Yan Lianke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom chinois, le nom de famille, Yan, précède le nom personnel.
Yan Lianke
Yan Lianke 20100328 Salon du livre de Paris 2.jpg

Yan Lianke au Salon du livre de Paris en mars 2010

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions
Prix Lu Xun (en)
Prix Franz-KafkaVoir et modifier les données sur Wikidata

Yan Lianke (chinois traditionnel : 閻連科 ; chinois simplifié : 阎连科 ; pinyin : Yán Liánkē ; EFEO : Yen Lien-k'e), né en 1958 dans le district de Song, est un romancier chinois[1]. Il a été militaire et écrivain officiel de l'armée[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1958 dans un village pauvre du Henan, il s'engage dans l'Armée populaire de libération en 1979[1], dont il sera limogé en 2004[1]. Il est diplômé du département politique de l'université du Henan en 1984 et diplômé de la section littérature de l'Académie des Beaux-Arts de l'Armée populaire de libération en 1991.

Il est lauréat du Prix Franz Kafka en 2014.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Romans[modifier | modifier le code]

  • Ri guang liu nian (1998)
    Publié en français sous le titre La Fuite du temps, traduit par Brigitte Guilbaud, Arles, Éditions Philippe Picquier, 2014 (ISBN 978-2-8097-0963-6)
  • Shou Huo (2004)
    Publié en français sous le titre Bons baisers de Lénine, traduit par Sylvie Gentil, Arles, Éditions Philippe Picquier, 2009 (ISBN 978-2-8097-0133-3) ; réédition, Arles, Éditions Philippe Picquier, coll. « Picquier poche », 2012 (ISBN 978-2-8097-0354-2)
  • Wei ren min fu wu (2005)
    Publié en français sous le titre Servir le peuple, traduit par Claude Payen, Arles, Éditions Philippe Picquier, 2006 (ISBN 2-87730-827-8) ; réédition, Arles, Éditions Philippe Picquier, coll. « Picquier poche », 2009 (ISBN 978-2-8097-0138-8)
  • Ding zhuang meng (2006)
    Publié en français sous le titre Le Rêve du village des Ding, traduit par Claude Payen, Arles, Éditions Philippe Picquier, 2006 (ISBN 978-2-87730-916-5) ; ; réédition, Arles, Éditions Philippe Picquier, coll. « Picquier poche », 2009 (ISBN 978-2-8097-0085-5) ([compte-rendu] dans Perspectives chinoises)
  • Sishu (2011)
    Publié en français sous le titre Les Quatre Livres, traduit par Sylvie Gentil, Arles, Éditions Philippe Picquier, 2012 (ISBN 978-2-8097-0352-8) ; réédition, Arles, Éditions Philippe Picquier, coll. « Picquier poche », 2015 (ISBN 978-2-8097-1116-5)
  • Balou Tiange (2011), court roman
    Publié en français sous le titre Un chant céleste, traduit par Sylvie Gentil, Arles, Éditions Philippe Picquier, 2017 (ISBN 978-2-8097-1250-6)[2]
  • Zha lie zhi (2013)
    Publié en français sous le titre Les Chroniques de Zhalie, traduit par Sylvie Gentil, Arles, Éditions Philippe Picquier, 2015 (ISBN 978-2-8097-1115-8)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Nian yue ri (2002)
    Publié en français sous le titre Les Jours, les Mois, les Années, traduit par Brigitte Guilbaud, Arles, Éditions Philippe Picquier, 2009 (ISBN 978-2-8097-0096-1) ; réédition, Arles, Éditions Philippe Picquier, coll. « Picquier poche », 2014 (ISBN 978-2-8097-0964-3)
  • Amour virtuel et poil de cochon, recueil de cinq nouvelles chinoises contemporaines de Lai Dai, Kun Xu, Wen King, Mi Ye et Yan Lianke, traduites par Henri Gaubier, Paris, Éditions des Riaux, coll. « Reflets de Chine », 2006 (ISBN 2-84901-044-8)

Essai[modifier | modifier le code]

  • Fa xian xiao shuo (2011)
    Publié en français sous le titre À la découverte du roman, traduit par Sylvie Gentil, Arles, Éditions Philippe Picquier, 2017 (ISBN 978-2-8097-1251-3)

Autobiographie[modifier | modifier le code]

  • Xiang nian fu qin (2009)
    Publié en français sous le titre Songeant à mon père, traduit par Brigitte Guilbaud , Arles, Éditions Philippe Picquier, coll. « Écrits dans la paume de la main », 2010 (ISBN 978-2-8097-0171-5) ; réédition, Arles, Éditions Philippe Picquier, coll. « Picquier poche », 2017 (ISBN 978-2-8097-1253-7)

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b, c et d « Encré dans le Parti », Libération, 8 mars 2007.
  2. [1]