Yardley (maison de parfum)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yardley of London
Création 1770
Siège social Drapeau d'Angleterre Londres (Angleterre)
Activité Parfums, cosmétiques
Société mère Wipro Technologies
Site web http://www.yardleylondon.com/

Yardley, Yardley of London, est une maison de parfum et de cosmétiques anglaise créée en 1770 à Londres, .

Origines[modifier | modifier le code]

En 1823, William Yardley rachète le fonds de Samuel Cleaver qui avait ouvert boutique en 1770 à Londres et venait de faire faillite. En 1841, la société de parfums est renommée Yardley & Statham quand Charles, le fils de William Yardley s'associe à William Statham.

Sous le nom Yardley & Statham, la maison présente ses produits durant l'Exposition universelle de 1851.

Son eau de toilette phare, English Lavender, inventée en 1873, est composée à partir de la lavandula angustifolia, récoltée dans le sud de l'Angleterre selon une formule déposée dans les années 1930.

En 1910, une première boutique de prestige ouvre sur Bond Street.

Au milieu des années 1960, le mannequin Jean Shrimpton[1], puis Twiggy servent d'égérie pour la marque. Dans les années 1970, elle associe son nom à plusieurs équipe automobile, dont la Yardley Team BRM, avec entre autres le coureur Joseph Siffert.

En octobre 2005, la famille Jatanias achète Yardley pour la somme de 60 millions de livres sterling. Une partie des actifs sont ensuite cédés, en août 2012, à Wipro.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jean Shrimpton in Melbourne », sur milesago.com (consulté le 30 novembre 2013)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Annik Le Guérer, Le Parfum: Des Origines à Nos Jours, Odile Jacob,‎ , 406 p.
  • Élisabeth de Feydeau, Les Parfums : Histoire, Anthologie, Dictionnaire, Robert Laffont,‎ , 1206 p. (ISBN 2221110072)