Yehezkel Ben-Ari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ben-Ari.
Yehezkel Ben-Ari
Naissance
Le Caire (Égypte)
Domaines Neurobiologie
Institutions Institut de neurobiologie de la Méditerranée de l'INSERM ; Neurochlore ; B&A Therapeutics
Diplôme Université Paris VI
Renommé pour Travaux sur la neurogenèse et les pathologies neurologiques
Distinctions Grand Prix de l'INSERM (2009)

Yehezkel Ben-Ari, né le au Caire, est un chercheur en neurobiologie spécialiste des processus de maturation cérébrale, des épilepsies, de l'autisme et des maladies du développement cérébral.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yehezkel Ben-Ari a fait ses études secondaires et obtenu sa maitrise à l'Université hébraïque de Jérusalem en Israël avant de venir en France en 1966 pour faire son DEA puis une thèse à l'Université Paris VI (1971)[1]. Il fait divers post-doc de 1973 à 1980 successivement à l'Université de Cambridge, l'Université d'Oslo et enfin l'Université McGill de Montréal avant de retourner s'installer en France en 1981[1]. En 1986, il devient directeur de l'unité INSERM U29 « Neurobiologie et physiopathologie du développement », localisée à l'hôpital Cochin-Port Royal, à la suite d'Alexandre Minkowski. En 1999, il est le fondateur et directeur de l'Institut de neurobiologie de la Méditerranée de l'INSERM situé à Marseille sur le campus de Luminy de la faculté des sciences d'Aix-Marseille[2]. Il dirige un groupe dans le même institut et a fondé récemment 2 entreprises de biotechnologies situées dans le même institut : Neurochlore, fondée en 2011 avec Eric Lemonnier et Nouchine Hadjikhani a pour vocation de comprendre et traiter l'autisme[3], tandis que B&A Therapeutics, fondée en 2014 avec Constance Hammond et Philippe Damier, a pour vocation de comprendre et traiter la maladie de Parkinson.

En 2009, sa carrière de chercheur est récompensée par le Grand Prix de l'INSERM[4].

Contribution scientifique[modifier | modifier le code]

Yehezkel Ben-Ari a fait sa thèse sur la « Plasticité nerveuse unitaire ». Il s’est très vite attaché à comprendre les courants circulant dans le cerveau, à l’état normal ou pathologique. Il étudie alors l’épilepsie, et plus particulièrement l’épilepsie du lobe temporal, qui résiste aux traitements. Il montre ainsi comment une crise amène à une autre crise, à cause des connexions aberrantes qui se forme entre les neurones. A partir de là, il s’intéresse au développement cérébral : selon lui, « le cerveau immature (celui du fœtus ou du nourrisson) n’est pas un petit cerveau adulte, mais il obéit à ses propres règles »[2]. Parmi ses travaux, il a montré l'importance des mécanismes de régulation des taux de chlore intracellulaires dans les neurones immatures et le lien avec le neuromédiateur GABA. La dérégulation de l’action de ce neurotransmetteur pourrait être en partie à l’origine de l’autisme et d’autres pathologies cérébrales comme l'épilepsie et la maladie de Parkinson. Il a fondé 2 entreprises, Neurochlore et B&A Therapeutics, dans le but de développer de nouvelles approches thérapeutiques pour traiter ces maladies neurologiques et psychiatriques.

Enseignement /mentorat[modifier | modifier le code]

2006-2009 : École d’été pour les internes en médecine (Marseille, France)

2003-actuel : Professeur dans les programmes PhD de l’institut Pasteur (Paris, France)

2007-2008 : Fondateur et superviseur du Diplôme National en Neurologie Expérimentale (Université de Paris V et INMED, France)

Publications[modifier | modifier le code]

Yehezkel Ben-Ari a publié plus de 500 articles dans des revues scientifiques. Il est également l’auteur de nombreux articles de presse ainsi que d’ouvrages, dont le plus récent : Traiter l’autisme ? au-delà des gènes et de la psychanalyse (2015, éditions De Boeck, Solal)[1]. Il fait partie des neuroscientifiques les plus cités.

L'INMED[modifier | modifier le code]

Yehezkel Ben-Ari est la fondateur et premier directeur de l'Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (INMed), qui a été inauguré en 2006. Le bâtiment a été construit par l'Inserm sur un plan architectural du cabinet norvégien Snohetta, qui est aussi à l'origine de la construction de la bibliothèque d'Alexandrie et de l'opéra d'Oslo. Basé au départ sur la migration de Paris des chercheurs et techniciens de l'unité 29 de l'INSERM, il inclut plus de 130 chercheurs et techniciens et de nombreux post docs de nombreux pays. Il inclut en plus de laboratoires, une pépinière d'entreprises pour les développements de médicaments et approches thérapeutiques, une collection de sculptures et peintures acquises et collectées par Yehezkel Ben-Ari au cours de 2 décennies et un espace de formation à la recherche qui accueille des classes entières de lycéens ainsi que des membres d’associations de malades pour faire des stages pratiques de biologie de 3 jours[5].

Entreprises de biotechnologies[modifier | modifier le code]

Yehezkel Ben-Ari est le fondateur et directeur général de 2 entreprises de biotechnologies. Neurochlore, fondée en 2011 avec Eric Lemonnier et Nouchine Hadjikhani a pour vocation de comprendre et traiter l'autisme. B&A Therapeutics, fondée en 2014 avec Constance Hammond et Philippe Damier, a pour vocation de comprendre et traiter la maladie de Parkinson.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Grand Prix Milken de la fondation Américaine de l'épilepsie
  • 2002 : Grand prix de la Santé de l'EDF
  • 2006 : Prix de la fondation Rotary de France[6]
  • 2009 : Grand Prix de l'INSERM[7]
  • 2009 : Docteur Honoraire de l'Université de Liège (Belgique)
  • 2010 : Grand prix de la société Européenne de l'épilepsie
  • 2012 : Grand prix du FNRS de Belgique[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le blog de Ben-Ari
  2. a et b « Yehezkel Ben-Ari / Histoire de l'Inserm », sur histoire.inserm.fr (consulté le 26 janvier 2017)
  3. « Neurochlore », sur neurochlore.fr (consulté le 26 janvier 2017)
  4. Lauréats du Grand Prix de la recherche médical sur le site de l'INSERM le 24 novembre 2009
  5. « Tous Chercheurs », sur www.touschercheurs.fr (consulté le 26 janvier 2017)
  6. « Espoir en Tête | au niveau national | Les actions », sur www.rotary-terre-envol.fr (consulté le 22 mai 2018)
  7. « Yehezkel Ben-Ari et Nicole Le Douarin lauréats 2009 de l'Inserm », Sciences et Avenir,‎ (lire en ligne)
  8. « Liste des lauréats », sur fnrs.be

Liens externes[modifier | modifier le code]