Aller au contenu

Yann (auteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Yann Le Pennetier)
Yann
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
MarseilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Yann Le PennetierVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
BalacVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Partenaire

Yann Le Pennetier (pour l'état-civil : Lepennetier), dit Yann ou parfois Balac, est un scénariste de bande dessinée français, né le à Marseille.

Il est rendu célèbre au début des années 1980 par ses travaux avec Didier Conrad publiés dans Spirou (Les Hauts de page, Bob Marone et surtout Les Innommables). Il devient scénariste (Sambre, Freddy Lombard avec Yves Chaland, Yoyo avec Frank Le Gall) dans divers genres de la bande dessinée.

Il continue à lancer de nouvelles séries, comme Pin-Up, Odilon Verjus, Spoon et White, Le Grand Duc, Dent d'ours, Black Squaw, Double 7 ou encore Atom Agency.

Il collabore sur certains classiques : Le Marsupilami (7 albums), Lucky Luke (3 albums), Spirou et Fantasio (5 albums) et XIII Mystery (1 album).

Il crée les séries dérivées Gastoon (2 tomes) puis Louve (7 tomes).

Depuis 2018, il est le scénariste de la série Thorgal.

Patrick Gaumer considère Yann « parmi les principaux scénaristes contemporains[1] ».

Débuts dans Spirou (1975-1983)

[modifier | modifier le code]

Après des études d'architecture, puis cinq ans d'études de communication visuelle et audiovisuelle à Marseille, Yann se lance dans la bande dessinée. Il est d'abord dessinateur[1], mais préfère se consacrer au scénario pour pouvoir « traiter simultanément plusieurs univers »[2].

En 1978, il rencontre Didier Conrad. Entré à Spirou, le duo se fait remarquer par ses publications comme Les Innommables, dont deux épisodes sont publiées entre 1980 et 1982. Ils créent diverses animations du journal, dont les « Hauts de page », gags situés dans les blancs des hauts de pages, qui, de fin 1980 à début 1982, critiquent le fonctionnement du journal.

Ces publications tranchent sur le ton général de l'hebdomadaire. Yann acquiert la réputation d'un scénariste d'humour prometteur. « Rénovateur de la BD humoristique[3] », il fait partie d'une génération de scénaristes qui remettent en question les générations précédentes. Après 1982, Yann et Conrad commencent à disparaître de Spirou, décision de la rédaction.

La période Circus (1983-1989)

[modifier | modifier le code]

Après Spirou, Yann entre en 1983 à Circus. Il publie les premières histoires longues de Bob Marone, toujours avec Conrad. Il entame des collaborations avec Marc Hardy (La Patrouille des libellules et Lolo et Sucette entre 1984 et 1988), Frank Le Gall (Yoyo, 1985-1987), Yslaire (Sambre, 1985-1989), Denis Bodart (Célestin Speculoos, 1988) et Olivier Neuray (Nuit blanche, 1989). En parallèle, il reprend le scénario du Freddy Lombard d'Yves Chaland sur les trois derniers épisodes (1986-1989).

Ses collaborations avec Conrad et Hardy confirment son statut de scénariste humoristique qui aime à choquer (La Patrouille des libellules caricature de manière violente aussi bien les Juifs que les Nazis). Ses autres collaborations lui permettent de montrer de nouvelles facettes de ses talents. Yoyo aborde l'onirisme et l'absurde ; Sambre est une épopée réaliste parsemée de références littéraires et dénuée de tout humour ; ses Freddy Lombard, derrière un humour référentiel au second degré, sont construits avec soin. Avec Nuit blanche, en 1989, Yann lance sa première série réaliste « classique », sans plus d'ambition que de raconter une histoire.

Diversification

[modifier | modifier le code]

À l'arrêt de Circus en 1987, Yann élargit ses collaborations, cherche de nouveaux supports et éditeurs. Sa production porte sur des séries humoristiques (Leonid et Spoutnika, une série de gags dans la Russie pour le magazine d'actualité belge L'Instant, avec Philippe Bercovici chez Marsu Productions (1990-1994) ; la série des Sales petits contes à l'humour corrosif dont certains sont prépubliés dans Spirou et figurent dans la nouvelle collection « Humour Libre » de Dupuis ; Basil et Victoria avec Édith chez Les Humanoïdes associés (4 tomes de 1990 à 2006) ; Odilon Verjus avec Laurent Verron chez Le Lombard (1996-2006) ; Spoon & White, une série à l'humour référencé sur Clint Eastwood, avec Simon Léturgie), des séries d'aventure plus classique (Pin-Up, une série glamour, avec Philippe Berthet chez Dargaud à partir de 1994; Chasseurs d'étoiles où il part à la quête de météorites pour Spirou avec Olivier Wozniak et repris en albums chez Dupuis dans la collection « Repérages » (3 tomes de 1991 à 2001), Les Éternels avec Félix Meynet chez Dargaud (6 albums de 2003 à 2010). Certains titres connaissent une prépublication dans Bodoï. Il s'attaque au western hard-boiled avec Colt Walker avec Fabrice Lamy[Note 1] chez Dargaud puis Soleil Productions (1997-2001).

Il reprend également des univers de la bande dessinée franco-belge, en collaborant avec des auteurs installés : il succède à Greg comme scénariste de la série dérivée Le Marsupilami. Il conçoit les histoires de sept tomes, sous la direction d'André Franquin et avec Batem au dessin chez Marsu Productions, publiés entre 1989 et 1994.

Avec Morris, il co-écrit le scénario du tome Le Klondike, suite indirecte au Le Pied-Tendre, classique de René Goscinny. Il entreprend parallèlement la création et le développement d'une série dérivée, Kid Lucky. Son partenaire Didier Conrad et lui-même utilisent le pseudonyme de Pearce pour développer cette version enfant de Lucky Luke, co-scénarisée par Jean Léturgie. Après le deuxième album Oklahoma Jim, qui sort discrètement en 1997, la série est arrêtée.

Le trio Yann/Conrad/Leturgie crée alors Cotton Kid, qui reprend plusieurs éléments de Kid Lucky, et connaît six tomes chez l'éditeur Vents d'Ouest, entre 1999 et 2003. Yann se concentre aussi sur ses séries plus adultes : Pin-Up aux éditions Dargaud, et Spoon & White aux éditions Dupuis. La première est mise en veille en 2005 avec un neuvième album, et s'achève en 2011. La seconde voit son avenir menacé avec la fin de la collection « Humour Libre ». Elle est récupérée par les éditions Vents d'Ouest à partir du tome 5, publié en 2003.

Les relations avec Dupuis restent positives, et le scénariste se voit confier le scénario du troisième Spirou hors-série de la collection « Une aventure de Spirou et Fantasio par... », avec Fabrice Tarrin au dessin, qui sort en 2007.

Il est appelé pour aider Jean-David Morvan à écrire le tome 50 de la série régulière, sorti en 2008.

En 2009, il signe l'histoire du cinquième Hors-Série, dessiné par Olivier Schwartz, Le Groom vert-de-gris. Cet album a pour cadre Bruxelles durant la Seconde Guerre mondiale. La sortie donne lieu à une polémique dans la presse spécialisée[4],[5].

En 2008, il crée Le Grand Duc avec Romain Hugault, trilogie aéronautique historique chez Paquet dans la collection « Cockpit » (2008-2010).

En 2009, il signe également sa première adaptation littéraire, le diptyque Les Hauts de Hurlevent avec Édith chez Delcourt (2009-2010).

Reprises et prolongements (années 2010)

[modifier | modifier le code]

En 2010, il signe le scénario du tome 3 de la série dérivée XIII Mystery, dessiné par Éric Henninot et Bérengère Marquebreucq pour les éditions Dargaud.

En 2011, il publie un dixième tome de Pin-Up, toujours dessiné par Philippe Berthet et s'investit dans une autre des séries historiques de Jean Van Hamme.

En 2011, paraît le premier tome de Gastoon, nouvelle série centrée sur le jeune neveu du héros sans emploi créé par Franquin, que Yann co-scénarise avec Jean Léturgie, sur un dessin de Simon Léturgie pour Marsu Productions. Mais Yann est plutôt intéressé par l'univers de Thorgal, personnage créé par Van Hamme et dessiné par Grzegorz Rosiński.

Il lui est d'abord proposé d'écrire une série dérivée, intitulée Louve, centrée sur la fille cadette de Thorgal. Il accepte et sort un premier diptyque entre 2011 et 2012, sur un dessin du russe Roman Surzhenko. Les éditions Le Lombard le confirment au poste de scénariste de Louve, mais lui confient aussi une autre série dérivée : La Jeunesse de Thorgal. Le premier tome de cette préquelle est publié début 2013.

Les éditions Dupuis permettent à Olivier Schwartz et lui, de concevoir deux autres aventures de la collection Une aventure de Spirou et Fantasio par..., pour former une trilogie. Il s'agit des tomes 7, en 2014 et 11, publié début 2017.

En 2017, la série Louve se conclut au bout de sept tomes. La même année, Yann est chargé de la série principale. Le tome 36 devait s'intituler Les Naufragés du Ciel selon un premier scénario de Xavier Dorison, est rebaptisé simplement Aniel[6]. Il sort en 2018.

De 2013 à 2018, il écrit la série Dent d'ours en collaboration avec Alain Henriet au dessin. Composé de six tomes, elle se déroule à la fin de la Seconde Guerre mondiale[7]. Elle traite d'aviation et d'espionnage. Selon Gil Roy d'Aerobuzz.fr, la série est pleine de rebondissements et de flash-backs[8]. Le premier album de la série, Max, reçoit le prix Saint-Michel du meilleur scénario pour l'année 2013[9]. En , l'ouvrage est également récompensé au festival international de la bande dessinée à Angoulême du prix des collégiens[10].

Il reste dans le domaine de l'aviation et la guerre pour Double 7, one-shot dont l'action se situe cette fois en 1936. Le dessin est fait par André Juillard[6], son partenaire du désormais classique Mezek (2011), avec des thématiques voisines. Autres retrouvailles, il lance une nouvelle série chez Dupuis avec Olivier Schwartz au dessin : Atom Agency propose un univers de polar truffé de références à la BD franco-belge.

Début 2019, il lance une nouvelle série, toujours chez Dupuis : Avant. C'est une BD d'aventure humoristique qui lui permet de retrouver son ton acerbe des années 1990. L'action se déroule durant la Préhistoire, et se concentre sur une petite fille, turbulente progéniture d'un chef de tribu séducteur et débonnaire. Le dessin est assuré par un auteur formé dans le registre de l'héroic fantasy, Jérôme Lereculey.

Grandes thématiques des scénarios de Yann

[modifier | modifier le code]

La provocation

[modifier | modifier le code]

Yann est considéré comme un scénariste provocateur, n'hésitant pas à aborder de front des réalités difficiles, sans pour autant les dénoncer naïvement[réf. nécessaire][11]. Ses « hauts de pages », qu'il anime avec son ami Didier Conrad de la fin 1980 à début 1982 dans Spirou, attaquent, avec violence, certaines séries phares de la maison (Yoko Tsuno, Papyrus et Génial Olivier).

Œuvres publiées

[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire, Yann est uniquement scénariste de ces bandes dessinées.

Dans des périodiques

[modifier | modifier le code]
  • Bob Marone, avec Didier Conrad (dessin), deux histoires à suivre, 1983-1985
  • Divers récits courts et rédactionnels avec divers illustrateurs, 1984-1988
  • La Patrouille des libellules, avec Marc Hardy (dessin), quatre récits courts et trois histoires à suivre, 1984-1988
  • Yoyo, avec Frank Le Gall, deux histoires à suivre, 1985-1987
  • Sambre, t. 1 : Plus ne m'est rien, (sous le pseudonyme Balac), avec Yslaire, 1985-1986
  • Lolo et Sucette, avec Marc Hardy (dessin), douze gags et récits courts, 1988
  • Célestin Speculoos, avec Denis Bodart (dessin), une histoire à suivre, 1988
  • Nuit Blanche, t. 1 : Les spectres du Tsar, avec Olivier Neuray (dessin), 1989
  • Nicotine Goudron, avec Denis Bodart (dessin), dans L'Écho des savanes, 11 gags et récits courts, 1988-1991
  • Bob Marone, avec Didier Conrad, dans Fluide glacial, 7 gags et récits courts, 2003-2005

Avec Didier Conrad

[modifier | modifier le code]
Séries
One shots
  • Bébert le Cancrelat, Carton, 1984
    Scénario : Yann - Dessin : Conrad - Couleurs : N&B
  • Huit mois dans l’enfer des hauts de pages, Bidouille, 1981
    Scénario : Yann - Dessin : Conrad - Couleurs : N&B

Prix et distinctions

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Fabrice Lamy, dessinateur français vivant à Bruxelles.

Références

[modifier | modifier le code]
  1. a et b Dictionnaire mondial de la bande dessinée (édition 2010), p. 928
  2. Vidal, 1998.
  3. Groensteen (1986)
  4. Didier Pasamonik, « Spirou et Fantasio : Une polémique vert-de-gris », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Yann (interviewé par Laurence Le Saux), « Yann défend son Spirou et répond à Joann Sfar », BoDoï,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. a et b Jean-Laurent Truc, « Interview : Yann, scénariste de haut vol, signe Double 7 avec Juillard, continue Thorgal sans Rosinski avant Buck Danny Classic avec Arroyo », sur Ligne claire, .
  7. « Dent d'ours, la série de bande dessinée de Henriet - Yann », sur Les éditions Dupuis (consulté le ).
  8. Gil Roy, « Yann s'offre un nouveau copilote pour Dent d'ours », sur Aerobuzz, .
  9. a et b Airhesse, « Prix Saint-Michel 2013 », sur Festival Bulles en Champagne (consulté le ).
  10. « Prix BD des collégiens de Poitou-Charentes - 46e Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême », sur bdangouleme.com (consulté le ).
  11. « Je peux être agressif, mais c'est pour faire réfléchir. » Vidal, 1998.
  12. Philippe Audoin, « En traits, plats et désert... », BoDoï, no 22,‎ , p. 5.
  13. Laurent Mélikian, « Balle perdue. », BoDoï, no 5,‎ , p. 35.
  14. a et b Mattéo Sallaud, « BD : au festival d’Angoulême, le prix du meilleur album prend du poids chaque année », Sud Ouest,‎ (lire en ligne).
  15. Clarisse Normand, « Le prix de la BD Fnac 2015 dévoile ses 5 finalistes », sur livreshebdo.fr, .
  16. Léopoldine Leblanc, Le Festival Polar de Cognac dévoile son palmarès, sur livreshebdo.fr, 22 octobre 2018

Bibliographie

[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Dossiers, ouvrages

[modifier | modifier le code]

Périodiques

[modifier | modifier le code]
  • Thierry Groensteen, « Le crible : La Lune noire », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 68, mars-
  • Thierry Groensteen, « Yann et la pensée-image », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 83, , p. 94-95
  • Jean-Paul Jennequin, « Bob Marone : l'aventure gay », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 83, , p. 85
  • Jean-Christophe Menu, « Yann & Conrad ou Spirou à feu et à sang », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 83, , p. 72-107
  • Jean-Christophe Menu, « Yann scénariste paradoxal », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 83, , p. 72-107, p. 86-109
  • Laurent Ruller, « Histoire(s) contemporaine(s) », Les Cahiers de la bande dessinée, no 83,‎ , p. 91.
  • Yann (int. par Thierry Groensteen et Jean-Christophe Menu), « Entretien avec Yann », Les Cahiers de la bande dessinée, no 83,‎ , p. 72-107.
  • Yann (int. par Jean-Marc Vidal), « Yann ou l'inconfort intellectuel », BoDoï, no 9,‎ , p. 48-53.
  • Philippe Berthet et Yann (interviewés par Alain De Kuyssche), « Viva Las Vegas et sa pin-up », La Lettre - L'officiel de la bande dessinée, Dargaud, no 60,‎ , p. 24-25 (lire en ligne, consulté le )
  • Hugues Dayez, « Les Aventures d'un journal : Carte blanche à Yann », Spirou, Dupuis, no 3657,‎ , p. 29

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :