Yim Tin Tsai (Sai Kung)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'île Yim Tin Tsai de Tolo Harbour, également à Hong Kong, voir Yim Tin Tsai (Tai Po).

Yim Tin Tsai
鹽田仔 (zh)
Localisation de Yim Tin Tsai en rouge sur la carte de Hong Kong
Localisation de Yim Tin Tsai en rouge sur la carte de Hong Kong
Géographie
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Coordonnées 22° 22′ 39″ N, 114° 18′ 11″ E
Superficie 0,24 km2
Administration
Région administrative spéciale Hong Kong
District Sai Kung
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+08:00

Géolocalisation sur la carte : Hong Kong

(Voir situation sur carte : Hong Kong)
Yim Tin Tsai
Yim Tin Tsai

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Yim Tin Tsai
Yim Tin Tsai
La chapelle Saint-Joseph sur Yim Tin Tsai.
Champ de sel abandonné sur Yim Tin Tsai.
Ancienne maison du Vicaire Dominic Chan Chi-ming sur Yim Tin Tsai.
Statue de Joseph Freinademetz dans la chapelle Saint-Joseph.

Yim Tin Tsai (chinois traditionnel : 鹽田仔 ; littéralement : « petit champ de sel ») est une petite île au large de Sai Kung (en), à Hong Kong. Depuis 2013, au moins un habitant réside sur l'île après une longue période sans population permanente[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 0,24 km2[2], l'île se trouve près de Port Shelter, localité située au sud de la péninsule de Sai Kung et à l'est de la ville de Sai Kung. Elle est reliée à l'île de Kau Sai Chau, plus grande, par une digue au sud

Les petites îles de Shek Chau et de Kwun Cham Wan sont situées au large de Yim Tin Tsai, au nord-ouest et au sud-ouest respectivement.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'île a été colonisée par les membres du clan Hakka[3] Chan (陳) au cours du XIXe siècle (d'autres sources mentionnent 300 ans)[4]. Les Chan sont venus de Yim Tin (chinois simplifié : 盐田 ; chinois traditionnel : 鹽田 ; pinyin : Yántián), qui fait actuellement partie du district de Yantian de Shenzhen. La nouvelle colonie a été appelée Yim Tin Tsai dans les mémoires du clan. D'autres membres du clan s'installèrent à Yim Tin Tsai, dans le district de Tai Po et à Ping Yeung, dans la région de Ta Kwu Ling dans le district nord. À son apogée, Yim Tin Tsai avait 500 habitants[5] (d'autres sources mentionnent 1 200[6]). Les villageois vivaient de l'agriculture, de la pêche et de la production de sel. Ils exploitaient le sel sur 24 000 m2, le plus petit des cinq champs de sel de Hong Kong à l'époque[3]. D'autres champs de sel étaient localisés à Tai O, sur l'île de Lantau, à San Hui et à Wong Ka Wai dans le district de Tuen Mun, à Yim Liu Ha dans le district nord puis à Yim Tin Tsai dans le district de Tai Po.

Le baptême des résidents de l'île a commencé en 1866, et en 1875, tous les habitants de l'île furent baptisés[3],[4]. En 1879, une chapelle a été construite par Joseph Freinademetz (canonisé en 2003)[4].

Ching Po School, l'école du village, a fermé dans les années 1990 en raison d'un manque d'élèves[3].

Une cérémonie d'inauguration, présidée par Carrie Lam, Première Secrétaire de l'Administration de Hong Kong, et par Dominic Chan (en), Vicaire Général du Diocèse Catholique de Hong Kong, eut lieu le 17 mars 2013, après que le village ait donné son accord pour revitaliser ses champs de sel abandonnés[7].

Lieux d'intérêts[modifier | modifier le code]

L'actuelle chapelle Saint-Joseph a remplacé la première chapelle construite sur l'île. D'architecture romane italienne[3] et adjacente à une école, elle a été achevée en 1890[4]. La chapelle, classée monument historique de niveau III (en), a été rénovée à trois reprises, dont la dernière date de 2004. La rénovation de ce bâtiment religieux abandonné a reçu un Prix du Mérite dans le cadre des Récompenses du Patrimoine de la région Asie-Pacifique de l'UNESCO de l'année 2005[8]. Le Cardinal Joseph Zen a tenu une messe spéciale dans la chapelle, le 7 mai 2006.

L'abri anti-typhon de Yim Tin Tsai, construit en 1968, est situé dans l'est de l'île. Il est bordé à l'est par le nord de Kau Sai Chau, ainsi que par des digues au nord et au sud[9].

On retrouve de la mangrove aux environs de la digue qui relie Yim Tin Tsai à Kau Sai Chau[10].

Le camping Louisa Landale, géré par la Hong Kong Girl Guides Association (en), est situé dans le sud de l'île.

Transport[modifier | modifier le code]

L'île est accessible par bateau privé depuis la ville de Sai Kung (en)[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Yim Tin Tsai Revisited (Video) », YouTube, (consulté le 21 décembre 2015)
  2. (en + zh) Puwei Hu, Fuwu Xing, Lin Chen, Meina Wang, Faguo Wang et Hongfeng Chen, « Vegetation and vascular plant diversity of island surronding Port Shelter, Hong Kong, China », Biodiversity Science,‎ , p. 605-609
  3. a b c d et e (en) « Humble Beginnings on Yim Tin Tsai »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Exploresaikung.com, (consulté le 17 février 2012)
  4. a b c d et e (en) « Yim Tin Tsai Village and St Joseph's Chapel » (consulté le 2 juin 2017)
  5. (en) « Local Characteristics of Sai Kung District » (consulté le 2 juin 2017)
  6. Yim Tin Tsai Village and St. Joseph's Chapel (Chinese version) « Copie archivée » (version du 14 juillet 2009 sur l'Internet Archive) (Chinese)
  7. (en + yue) « Yim Tin Tsai Groundbreaking Ceremony », sur youtube.com, (consulté le 2 juin 2017)
  8. (en) « 2005 Award of Merit - Saint Joseph's Chapel », sur http://www.unescobkk.org (consulté le 2 juin 2017)
  9. (en + zh) « Plan of Passage Area in Yim Tin Tsai » (consulté le 2 juin 2017)
  10. (en) « The mangrove & the offshore islands in Sai Kung », (consulté le 2 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]