Yasmine Ghata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ghata.
Yasmine Ghata
Description de cette image, également commentée ci-après
Yasmine Ghata (2018)
Naissance
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • La Nuit des calligraphes, 2004
  • Le Târ de mon père, 2007
  • J'ai longtemps eu peur de la nuit, 2016

Yasmine Ghata est un écrivain français née en 1975.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa mère est l'écrivain française Vénus Khoury-Ghata d'origine libanaise. À la suite d'études en histoire de l’art à la Sorbonne et à l’école du Louvre, Yasmine Ghata travaille dans le marché de l'art et plus précisément dans les arts de l’Islam.

Dès son premier roman, La Nuit des calligraphes (édition Fayard, 2004), traduit en 2009 dans 13 langues, l'écrivain reçoit de nombreux prix : le prix de la découverte Prince Pierre de Monaco, le prix Grinzane Cavour en Italie et le prix Kadmos au Liban. La Nuit des calligraphes est inspiré par la vie de sa grand-mère paternelle[1].

Yasmine Ghata publie en 2007 Le Târ de mon père[1], et en 2009, l'ouvrage Muettes, sur le deuil de son père.

En 2016 paraît son roman, J'ai longtemps eu peur de la nuit. Il est sélectionné pour le premier Prix Patrimoines 2016[2].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Le prix de la découverte Prince Pierre de Monaco, pour La Nuit des calligraphes
  • Le prix Grinzane Cavour en Italie, pour La Nuit des calligraphes
  • Le prix Kadmos au Liban, pour La Nuit des calligraphes
  • Sélection du Prix Patrimoines 2016[2] pour J'ai longtemps eu peur de la nuit

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]