Yann Moncomble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moncomble.
Yann Moncomble
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 36 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique

Yann Moncomble, né le à Paris et mort le , est un journaliste français.

Il est l'auteur de pamphlets abordant la vie politique sous l'angle de la théorie du complot[1],[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il milite à Ordre nouveau, où il s'occupe des relations internationales, et au Front national, où il est un collaborateur d'Alain Renault[4].

Proche d'Henry Coston, il est le fondateur de la maison d'édition Faits et Documents, reprise par Emmanuel Ratier, et auteur notamment de La Maffia des chrétiens de gauche, Les Professionnels de l'anti-racisme, La Politique, le Sexe et la Finance, La Trilatérale et les secrets du mondialisme.

Mort et théorie du complot[modifier | modifier le code]

Moncomble meurt le à 36 ans d'une crise cardiaque.

Dans Maçonnerie et sectes secrètes[5], Épiphanius (auteur sous pseudonyme) évoque une lettre de Moncomble concernant son dernier ouvrage, Le Pouvoir de la drogue dans la politique mondiale, dans lequel il présente la théorie d'une implication des gouvernements américain, israélien, soviétique, cubain et chinois dans le trafic de drogue international. Dans sa lettre, Moncomble affirmerait que nombre de ses amis lui auraient déconseillé d'écrire ce livre, sous prétexte que cela pouvait être dangereux pour sa sécurité, mais qu'il n'y a pas renoncé par « devoir moral »[5].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Trilatérale et les secrets du mondialisme, Faits et Documents, Paris, 1980; (réimp. 1983 et 1986) (lire en ligne)
  • L'Irrésistible Expansion du mondialisme, Faits et documents, Paris, 1981.
  • Les Vrais Responsables de la Troisième Guerre mondiale, Faits et documents, Paris, 1982.
  • Du viol des foules à la Synarchie ou le complot permanent, Faits et documents, Paris, 1983. (lire en ligne)
  • La Maffia des chrétiens de gauche, Faits et Documents, Paris, 1985.
  • Quand la Presse est aux ordres de la Finance, Faits et Documents, Paris, 1986.
  • Les Professionnels de l'anti-racisme, Faits et Documents, Paris, 1987. (lire en ligne)
  • La Politique, le Sexe et la Finance, Faits et documents, Paris, 1989.
  • Le Pouvoir de la drogue dans la politique mondiale, Faits et documents, Paris, 1990. (lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre-André Taguieff, La judéophobie des Modernes : des Lumières au jihad mondial, Odile Jacob, 2008, p. 593.
  2. Patrick Eveno, La presse quotidienne nationale : fin de partie ou renouveau ?, Vuibert, 2008, page 77.
  3. Alain Drouard, Une inconnue des sciences sociales : la Fondation Alexis Carrel, 1941-1945, Éditions MSH, 1995, page 173.
  4. Henry Coston, Dictionnaire de la politique française, t. 5, .
  5. a et b Épiphanius, Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l'Histoire, Publications du Courrier de Rome, p. 367 (ISBN 2-85480-723-5).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :