Yohann Diniz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yohann Diniz
Image illustrative de l’article Yohann Diniz
Yohann Diniz lors de sa victoire aux championnats d'Europe 2014 à Zurich où il établit un nouveau record du monde du 50 km marche.
Informations
Disciplines Marche athlétique
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (42 ans)
Lieu Épernay
Taille 1,85 m (6 1) [1]
Poids 71 kg (156 lb)[1]
Club EFSRA de Reims
Entraîneur Gilles Rocca
Records
Détenteur des records du monde du 50 km marche (route) et du 50 000 m marche (piste).
Ancien détenteur du record du monde du 20 km marche (route).
Palmarès
Championnats du monde 1 1 -
Championnats d'Europe 3 - -
Coupe d'Europe de marche 2 - 1

Yohann Diniz, né le à Épernay[2], est un athlète français spécialiste de la marche athlétique.

Triple champion d'Europe du 50 kilomètres marche, en 2006 à Göteborg, en 2010 à Barcelone et en 2014 à Zurich, il remporte également la médaille d'argent des championnats du monde de 2007, à Osaka au Japon. En 2017, il remporte le titre des championnats du monde de Londres.

Il détient le record du monde du 50 km marche avec le temps de h 32 min 33 s, établi le lors des championnats d'Europe de Zurich, ainsi que le record du monde du 50 000 m marche (sur piste), en h 35 min 27 s établi le à Reims. Il a détenu pendant une semaine le record du monde du 20 km marche (h 17 min 2 s le lors des championnats de France de marche à Arles).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un père agent de maîtrise et d'une mère vendeuse dans une grande surface, ses parents se sont rencontrés à l'âge de 16 ans avant de se séparer. Vivant dans une « ambiance difficile », Yohann Diniz trouve refuge chez ses grands-parents, portugais et communistes. À l'adolescence, alors à l'internat, il commet quelques larcins comme la prise de drogues, qui lui valent des gardes à vue[2].

Il n'est pas retenu pour participer aux Jeux olympiques d’Athènes en 2004 et est disqualifié lors des Championnats du monde 2005 d'Helsinki après 20 kilomètres de course pour foulée incorrecte. La même année, il remporte le titre national du 50 km marche.

Depuis 2006, il est sous contrat d'athlète de haut niveau avec la direction du Courrier du groupe La Poste. Contrairement à ce que les médias affirment Yohann Diniz n'est pas facteur mais chargé de communication[3].

Le , il remporte la médaille d'or du 50 km marche des Championnats d'Europe de Göteborg, réalisant le temps de h 41 min 39 s sous une pluie battante. Il améliore par ailleurs le record de France de la discipline détenu depuis 1994 par Thierry Toutain.

Vice-champion du monde (2007)[modifier | modifier le code]

En 2007, Yohann Diniz remporte l'épreuve des 20 km de la Coupe d'Europe de marche, à Royal Leamington Spa (Royaume-Uni), en établissant un nouveau record de France en h 18 min 58 s. Le , il décroche la médaille d'argent du 50 km marche des Championnats du monde d'athlétisme d'Osaka en signant son meilleur temps de la saison en h 44 min 22 s. Il est devancé de 29 secondes par l'Australien Nathan Deakes mais réussit à conserver son avance sur l'Italien Alex Schwazer.

Le 27 juin 2008, il porte le record de France du 5 000 m marche sur piste à 18 min 18 s au meeting Lille Métropole. Sélectionné en équipe de France pour les Jeux olympiques d'été de 2008 de Pékin, Yohann Diniz est contraint à l'abandon au bout d'une trentaine de kilomètres. Les conditions climatiques de Pékin ce jour là avec 97 % d'humidité dans l'air au départ, des douleurs au ventre et à la cuisse, n'ont pas aidé Yohann Diniz à venir à bout des 50 km, alors qu'il a réalisé la meilleure performance mondiale de l'année 2009 (h 38 min 45 s).

Le 21 août 2009, alors qu'il partait favori, il ne termine que 12e, en h 49 min 3 s, des Championnats du monde d'athlétisme de Berlin. Jusqu'au 30e kilomètre il était dans le groupe de tête, mais a craqué, s'est accroché, en allant jusqu'à perdre 30 secondes par kilomètre sur celui-ci. Le classement rectifié est 11e (onzième) après la disqualification en 2016 pour dopage du vainqueur Sergey Kirdyapkin.

Titre européen conservé (2010)[modifier | modifier le code]

Le 30 juillet 2010, à Barcelone en Espagne, il conserve son titre de champion d'Europe du 50 kilomètres marche. Prenant la tête de la course dès le départ, il s'impose malgré une chute en h 40 min 37 s[4] et conserve ainsi son titre acquis à Göteborg en 2006.

Le 12 mars 2011, il bat le record du monde du 50 km marche sur piste à Reims, sur sa piste d'entraînement. Il améliore ce record datant de 1996 de plus de 5 minutes.

En 2011, aux Championnats du monde de Daegu, alors qu'il fait la course en tête avec l'Australien Nathan Deakes, ses espoirs d'un premier titre mondial sont anéantis à la suite de trois cartons rouges, synonymes de disqualification après 17 kilomètres et 1 heure 13 minutes de marche[5],[6].

Jeux olympiques de Londres (2012)[modifier | modifier le code]

Le à Lugano, il bat son propre record de France du 20 kilomètres marche en h 17 min 43 s à seulement 27 secondes du record du monde de la discipline détenu par Vladimir Kanaykin ; il est toutefois devancé sur cette course par l'Italien Alex Schwazer (h 17 min 30 s), l'un de ses rivaux pour les Jeux olympiques[7].

Yohann Diniz, 2015.

Le 11 août 2012, alors qu'il termine 8e du 50 km marche aux JO de Londres après une défaillance et une chute au 36e km, il est disqualifié après l'arrivée pour s'être ravitaillé hors zone[8],[9].

Lors des championnats du monde de Moscou en 2013, il reçoit deux demandes de disqualification aux 20 km puis est victime d'une défaillance à la mi-course. Sur le point d'abandonner aux alentours du 36ème kilomètre, il finit tout de même la course en dixième position, au courage, en h 45 min 18 s[10],[11].

En , Yohann Diniz décide de se séparer de son entraîneur depuis 2008 Pascal Chirat. Il le remplace par Gilles Rocca et sera conseillé « occasionnellement » par l'Italien Pietro Pastorini sur le plan technique[12].

3e titre européen consécutif et record du monde (2014)[modifier | modifier le code]

Le , lors des Championnats d'Europe de Zurich, il remporte son 3e titre européen consécutif, fait unique dans l'histoire de ce sport, et bat par la même occasion le record du monde de l'épreuve en h 32 min 33 s qui était détenu depuis 2008 par le Russe Denis Nizhegorodov (h 34 min 14 s)[13], le tout en s'étant arrêté dans les derniers mètres pour récupérer un drapeau portugais en hommage à ses origines[14].

Le 8 mars 2015, il signe le record du monde du 20 km marche lors des championnats de France à Arles en h 17 min 2 s, et améliore ainsi la précédente marque détenue par le Russe Vladimir Kanaykin de 14 secondes[15]. Ce record du monde ne résiste qu'une semaine, battu de 16 secondes par le Japonais Yūsuke Suzuki lors des championnats asiatiques de marche à Nomi.

Le 20 juillet 2015, il annonce déclarer forfait pour les Championnats du monde de Pékin à la suite d'une douleur récurrente au pubis.

Jeux olympiques de Rio (2016)[modifier | modifier le code]

Le , il est sacré Champion de France 2016 du 50 km marche en h 37 min 48 s, et décroche sa qualification pour les Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio.

Le , il participe au 50 km marche des Jeux olympiques d'été de Rio. Alors qu'il est en tête de la course avec min 40 s d'avance, il est victime d'ennuis gastro-intestinaux et doit s'arrêter momentanément en bord de route[16]. Lorsqu'il reprend la course, le Canadien Evan Dunfee revient à sa hauteur et l'encourage, mais peu de temps après, Diniz est victime d'un malaise et chute violemment au sol. Néanmoins, il se relève et continue sa marche. Pendant la suite du parcours, le Français chute à nouveau trois fois et s'arrête tout autant, le corps épuisé. Finalement, Diniz termine la course à la 8e place en h 46 min 43 s, six minutes derrière le vainqueur.

Titre mondial à Londres (2017)[modifier | modifier le code]

Le , à 39 ans, il remporte son premier titre mondial[17] lors des championnats du monde à Londres en h 33 min 11 s, nouveau record des championnats. Il établit le second chrono de l'histoire derrière son propre record du monde et devient le premier français titré sur la discipline. Il est le 8e athlète français à décrocher une médaille d'or lors des championnats du monde, le 3e lors de ces Mondiaux[17]. Il devient dans le même temps le plus vieux champion du monde de l'histoire de l'athlétisme, à 39 ans et 224 jours[18].

Le 2 juillet 2018, il annonce son forfait pour les championnats d'Europe de Berlin à la suite d'une fracture de fatigue au bassin. Yohann Diniz était le triple tenant du titre[19]. Il est consultant pour France télévisions à l'occasion de ces championnats d'Europe. Il commente les épreuves d'athlétisme aux côtés de Patrick Montel, Stéphane Diagana et Marie-Amélie Le Fur[20].

Championnats du monde à Doha (2019)[modifier | modifier le code]

En vue des championnats du monde d'athlétisme de Doha, Yohann Diniz participe au 50 km marche de la Coupe d'Europe à Atylus en Lituanie. Il remporte facilement la course en 3 h 37 min 43 s[21], meilleure performance mondiale de l'année et record de la Coupe d'Europe, et ce alors qu'il n'avait plus couru en compétition officielle depuis son titre mondial à Londres.

A quelques jours de son entrée en lice aux championnats du monde, il critique fermement les conditions d'organisations du 50 km marche et le choix de Doha comme ville hôte des Mondiaux, estimant que les fortes chaleurs annoncées pour la course menacent sérieusement la sécurité des athlètes[22]. Le 28 septembre, affaibli par les températures extrêmes, il ne parvient pas à défendre convenablement son titre mondial et abandonne après 16 km, alors qu'il était déjà loin de la tête de course et du leader japonais Yusuke Suzuki, futur vainqueur de l'épreuve[23].

Préparation pour les JO de Tokyo (2020)[modifier | modifier le code]

Le 25 octobre 2019, le Comité international olympique annonce que les épreuves de marche des Jeux Olympiques 2020 n'auront pas lieu à Tokyo mais à Sapporo, à presque 1 000 kilomètres au nord de l'archipel, où les conditions climatiques sont censées être moins étouffantes et moins humides que dans la capitale. Le président de la commission de coordination des JO 2020 John Coates justifie cette délocalisation par la volonté de préserver la santé et le bien-être des athlètes, alors que les épreuves sur route à Doha avaient suscité de nombreuses polémiques en raison des températures extrêmes qu'avaient dû supporter les athlètes[24]. Yohann Diniz se dit "surpris et satisfait" par cette décision qu'il juge "relativement bonne"[25]. Contrairement à Doha où il n'avait rien fait pour se préparer aux conditions, il change de stratégie pour les JO et décide de s'entraîner en chambre thermique (reproduisant les conditions attendues au Japon) pendant une soixantaine de jours à partir du 7 décembre 2019 à Mira au Portugal[26].

Suite au report des Jeux Olympiques en 2021, et n'ayant aucun objectif en 2020, il décide de mettre un terme à sa saison 2020 le 15 mai pour mieux préparer l'année suivante, en accord avec son coach Gilles Rocca et le responsable fédéral de la marche Pascal Chirat. Il reprendra l'entraînement fin juin et continuera en septembre à se rendre régulièrement au Portugal pour travailler en chambre thermique[27].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié puis divorcé à Céline, professeur de français et ancienne sprinteuse, ils ont deux enfants[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Yohann Diniz lors des Mondiaux d'Osaka en 2007.
Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2005 Championnats du monde Helsinki 50 km DQ
2006 Championnats d'Europe Göteborg 1er 50 km 3 h 41 min 39 s
2007 Coupe d'Europe de marche Leamington 1er 20 km 1 h 18 min 58 s
Championnats du monde Osaka 2e 50 km 3 h 44 min 22 s
2008 Jeux olympiques Pékin 50 km DNF
2009 Championnats du monde Berlin 11e 50 km 3 h 49 min 3 s
2010 Championnats d'Europe Barcelone 1er 50 km 3 h 40 min 37 s
2011 Championnats du monde Daegu 50 km DQ
2012 Jeux olympiques Londres 50 km DQ
2013 Coupe d'Europe de marche Dudince 1er 50 km 3 h 41 min 8 s
Championnats du monde Moscou 9e 50 km 3 h 45 min 18 s
2014 Championnats d'Europe Zurich 1er 50 km 3 h 32 min 33 s
2015 Coupe d'Europe de marche Murcie 3e 20 km 1 h 20 min 37 s
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 8e 50 km 3 h 46 min 43 s
2017 Championnats du monde Londres 1er 50 km 3 h 33 min 11 s
2019 Coupe d'Europe de marche Alytus 1er 50 km 3 h 37 min 43 s
2019 Championnats du monde Doha 50 km DNF

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Temps Date Lieu Note
5 000 m marche 18 min 18 s 01 27 juin 2008 Villeneuve-d'Ascq
5 000 m marche en salle 18 min 16 s 76 7 décembre 2014 Reims Record de France
10 000 m marche 38 min 08 s 13 12 juillet 2014 Reims
10 km marche 38 min 46 s 30 mai 2009 Cracovie
20 000 m marche 1 h 19 min 42 s 10 25 mai 2014 Bogny-sur-Meuse Record de France
20 km marche 1 h 17 min 02 s 8 mars 2015 Arles Record du monde du 8 au 15 mars 2015
50 000 m marche 3 h 35 min 27 s 12 mars 2011 Reims Record du monde
50 km marche 3 h 32 min 33 s 15 août 2014 Zurich Record du monde

Engagements[modifier | modifier le code]

Yohann Diniz s'engage dès son adolescence en politique ; il adhère à 16 ans à la Ligue communiste révolutionnaire, et a beaucoup milité contre le Front national au sein de collectifs antifascistes d'extrême gauche[28].

Depuis son arrivée à La Poste, il s’est beaucoup impliqué auprès de ses collègues facteurs, notamment en faveur de la santé au travail, décrétée grande cause nationale par la direction du Courrier.[réf. nécessaire][interprétation personnelle]

Il a reçu le Prix de la ville de Paris décerné par l'Académie des sports en 2006.[réf. nécessaire]

En juillet 2011, il intègre l'équipe de campagne de Martine Aubry pour la primaire socialiste de 2011 chargé avec Brigitte Bourguignon et Valérie Fourneyron de la thématique « Sports »[29].

Il est aussi le parrain de l'édition de 2016 du Cartel des Mines, événement sportif annuel de trois jours regroupant les écoles d'ingénieur des Mines de l'Europe[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Profil de Yohann Diniz » (consulté le 29 août 2017)
  2. a b et c Quentin Girard, « Yohann Diniz : la longue marche » sur Libération, 3 septembre 2017
  3. Yohann Diniz, postier et médaillé, leparisien.fr, 8 septembre 2007
  4. « Diniz à la folie ! », sur eurosport.fr (consulté le 30 juillet 2010)
  5. « Diniz tombe de haut », sur eurosport.fr (consulté le 3 septembre 2011)
  6. « Mondiaux d'athlétisme : Yohann Diniz disqualifié sur le 50 km marcheMondiaux d'athlétisme : Yohann Diniz disqualifié aux 50 km marche », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 24 avril 2020)
  7. « Marche : Diniz améliore son record de France sur 20 km », sur www.lemonde.fr (consulté le 24 mai 2012)
  8. « JO/marche : Diniz disqualifié », sur Le Figaro, (consulté le 25 mai 2017).
  9. « 50 km marche. Yohann Diniz disqualifié », sur La Dépêche du Midi, (consulté le 25 mai 2017).
  10. Olivier Paquereau, « Diniz au bout de la souffrance », sur L'Équipe, (consulté le 25 mai 2017).
  11. « Mondiaux d’athlétisme, malgré son courage, Yohann Diniz n’y arrive plus », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 24 avril 2020)
  12. « Diniz change d'entraîneur », sur Le Figaro, (consulté le 25 mai 2017).
  13. « Zurich : record du monde et médaille d'or pour Yohann Diniz sur le 50 km marche. », sur Le Parisien, (consulté le 25 mai 2017).
  14. « Yohann Diniz décroche le titre de champion d'Europe sur 50km marche », sur RTL.fr (consulté le 12 mai 2020)
  15. « Record du monde du 20km marche pour Yohann Diniz », sur Francetvsport (consulté le 24 avril 2020)
  16. (en-US) « Race walk leader appears to be having poop problems », (consulté le 7 avril 2018)
  17. a et b Y. So. @YannSoude, « Premier titre de champion du monde du 50km marche pour Yohann Diniz », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 13 août 2017)
  18. « Pourquoi le titre de Yohann Diniz est historique - Athlé - ChM », sur L'Équipe (consulté le 8 décembre 2019)
  19. « ATHLE.FR | Yohann Diniz forfait pour les championnats d’Europe de Berlin » (consulté le 2 juillet 2018)
  20. « Dossier de presse : Les Championnats Européens », sur www.francetvpro.fr, Francetv sport (consulté le 17 juillet 2018)
  21. « Yohann Diniz remporte la Coupe d'Europe du 50 km marche dans un temps canon - Athlé », sur L'Équipe (consulté le 9 décembre 2019)
  22. « Yohann Diniz (engagé sur le 50 km marche des Mondiaux de Doha) : « On nous prend pour des cons » - Athlé - Mondiaux », sur L'Équipe (consulté le 9 décembre 2019)
  23. « Mondiaux : Yohann Diniz abandonne sur 50 km marche - Athlé - Mondiaux », sur L'Équipe (consulté le 9 décembre 2019)
  24. « Le marathon et la marche des JO 2020 auront bien lieu à Sapporo, au nord de Tokyo - Athlé - JO 2020 », sur L'Équipe (consulté le 10 décembre 2019)
  25. RMC SPORT, « JO 2020: Diniz « surpris et satisfait » par la délocalisation du marathon et de la marche », sur RMC SPORT (consulté le 10 décembre 2019)
  26. « Yohann Diniz s'entraînera en chambre thermique en vue des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo - Athlé », sur L'Équipe (consulté le 10 décembre 2019)
  27. « Yohann Diniz décide de mettre fin à sa saison - Athlé », L'Équipe, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 5 juin 2020)
  28. Stéphane Colineau, « Yohann Diniz : "Je suis allé dans les campagnes pour arracher les affiches du FN" », sur leJDD.fr (consulté le 19 août 2016)
  29. Martine Aubry et sa "dream team", nouvelobs.com, 14 juillet 2011
  30. « Cartel 2016 », sur le site de mines ParisTech, hôte du Cartel des Mines 2016, (consulté le 25 mai 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]