Yamakaze (1936)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir Yamakaze.
Yamakaze (海風)
Image illustrative de l'article Yamakaze (1936)
Le Yamakaze vers 1939.
Type Destroyer
Classe Shiratsuyu
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Commanditaire Drapeau du Japon Japon
Chantier naval Compagnie des docks d'Uraga
Commandé 1934
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Coulé le
Équipage
Équipage 265 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 107,5 m
Maître-bau 9,9 m
Tirant d'eau 3,5 m
Déplacement 1 712 tonnes
Propulsion 2 turbine à gaz Kampon
3 chaudières Kampon
2 hélices
Puissance 42 000 ch
Vitesse 34 nœuds (63 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 5 canons de 127 mm
2 mitrailleuses de 13,2 mm
8 tubes lance-torpilles de 610 mm
16 charges de profondeur
Rayon d'action 4 000 milles marins (7 400 km) à 18 nœuds (33 km / h)
Localisation
Coordonnées 34° 34′ 00″ nord, 140° 26′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Yamakaze (海風)
Yamakaze (海風)

Le Yamakaze (山風?) était un destroyer de classe Shiratsuyu en service dans la Marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Au moment de l'attaque sur Pearl Harbor, le Yamakaze rejoint la 24e division de destroyers de la 4e escadre de destroyers de la 2e flotte. Il quitte Palaos en compagnie de ses sister-ships Umikaze, Kawakaze et Suzukaze, participant à la bataille des Philippines pour couvrir les débarquements à Legaspi et dans la baie de Lamon. À partir de janvier 1942, il participe à des opérations dans les Indes néerlandaises, dont l'invasion de Tarakan, où il prend part au naufrage mouilleur de mines de la Marine royale néerlandaise HNLMS Prins van Oranje (en). Il couvre également les débarquements de Balikpapan et de Makassar, coulant avec ses canons le sous-marin USS Shark (en) dans le détroit de Makassar, le 11 février. Après avoir participé à l'invasion de l'est de Java, il prend part à la première et à la deuxième bataille de la mer de Java, où il participe à la destruction du destroyer américain USS Pope, du croiseur britannique HMS Exeter et du destroyer HMS Encounter.

En avril, le Yamakaze participe à l'invasion de Panay et de Negros (Philippines). Le 10 mai, il est réaffecté dans la 1re flotte puis retourne à l'arsenal naval de Sasebo pour des réparations à la fin du mois.

Au cours de la bataille de Midway du 4 au 6 juin, le destroyer fait partie de la force de garde des Aléoutiennes (groupe de soutien du Pacifique Nord), commandé par l'Amiral Shirō Takasu.

Le , alors qu'il patrouillait au large d'Ōminato, en mer Intérieure de Seto, le Yamakaze est torpillé puis coulé avec la totalité de son équipage par le sous-marin USS Nautilus, à environ 60 milles marins (111,12 km) au sud-est de Yokosuka, à la position 34° 34′ N, 140° 26′ E.

Naufrage du Yamakaze après avoir été torpillé, photographié depuis le périscope de sa victime.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andrieu D'Albas, Death of a Navy: Japanese Naval Action in World War II, Devin-Adair Pub, (ISBN 0-8159-5302-X)
  • David Brown, Warship Losses of World War Two, Naval Institute Press, (ISBN 1-55750-914-X)
  • Stephen Howarth, The Fighting Ships of the Rising Sun: The Drama of the Imperial Japanese Navy, 1895–1945, Atheneum, (ISBN 0-689-11402-8)
  • Hansgeorg Jentsura, Warships of the Imperial Japanese Navy, 1869–1945, US Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-893-X)
  • Hans Lengerer, The Japanese Destroyers of the Hatsuharu Class, London, Conway, , 91–110 p. (ISBN 1-84486-041-8)
  • Andrew N. Nelson, Japanese–English Character Dictionary, Tuttle, (ISBN 0-8048-0408-7)
  • Anthony J Watts, Japanese Warships of World War II, Doubleday,
  • M J Whitley, Destroyers of World War Two: An International Encyclopedia, London, Arms and Armour Press, (ISBN 1-85409-521-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]