Yechiva Dighet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la culture juive ou le judaïsme image illustrant la Tunisie
Cet article est une ébauche concernant la culture juive ou le judaïsme et la Tunisie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Yechiva Dighet
Image illustrative de l'article Yechiva Dighet
Façade de la yechiva
Présentation
Culte Judaïsme
Type Yechiva
Géographie
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Gouvernorat Médenine
Localité Erriadh
Coordonnées 33° 48′ 50″ nord, 10° 51′ 34″ est

Géolocalisation sur la carte : Tunisie

(Voir situation sur carte : Tunisie)
Yechiva Dighet

La yechiva Dighet est une yechiva tunisienne désaffectée, la plus importante du village d'Erriadh sur l'île de Djerba. Elle est située sur la rue Moktar Attia, au nord de la place de l'Indépendance.

Construite dans les années 1930 par les fidèles eux-mêmes, son nom renvoie à la porte qui donnait son nom au village[1], Erriadh étant le nom moderne de l'ancien village juif de Djirt, aussi connu sous le nom de Hara Sghira (« petit quartier »).

Cour de la yechiva

Derrière sa façade s'ouvre une cour carrée, bordée de galeries d'arcades à trois arcs, encadrée de chaque côté par une salle destinée aux cours[1]. Au fond de la cour se trouve la salle de prière carrée, coiffée d'un lanterneau à trois baies cintrées et bordée de galeries à trois arcs[1]. Celle-ci donne accès à des salles d'études et des bibliothèques[1].

Avec le déclin de la communauté juive du village, elle est abandonnée et le bâtiment est désormais dans un état de dégradation avancé. La communauté d'Erriadh est désormais rassemblée à la synagogue de la Ghriba, localisée à la périphérie sud du village.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Colette Bismuth-Jarrassé et Dominique Jarrassé, « Yechivat Dighet », Synagogues de Tunisie. Monuments d'une histoire et d'une identité, éd. Esthétiques du divers, Le Kremlin-Bicêtre, 2010, p. 144 (ISBN 9782953304121)

Voir aussi[modifier | modifier le code]