Yannick Boli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boli.

Yannick Boli
Image illustrative de l’article Yannick Boli
Situation actuelle
Équipe Drapeau : États-Unis Rapids du Colorado
Numéro 9
Biographie
Nom Yannick Toapry Boli
Nationalité Drapeau : France Français
Drapeau : Côte d'Ivoire Ivoirien
Nat. sportive Drapeau : Côte d'Ivoire Ivoirien
Naissance (30 ans)
Lieu Saint-Maur-des-Fossés (France)
Taille 1,81 m (5 11)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1999-2003 Drapeau : France Paris SG[1]
2001-2004 Drapeau : France INF Clairefontaine
2004-2007 Drapeau : France Paris SG
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2007-2010 Drapeau : France Paris SG 004 0(1)
2008-2009 Drapeau : France Le Havre AC013 0(0)
2010-2011 Drapeau : France Nîmes Olympique 024 0(4)
2012-2012 Drapeau : Bulgarie Chernomorets Bourgas 024 (10)
2013-2014 Drapeau : Ukraine Zarya Louhansk 038 (15)
2014-2017 Drapeau : Russie Makhatchkala 068 (31)
2017 Drapeau : République populaire de Chine Dalian Yifang 024 (16)
2018- Drapeau : États-Unis Colorado Rapids 014 0(1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2010 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire espoirs 0 3 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 14 août 2018

Yannick Boli (né le à Saint-Maur-des-Fossés, France) est un footballeur franco-ivoirien. Il évolue au poste d'attaquant aux Rapids du Colorado en MLS. Il est le neveu de Basile et de Roger Boli. Il est par ailleurs le cousin de Kévin Boli.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yannick Boli rejoint le PSG à l'âge de 16 ans, en 2004. Remportant le championnat de France amateur en 2007, il intègre le groupe professionnel en septembre 2007.

Il débute en équipe première lors d'un match de Coupe de France contre Carquefou. Il joue à nouveau lors de la demi-finale contre Amiens et inscrit un but lors de la rencontre. Quatre jours plus tard, il joue pour la première fois en Ligue 1 contre Saint-Étienne.

La saison suivante, il joue dix minutes lors du premier match de la saison contre Monaco. À la fin du mercato estival le Real Madrid souhaite le recruter moyennant une offre de 500 000 . Paris refuse l'offre madrilène[2],[3]. Souhaitant bénéficier d'un temps de jeu correct, Yannick Boli est prêté au Havre en août 2008[4]. Il y reste jusqu'à la fin de saison mais joue peu (13 matches).

De retour au PSG son temps de jeu est encore famélique. En janvier 2010, il quitte le PSG pour Nîmes en Ligue 2. Il signe un contrat d'une durée de deux saisons et demi en faveur des Crocodiles. Il joue quinze matches et inscrit trois buts. Lors de la saison 2010-2011, il ne joue que huit matches et ne marque qu'un seul but. En juin 2011, Boli quitte le Nîmes Olympique.

Il reste sans club jusqu'à l'été 2012, moment où il rejoint le Chernomorets Bourgas en Bulgarie. Le 18 février 2013, il signe pour deux ans au Zarya Louhansk. Lors de la 15e journée du Championnat d'Ukraine, le 3 novembre 2013, il marque son 6e but de la saison (soit son 8e depuis son arrivée au club en 22 matches de Premier League) et délivre une passe décisive lors de la rencontre contre le Dynamo Kiev[5].

Il termine meilleur buteur de son club avec 12 buts et septième buteur du championnat Ukrainien[6],[7]. Il est élu meilleur joueur du club par les supporteurs[8].

En août 2014, Yannick Boli souhaite s'éloigner de l'Ukraine à la suite de l'intensification de la crise, le président du club parle également d'agents gravitant autour du joueur le poussant à résilier son contrat[9]. Il rejoint finalement l'Anji Makhatchkala[10] en deuxième division russe et remporte le championnat et termine meilleur buteur en 2015.

À l'issue de la saison 2017, Yannick dispose de contacts avancés avec Al Ain aux Émirats arabes unis, ainsi qu'en premiere division russe et chinoise.

Il finit par accepter la proposition du Dalian Yifang FC en deuxième division chinoise, équipe dirigée par Juan Ramon Lopez Caro, ancien entraineur du Real Madrid, et dont l'ambition est de monter en premiere division[11]. L'objectif est rempli et Yannick termine meilleur buteur du championnat.

Il rejoint la MLS et la franchise des Rapids du Colorado en mars 2018[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : France Paris Saint-Germain :

  • Champion de France moins de 18 ans en 2007
  • Finaliste de la Coupe de France en 2008
  • Champion de deuxième division russe en 2017
  • Meilleur buteur D2 russe en 2015 (Anji Makhatchkala)
  • Meilleur buteur D2 chinoise en 2017 (Dalian Yifang FC)

Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire espoirs :

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Interview de Yanncik Boli lors de son départ au Havre
  2. Transferts : le Real Madrid voudrait Yannick Boli !, sur www.psgmag.net
  3. Paris ne veut pas lâcher Boli, sur www.leparisien.fr
  4. Yannick Boli file au Havre, sur www.leparisien.fr
  5. Yannick Boli assomme Kiev, www.lequipe.fr, 3 novembre 2013.
  6. Monde du Foot, « Premyer Liga 2013/2014 » Liste des buteurs » (consulté le 3 décembre 2014)
  7. (en) FPL, « Players » (consulté le 3 décembre 2014)
  8. (ru) Service de presse du FC Zarya Louhansk, « Янник Боли – лучший! »,‎ (consulté le 3 décembre 2014)
  9. (ru) Service de presse du FC Zarya Louhansk, « Официальный сайт ФК "Заря" - Луганск »,‎ (consulté le 3 décembre 2014)
  10. Yannick Boli signe à l'Anzhi, www.allpaname.com, 25 août 2014.
  11. « [Exclu] Yannick Boli (Dalian Yifang FC/Chine) : « Je n’ai pas à rougir de ma carrière ! » | Les Titis du PSG », sur www.lestitisdupsg.fr (consulté le 8 juillet 2018)
  12. « Officiel : Yannick Boli rejoint la MLS ! », Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :