Yunmen Wenyan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yunmen Wenyan
Yunmen-Fozu zhengzong daoying40.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Yunmen Wenyan (chinois simplifié : 云门文偃 ; chinois traditionnel : 雲門文偃 ; pinyin : yúnmén wényăn ; également connu en japonais sous le nom Ummon Bun'en (雲門文偃?)), né en 864, décédé en 949, est un moine chinois de l'école bouddhiste Chan[1]. Il a fondé l'école Yunmen, l'une des cinq grandes écoles du Chan, le zen chinois. Le nom de ce courant vient du Mont Yunmen, où Yunmen Wenyan a créé un monastère.

Yunmen Wenyan est né dans la province de Zhejiang et a étudié le Vinaya dharmaguptaka. Dans le cadre de son enseignement, il employait fréquemment des gōng'àn (japonais : kōan), notamment des « barrières d'un mot » (chinois : 一字關, yizi guan, japonais : ichiji-kan)[2]. Ces réponses d'un mot n'offrant aucune prise à une compréhension conceptuelle, elles requéraient une réalisation directe de la vérité[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Princeton Dictionary of Buddhism par Robert E. Buswell Jr et Donald S. Lopez Jr aux éditions Princeton University Press (ISBN 0691157863), p. 1046
  2. Philippe Cornu, Dictionnaire encyclopédique du bouddhisme [détail des éditions]
  3. (en) The Princeton Dictionary of Buddhism par Robert E. Buswell Jr et Donald S. Lopez Jr aux éditions Princeton University Press (ISBN 0691157863)

Liens externes[modifier | modifier le code]