Yakov Gakkel (ingénieur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Jacob Gakkel
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de Jacob Modestovich Gakkel
Nom de naissance Yakov Modestovich Gakkel
Naissance
Irkoutsk (Empire russe)
Décès (à 71 ans)
Leningrad (URSS)
Nationalité Russe
Domaines électrique, Mécanique
Institutions Institut électrotechnique de Saint-Pétersbourg
Diplôme 1897
Renommé pour Aviation, Ferroviaire
Distinctions Ordre du Drapeau rouge du Travail

Yakov Modestovich Gakkel (russe : Яков Модестович Гаккель; - ) - était un scientifique et ingénieur russe qui a apporté une contribution significative au développement d'avions et de locomotives durant l'Union soviétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacob Modestovich Gakkel est né le à Irkoutsk, fils d'un ingénieur militaire petit-fils d’un médecin immigré français[1]. Il est diplômé de l'Institut électrique de Saint-Pétersbourg obtenu 1897, puis est exilé comme colon en Sibérie plus précisément aux mines Lenski, près de Bodaïbo)[1], célèbre pour le Massacre de la Léna, suite à ses activités révolutionnaires lors de ses années étudiantes. En Sibérie, il participe à la construction à l'une des premières centrales hydroélectriques de la Russie et y rencontre sa femme, fille du romancier socialiste Gleb Ouspenski[1].

En 1903, Gakkel retourne à Saint-Pétersbourg, suite à la fin de son mandat d'exil, où il commence à enseigner à l'Institut électrique, tout en participant simultanément à la conception et à la construction du tramway électrique de Saint-Pétersbourg notamment avec Genrikh Graftio (en)[2]. En 1909, grâce aux primes d'innovations sur ces tramways reçu de la part de Westinghouse, il commence à développer le premier avion ("Gakkel-I"). La même année, avec Shchetinin, Sergey Sergeevich (ru), il fonde la première société russe de construction d'avions et premier partenariat aéronautique russe, S.S. Shchetinin. Société qu'il quitte l'année suivante suite à des différences de point de vue[3]

Le Gakkel VII

Jusqu'en 1924, il a conçu une douzaine d'avions, dont dix ont été construits, et cinq ou six ont été en mesure de prendre l'air. Ses avions de conception variée (dont le premier avion amphibie russe[4]) ont participé à des expositions, ont établi des records, mais aucun ne sera monté en série. Cette absence de commandes conduit au fait qu'en 1912, le concepteur fut forcé d'abandonner cette activité, bien qu'il ait été engagé dans le développement d'autres avions qu'il a présenté jusqu'au début des années 1920 eux aussi abandonnés suite à la guerre civile en Russie[5].

Suite à cet échec, il commence à s'engager dans l'ingénierie thermique ferroviaire, et le , il présente la SCh-el 1, une locomotive diesel à transmission électrique, l'une des premières au monde[4]. Jusqu'à sa mort il concevra de nombreuses inventions feroviaires [5]

Locomotive Shch-el 1

De 1936 à sa mort il enseigne à l'Institut des ingénieurs ferroviaires de Leningrad[4].

Il est l'auteur de nombreux ouvrages scientifiques et de 31 brevets d'inventions[4].

Jacob Modestovich Gakkel décéde le [6] ayant refusé de quitter Leningrad assiégée lors de la Seconde guerre mondiale durant l'épisode du front de l'est.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Yakov Gakkel » (consulté le 21 mars 2020)
  2. (ru) « Gakkel » (consulté le 21 mars 2020)
  3. (ru) « Gakkel III » (consulté le 21 mars 2020)
  4. a b c et d (ru) « Gakkel. Concepteur de la première locomotive diesel soviétique » (consulté le 21 mars 2020)
  5. a et b (ru) « Gakkel » (consulté le 21 mars 2020)
  6. (ru) « Yakov Modestovich Gakkel » (consulté le 21 mars 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]

(ru) « Gakkel Yakov Modestovic », sur irkipedia.ru (consulté le 21 mars 2020)