Yohannès Ier d'Éthiopie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yohannès.
Yohannès Ier d'Éthiopie
Fonction
Empereur d’Éthiopie (en)
-
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Père
Enfants
Bibliothèque de Yohannes 1er dans le Fasil Ghebbi à Gondar

Yohannès, dit le Juste, fut Négus d’Éthiopie sous le nom d'Alaf Sagad de 1667 à 1682.

Le règne de Yohannès est marqué par des expéditions surtout dirigées contre les Agao du sud du lac Tana (dont on détruit « les temples et les idoles ») et contre le Lasta.

Yohannès tient à Gondar un synode qui prend des mesures contre les catholiques descendants des Portugais : ceux qui ne veulent pas abjurer sont expulsés vers la frontière du Sennar, où on les laisse se perdre dans le désert. Il est interdit aux musulmans de s’établir à Gondar, comme c’était déjà le cas pour les Arméniens, les Indiens et les Parsis. Ils fondent plus bas un nouvel établissement.

Yohannès fait construire à Gondar le pavillon de la Chancellerie, la Bibliothèque et l’église de Saint-Antoine. Sous son règne se développent les discussions théologiques, notamment à Yébaba, au sud du lac Tana. Un évêque d’Arménie apporte de son pays une relique du moine Eustathéos.

Son fils Iyasou le Grand lui succède en 1682.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Paul B. Henze Histoire de l'Éthiopie, l'œuvre du temps Traduction de Robert Wiren. Éditeur : Moulin du Pont Paris (2004) (ISBN 2845865376).
  • Hubert Jules Deschamps, (sous la direction). Histoire générale de l'Afrique noire de Madagascar et de ses archipels Tome I : Des origines à 1800. p. 412-413 P.U.F Paris (1970) ;
  • Manfred Kropp. « Petite histoire de Yohannès Ier "Retrouvée dans un autre pays" ». Dans: Annales d'Éthiopie. Volume 15, année 1990. p. 85-109.