Yun Humyong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yun Hu-myong
Yun Hu-myeong.jpg
Yun Humyong
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Yun Sang-gyuVoir et modifier les données sur Wikidata
Romanisation révisée
Yun Hu-myeonVoir et modifier les données sur Wikidata
McCune-Reischauer
Yun HumyŏnVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction
Prix Yi Sang ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Yun Hu-myeong[1] (hangeul :윤후명) est un poète, romancier, et critique sud-coréen né le 17 janvier 1946[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Gangneung dans la province Gangwon-do en Corée du Sud, sous le nom de Yun Sang-gyu. Il a obtenu une licence en philosophie à l'université Yonsei[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Bien qu'il soit l'un des principaux écrivains coréens des années 1980, les récits de Yun hu-myeong maintiennent une certaine distance avec la tendance dominante de la littérature coréenne des années 1980, à savoir ce souci de réalisme comme outil littéraire adéquat pour rendre les situations sociales contemporaines. Au lieu de cela, ce qui anime avant tout son monde littéraire, c'est d'abord le désir individuel et le pouvoir de l'imagination. Une situation typique de ses œuvres est celle d'un homme souffrant d'un sentiment de manque lancinant : cette souffrance se trouve amortie par le train-train de la routine. Il se plonge alors dans les fantasmes ou dans les voyages afin de transcender le monde du réel. Cette recherche repose souvent sur le désir ardent du protagoniste pour une femme. Mais ce fantasme ne peut pas durer, et pourtant c'est ce mouvement incessant des fantasmes et des désirs qui le projette loin de la triste réalité et qui lui permet en quelque sorte de ressusciter, de surmonter la solitude ou le désespoir. Cet individualisme romantique est renforcé par le style lyrique et sentimental de Yun[1].

Ainsi, les romans de Yun traitent essentiellement de la relation entre le fantasme et la réalité dans la vie des individus. De la même façon, sa poésie traite de la connexion entre le spirituel et le profane.

En 1994, il remporte le Prix de littérature contemporaine (Hyundae Munhak) pour Avec l'amour des étoiles (Byeoreul saranghaneun ma-eumeuro), et en 1995 le Prix Yi Sang pour Bateau blanc (Hayan bae).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • 돈황의 사랑 L'amour de Dunhuang (1982)
  • 부활하는 새 Le phénix (1985)
  • 모든 별들은 음악 소리를 낸다 Toutes les étoiles émettent de la musique (1987)
  • 원숭이는 없다 Il n'y a pas de singes (1989)
  • 약속없는 세대 Génération sans promesses (1989)
  • 알함브라 궁전의 추억 Souvenirs de l'Alhambra (1990)
  • 협궤열차 Chemin de fer à voie étroite (1992)

Romans[modifier | modifier le code]

  • 이별의 노래 Chant d'adieu (1995)
  • 오늘은 내일의 젊은 날 Aujourd'hui est la jeunesse de demain (1996)
  • 여우사냥 La chasse aux renards (1997)

Poèmes[modifier | modifier le code]

  • 홀로 가는 사람 Celui qui part seul (1986)
  • 홀로 등불을 상처 위에 켜다 Seul, j'allume la lampe sur la plaie (1992)
  • 명궁 Un arc réputé (1997)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Yun Hu-myong sur le site LTI Korea Library
  2. (en) Lee, Kyung-ho, Who's Who in Korean Literature, Seoul, Hollym, , 553-53 p. (ISBN 1-56591-066-4), « Yu, Hu Myong »