvanie.

De 1985 à 1989, il commence sa carrière comme chercheur à l'Académie de sciences d'URSS. Après un passage aux États-Unis pour étudier et un passage à la Banque mondiale à Washington, il revient dans son pays natal en 1996 pour s'occuper du développement du secteur financier en Russie. Durant deux années, il se forme au management dans la banque de Mikhail Khodorkovski, un oligarque russe emprisonné de 2004 à décembre 2013, qualifié de victime du « régime russe » de Vladimir Poutine.

En 1999, Milner commence à investir dans Internet en devenant actionnaire d'un service de messagerie, Mail.ru.

En 2005, il fonde le fonds d'investissement Digital Sky Technologies (en) (DST)[2], qui s'appelle maintenant Mail.ru Group, et DST Global. Entre 2005 et 2009 il investit plus d'un milliard de dollars dans plus de trente entreprises comme Facebook, Zynga, Twitter, Spotify, ZocDoc, Groupon, 360buy et Alibaba Group.

En juin 2014, DST Global lance son 4e fonds d'investissement, DST Global IV[3].

Il a lancé le prix de physique fondamentale et le Breakthrough Prize in Life Sciences[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Dans une entrevue pour le journal Vedomosti en 2010, Iouri Milner a dit de lui-même : « Au cours des dernières années, je n'ai tout simplement pas eu le temps pour les loisirs. Je commence même à oublier ce que j'aime. Comme par le passé, où je lisais de la littérature qui ne soit pas liée au travail. »

Iouri est marié à l'ancien modèle et artiste contemporain Julia Milner.

Les Milner vivent et travaillent principalement à Moscou avec leurs deux enfants.

En 2011, Iouri Milner a acheté une maison pour 100 millions de dollars[réf. nécessaire] à Los Altos Hills en Californie. La propriété s'étend sur trois parcelles d'une surface totale de 7 hectares et comprend une résidence principale de 2 370 m2 et deux maisons d'amis de 510 m2 chacune. Le Wall Street Journal a rapporté que le prix de 100 millions de dollars pour la maison faisait d'elle le bien immobilier le plus cher pour une maison familiale aux États-Unis.[réf. nécessaire]

Fortune[modifier | modifier le code]

Dans la liste des cinquante personnalités des affaires de 2014 du magazine Fortune, il apparaît à la 35e place. En 2014, sa fortune personnelle est évaluée à 1,8 milliard de dollars[5].

En 2015 le magazine Forbes évalue sa fortune à 3,2 milliards de dollars, ce qui fait de lui le 32e homme le plus riche de Russie et le 557e homme le plus riche du monde[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Récolte de fonds pour faciliter la préparation du 300e anniversaire de la fondation de Saint-Pétersbourg, Vedomosti (Saint-Pétersbourg), 30 mai 2003, no 319
  2. Owen Matthews, « Yuri Milner: Facebook's Russian Sugar Daddy », The Daily Beast, (consulté le 18 août 2011)
  3. (en) « Yuri Milner’s DST Global launches its fourth investment fund » Venture Beat, 3 juillet 2014
  4. Olivier Dessibourg, « Le magnat russe qui veut héroïser la science », Le Temps, numéro 4562, samedi 23 mars 2013, page 10.
  5. (en) #35 Yuri Milner, Forbes
  6. https://www.forbes.com/profile/yuri-milner/

Liens externes[modifier | modifier le code]