Ylla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ylla vers 1950 avec un toucan.
image illustrant une photographe image illustrant hongrois
Cet article est une ébauche concernant une photographe hongroise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet associé.

Ylla (née à Vienne en Autriche le , morte à Bharatpur en Inde le ), de son vrai nom Camilla Koffler, est une photographe dont la notoriété s’est affirmée dans le genre animalier.

Elle arrive à Paris en 1930 pour y poursuivre des études de sculpture qu'elle avait commencées à Belgrade. C’est Ergy Landau, sa compatriote, qui la découvre en 1932. Elle travaillait dans son studio à Paris quand Ergy lui proposa de réaliser une exposition. L’année suivante, elle s’installe durablement dans la capitale française et ouvre un studio de portrait d'animaux. Son talent pour capturer les postures animales lui vaudra une collaboration continue avec plusieurs magazines et elle illustrera de nombreux livres. Elle s'installe aux États-Unis en 1940, voyage au Kenya en 1952 et en Inde en 1954-1955. De ce dernier voyage, elle ramènera les clichés qui illustrent Le Petit éléphant (Lausanne, Guilde du livre, 1955), son ouvrage le plus populaire.

Le , alors qu'elle photographie la course des bœufs attelés de la foire de Bharatpur, elle tombe du capot de sa Jeep et se blesse mortellement[1]. Ses dernières photos, ainsi que des notes personnelles de ce voyage qui n'étaient pas destinées à être publiées, apparaissent dans l'ouvrage Animaux des Indes (Lausanne, Guilde du livre, 1958).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Animaux des Indes (Lausanne, Guilde du livre, 1958)

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le petit lion, texte de Jacques Prévert, Les arts graphiques éditeurs, 1948 et 1958 ; dans Jacques Prévert. œuvres complètes. T1, Gallimard, coll. La Pléiade, 1992
  • Des bêtes (photographiées par Ylla, texte de Jacques Prévert, nrf Le Point du Jour), 1950 ; Gallimard, 1984
  • 85 chats, La Guilde du livre, 1952 ; Gallimard, 1986
  • Deux petits ours, texte de Paulette Falconnet, La Guilde du livre, 1954 ; L'école des loisirs, 1978
  • Le Petit éléphant, texte de Paulette Falconnet, La Guilde du livre, 1955
  • Mères et petits, texte de Frédéric Massu, La Guilde du livre, 1958
  • Animaux des Indes, La Guilde du livre, 1958

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Laurence Perrigault, « Un livre de photographies destiné aux enfants : Le Petit Lion, de Jacques Prévert et Ylla », La revue des livres pour enfants (BnF / Centre national de la littérature pour la jeunesse), n°228, avril 2006, p. 71-80 - LIre en ligne (consulté le 16 août 2016)
  • Antoine Tille, « Le livre photographique pour enfants. Quelques exemples de la Guilde du livre », Photo d'encre, le livre de photographie à Lausanne, 1945-1975, BCU Lausanne, 2013 - LIre en ligne (consulté le 17 août 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]