Yakovlev UT-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yakovlev UT-2
UT-2 à Monino en 1999.
UT-2 à Monino en 1999.

Rôle Avion-école et de sport
Constructeur Drapeau : URSS Yakovlev
Équipage 1-2
Dimensions
Image illustrative de l'article Yakovlev UT-2
Longueur 7 m
Envergure 10,2 m
Masse et capacité d'emport
Max. au décollage 0,856 t
Motorisation
Moteurs 1 moteur en étoile 5 cylindres M-11
Puissance unitaire 75 kW
Puissance totale 75 kW
Performances
Vitesse maximale 210 km/h
Autonomie 500 km
Plafond 3 500 m

Le Yakovlev UT-2 est un avion-école et de sport monomoteur avec des ailes en bois entoilé. Développé en 1935, il servit d'avion-école pour l'armée de l'air soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale, ensuite il servit dans différents aéroclubs soviétiques. Si besoin il pouvait être équipé de flotteurs.

Développement[modifier | modifier le code]

Le biplan Po-2 qui était l'avion d'entrainement de base des VVS n'était plus assez performant par rapport aux nouveaux avions plus rapides qui entraient en service, le UT-2 fut conçus pour remplir ce rôle.

Le nouvel avion fut conçus par l'équipe de Alexander Sergeevich Yakovlev à l'OKB-115. Désigné à l'origine AIR-10, il était basé sur l'AIR-9, avec une conception plus simple et un cockpit ouvert en tandem. Il vola pour la première fois le 11 Juillet 1935. Le AIR-10 gagna la compétition en 1935 et fut accepté après quelque modification mineures. Avec la disgrâce d'Alexey Ivanovich Rykov qui travaillait pour Yakovlev, les initiales AIR furent remplacées par Ya pour faire le Ya-20 (Я-20).

La construction mixte bois-acier du AIR-10 fut simplifié pour n'utiliser que du bois pour faciliter la production. De plus le moteur en ligne Renault de l'AIR-10 de 120 ch fut remplacé sur le prototype par un moteur en étoile Shvetsov M-11E de 150 ch puis par le M-11G de 110 ch sur les premiers exemplaires de série. La production en série débuta en Septembre 1937. Les VVS lui attribuèrent la désignation UT-2 (uchebno-trenirovochnyi {учебно-тренировочный} pour avion d'entrainement).

Le UT-2 n'était pas facile à piloter et entrait facilement en vrille. Le UT-2 modèle 1940 avait un fuselage avant allongé et un moteur M-11D de 125 ch pour tenter de régler le problème. Malgré les améliorations de maniabilité, les caractéristiques de vols restaient préoccupantes.

Pour encore améliorer la stabilité et la maniabilité, yakoklev développa en 1941 le nouveau UT-2M (modernisé) qui remplaça l'UT-2 original. Il avait une aile redessinée et un stabilisateur vertical élargi.

7 243 UT-2 de tout types furent produits dans cinq usines différentes entre 1937 et 1946. Dans les années 1950 l'UT-2 fut remplacé par le Yak-18 pour l’entrainement de base et par le Yak-11 pour l'entrainement avancé.

Avant et après la seconde Guerre Mondiale l'UT-2 fut utilisé par des organisations civiles et après la guerre par les forces aériennes polonaise et hongroises.

Variantes[modifier | modifier le code]

AIR-10
Précurseur.
AIR-11
Prototype triplace.
Ya-20
Prototype.
UT-2
Variante initiale de production.
UT-2 (standard 1940)
Version avec des caractéristiques en vrille améliorés.
UT-2 (standard 1944)
UT-2L
UT-2 avec MV-4
Version d'essai à moteur en ligne.
UT-2L
Standard 1940 amélioré avec une verrière et un capot moteur, le fuselage est similaire aux premières version du Yak-18 mais avec un train d'atterrissage fixe.
UT-2M
Version de production de 1941, nouvelles ailes et nouvel empennage.
UT-2MV
Bombardier léger d'interim
UT-2N (SEN)
Banc d'essai volant pour des amortisseurs de train d'atterrissage.
UT-2V
Avion d'entrainement au bombardement.
VT-2
Variante à flotteurs de l'UT-2
Yak-5
Développement monoplace pour l'entrainement à la chasse de l'UT-2L.

Opérateurs[modifier | modifier le code]

 Drapeau de la France France libre
 Drapeau de la Hongrie Hongrie
 Drapeau de la Pologne Pologne
 Drapeau de la Mongolie Mongolie
 Drapeau de la Roumanie Roumanie
 Drapeau de l'URSS Union soviétique
 Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie RFP Yougoslavie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Avions comparables

Références[modifier | modifier le code]