Yaki Kadafi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Kadhafi (homonymie).
Yaki Kadafi
Surnom Young Hollywood, Yaki Kadafi
Nom de naissance Yafeu A. Fula
Naissance
Irvington, New Jersey, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 19 ans)
East Orange, New Jersey, États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, gangsta rap
Années actives 19921996
Labels Death Row Records

Yaki Kadafi, de son vrai nom Yafeu Fula ( à Irvington, dans le New Jersey – à East Orange, dans le New Jersey), est un rappeur américain, membre du groupe Outlawz aux côtés de Tupac « 2Pac » Shakur. En 1999, Kadafi succombe à une blessure par balle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Yaki Kadafi est le fils de Sekou Odinga, un membre de la Black Liberation Army condamné en 1983 à une peine d'emprisonnement à perpétuité. Son père et sa mère, Yaasmyn Fula, étaient membres des Black Panther Party[1]. Kadafi grandit aux côtés de Tupac « 2Pac » Shakur[1]. À l'incarcération de Tupac pour agression sexuelle en 1995, Kadafi lui rendait quotidiennement visite et c'est lors de ces visites que les deux rappeurs conçoivent l'idée de fonder le groupe The Outlawz[1].

Kadafi commence le rap dans un groupe, The Plague, managé par les futurs Fugees qu’il quittera plus tard[2]. En 1992, ceux qui deviendront plus tard Kastro et E.D.I., et lui-même, forment un trio. À l'époque, le nom de scène de Fula est Young Hollywood[3], et le trio adopte plusieurs noms comme Thoro Headz ou The Young Thugz. En 1994, le futur Napoleon est recruté par Fula pour rejoindre le groupe. Le 1er avril 1995, ces deux derniers font leurs débuts sur les titres Outlaw et Me Against the World, sur l’album Me Against the World de 2Pac[4]. À la publication de Me Against the World, 2Pac est en prison au pénitencier de Rikers Island pour abus sexuel. Fula a l’habitude de venir le voir et un jour, il amène avec lui son ami de lycée, Bruce Washington (Hussein Fatal). 2Pac promet à Kadafi que lorsqu'il sortira de prison, il l’emmènera avec lui en Californie et le rendra célèbre. Le 12 octobre 1995, le patron de Death Row, Suge Knight, avec l’appui d’Interscope Records et de Time Warner, paie les 1,4 million de dollars pour faire sortir 2Pac de prison et il signe un contrat de trois albums avec lui. 2Pac commence alors l’enregistrement de son futur double album All Eyez on Me[1].

Fula, E.D.I., Kastro, Fatal, Napoleon, Mussolini, Komani et 2Pac forment les Outlawz. 2Pac donne à tous des noms de personnages politiques détestés par les Américains et donne à Young Hollywood celui de Kadafi en référence au colonel libyen Mouammar Kadhafi. Le , All Eyez on Me sort et Kadafi rappe sur All Bout U et When We Ride. Il fait aussi une apparition sur le single Hit 'Em Up[4]. Sur ce morceau, ils dénigrent violemment Bad Boy Records, The Notorious B.I.G., The Fugees, Mobb Deep, Chino XL ou encore les Junior M.A.F.I.A.. Le groupe recrute également Young Noble qui fait ses débuts sur The Don Killuminati: The 7 Day Theory, l’album de 2Pac publié le , trois semaines après sa mort.

Décès[modifier | modifier le code]

À la suite de l'assassinat de Tupac Shakur le à Las Vegas[1], Fula retourne vivre dans le New Jersey. Le 10 novembre, après avoir rendu visite à sa petite-amie à Orange, dans le New Jersey, un inconnu lui tire une balle dans la tête et le laisse pour mort[1]. Selon le Las Vegas Sun, la police le découvre inanimé à h 48 du matin sur le sol du hall de son appartement[5]. Admis à l’University Hospital, il meurt durant l’après-midi, âgé de seulement 19 ans[4].

En 1999, les Outlawz publient un album chez Death Row, Still I Rise, sur lequel Fula est également présent avec Makaveli the Don. L’identité de son meurtrier resta longtemps un mystère, jusqu’à ce que les Outlawz se fassent interviewer par le magazine The Source[réf. nécessaire]. Napoleon déclare que c’était son cousin qui l’avait tué accidentellement. Selon lui, ils étaient ivres et jouaient avec une arme lorsque la détente fut pressée involontairement. L'affaire reste, pour certains[Qui ?], mystérieuse car Kadafi avait déclaré être capable d'identifier le conducteur de la Cadillac blanche du meurtrier de 2Pac. On[Qui ?] retrouve Kadafi en featuring dans tous les albums posthumes de 2Pac[réf. nécessaire].

Discographie[modifier | modifier le code]

Album posthume[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Son Rize Vol.1

Collaborations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « Yafeu Fula Biography », sur Internet Movie DataBase (consulté le 6 novembre 2015).
  2. (en) « Yafeu Fula -aka- Kadafi », sur thuglifearmy.com,‎ (consulté le 6 novembre 2015).
  3. (en) « Video: Murder of Yafeu Fula of Tupac Shakur’s group Outlawz from 1996 », sur Street Gangs,‎ (consulté le 6 novembre 2015).
  4. a, b et c (en) « Kadafi’s Mother Speaks », sur AllHipHop,‎ (consulté le 6 novembre 2015).
  5. (en) Cathy Scott, « Shakur shooting witness found dead in N.J. », Las Vegas Sun (consulté le 22 mai 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]