Yabassi (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir yabassi.
Yabassi

Populations significatives par région
Autres
Régions d’origine Littoral
Langues Yabassi

Les Yabassi sont un groupe ethnique bantou du Cameroun situé majoritairement dans le département du Nkam de la région du Littoral, précisément dans la ville de Yabassi et dans la ville de Yingui.

Ils sont aussi situés minoritairement dans le département de Koupé-Manengouba de la région du Sud-Ouest notamment dans les communes Tombel et Bangem en pays Bakossi et aussi dans le département de l'ocean de la région du Sud, précisement dans la commune cotière de Campo. Ils parlent le yabassi, une langue locale qui sert également de parler véhiculaire dans le département du Nkam alors qu'elle ne connait pas encore les écrits. Ils ont un lien direct avec le peuple Yambassa et surtout avec le peuple Bakossi de par la tribu Nyamtan (descendants de Mtang, fils de Bassi) dont tous les anciens villages se trouvent également dans la commune de Tombel et dans la commune de Bangem.

Les Yabassi forment aujourd'hui un groupe ethnique descendant des fils de Bassi, ancêtres des tribus Nyamtan, Ndok-long, Ndok-Poo, Ndok-Banoo, Ndok-Bao, Ndok-Tyang ou Ndok-Matyang, Ndok-Baguégué; mais aussi des tribus issus d'autres ethnies particulièrement certains Bakoko, certains Basaa, certains Banen, certains Doualas, certains Yambetta et bien d'autres peuples du littoral et du centre du Cameroun avec qui ils ont formé une alliance ethnique avant la colonisation du Cameroun.

Dans la ville de Yabassi, Les Yabassi sont localisés dans tous les villages des cantons Dibeng-Ndokbele, Badjob-Ndokpenda, Yabassi-Centre, Nyamtan, dans certains villages du canton Wouri-Bwele (Tondè, Ndok Bakeng, etc) et dans certains villages du canton Bandem en particulier les villages Ndokbekot, Ndokati, etc.

Dans la ville de Yingui, on les retrouve dans la majorité des villages du canton Yingui-Centre notamment les villages issus des Tribus Ndok-Banoo, Ndok-Matyang (Ndok-Matyang-Njingang, Ndok-Matyang Nouye ou Nouye, Njingang ou Ndib-Ngang) et Nyamtan (Tchenjè, Tchenjè II, DiWakissa ou Wanksa, Diwakissa II ou Wanksa II, Batin, Bakossi, Ma-ndong ou Mandong, DiBim, SongBim ou Yingui I, Koo ou Nkoo). Ces tribus se retrouvent aussi dans la ville de yabassi notamment dans les cantons Nyamtan (Clans Ndokbos, Ndok-bakand, Ndok-yemek, et Ndok-Mueng ou Ndok-Mouang) et Dibeng-Ndokbele (Ndok-Matchang Massoua, Ndokfaya Fee, Ndok-Nyam).

Dans les Communes de Tombel et Bangem en pays Bakossi au Sud-Ouest, on retrouve les Yabassi dans certains villages tels que Nya-sosso, Messaka, Nya-ndong, Enya-ndong, Mua-ndong et Njom, correspondants aux anciens villages ou localités de Nyamtan - Yabassi tels que Sosso, Ma-ndong, Bakossi, Massaka, etc; mais aussi aux patriarches ancestraux tels que Nkossi ou Akossi, Ngembe ou Ngem, Njom, Ndong, Tin, Ngong, Sek, Bindi, Nlong, Nyam, etc.

Dans la commune de Campo dans la région du Sud, ils sont localisés dans les chefferies Bassa-bakoko-yabassi. Ces Yabassi de campo sont issus exclusivement des tribus Nyamtan, Ndok-poo, Ndokbao, Ndok-matyang et Ndok-long, qui ont fui les oppressions coloniales liées aux chefferies traditionnelles en allant se refugier dans la zone cotière du Cameroun limitrophe avec la Guinée-Equatoriale.

Les Yabassi sont plus souvent connus sous le vocable de Yabassiens en raison de la ville où ils sont originaires. Ce vocable tend à inclure à tort tous les autres peuples situés également dans cette même ville , créant ainsi une énorme confusion mais surtout, exclut nettement tous les autres yabassi situés hors de la ville de Yabassi notamment ceux situés dans la ville de Yingui dans le canton Yingui-centre où ils sont originaires et qui descendent pourtant de la souche de leur grand ancêtre Bassi et dont la langue locale est la même que celle parlée par les populations originaires du canton Dibeng-Ndokbele et surtout par le peuple Nyamtan de Yabassi.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les traditions orales, on peut rencontrer de multiples variantes de l'ethnonyme : Ya-Basi, Jabassi, 'Jabasi, Iabassi, Iabasi, Basi, Bassi, Mbassa, Mbassa-Bassi, Mbasa-Basi, Ya-Mbassa, Ya-Mbassi, MBassi-Mbassi, Ekang, Mpoo-Bati, Bati, Nya-Mtan, Bati Ba Basi, Bati Ba Mbasi, Bati Ba Mbasa, Bati Ba Mpoo, Nya-Bassi, Bakossi.[réf. nécessaire]