Yi Tae Jun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yi Tae Jun
김복진이 그린 이태준 소묘.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Yi Tae-jun (en hangeul : 이태준) est un écrivain sud-coréen né le et décédé vers 1970[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Yi Tae-jun est surnommé le "Maupassant coréen" ; son nom de plume était Sang-heo (상허, 尙虛). Il est né à Sanmyeong-ni dans la province de Gangwon-do au nord-est de la Corée du Sud. Après avoir suivi une scolarité normale en Corée, il part étudier au Japon à l'Université Sofia à Tokyo. Il réalise ses débuts littéraires en 1925 avec sa nouvelle Oh Mong-nyeo (오몽녀). En parallèle à ses activités d'écrivain, il travaille pour diverses revues littéraires et culturelles et participe à la création de la revue littéraire Phrases (문장).

Il dépeint dans ses récits la souffrance des intellectuels de son temps, et fait figure d'un écrivain au style raffiné, tout à fait représentatif de la littérature coréenne dans les années 1930. Son perfectionnisme et la minutie de ses récits lui ont valu le surnom de "Maupassant coréen".

Dans les années 1930, il travailla pour les journaux Chosun Ilbo et Chung-ang Ilbo et fut un des premiers à découvrir le génie littéraire du poète Yi Sang et à conseiller sa lecture ; il a notamment appuyé la publication des poèmes de Yi Sang dans ce journal. Ne souhaitant pas entrer dans la propagande du gouvernement japonais au moyen de la littérature coréenne, il se retira en province et cessa d'écrire[2].

Vers , il entreprend un voyage à travers la Russie communiste, et sur le chemin du retour, il décide de s'installer en Corée du Nord. Pendant la guerre de Corée (1950 - 1953), il officie en tant qu'écrivain et reporter de guerre et se rend sur le front pour assister aux affrontements. En 1952, il est interrogé sur son éthique et sa sensibilité politique et en 1956 se retrouve expulsé et interdit de territoire par la Corée du Sud. À la suite de cela, on perd sa trace et la date de son décès reste sujette à caution[1].

Bibliographie[2][modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • 오몽녀 Oh Myeong-nyo (1925)
  • 복덕방 Agence immobilier
  • 가마귀 Corbeau
  • 밤길 Marche nocturne
  • 영월영감 L'inspiration de Yeongwol
  • 토끼 이야기 L'histoire d'un lapin
  • 산월이 Sanwol
  • 고향 Village natal (1933)
  • 불우선생 Monsieur le malheur (1933)
  • 농군 Soldats paysans (1939)
  • 돌다리 Le pont de pierre (1943)
  • 해방전후 Avant et après la Libération (1946)

Romans[modifier | modifier le code]

  • 제2의 운명 Le deuxième destin
  • 왕자 호동 Le prince Hodong
  • 청춘 무성 Épanouissement de la jeunesse
  • 황진이 Hwangjini
  • 농토 La terre agricole
  • 사상의 월야 La lumière lunaire de la pensée

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ko) 네이버 지식백과, « 이태준 », sur naver.com (consulté le ).
  2. a et b (ko) 네이버 지식백과, « 이태준 », sur naver.com (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]