Yūgen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Le yūgen (幽玄?), qui peut se traduire par la beauté profonde, la beauté mystérieuse ou le charme subtil, est un concept de l’esthétique japonaise appliqué aux arts, aux arts scéniques, à la littérature et à la poésie. Il a été théorisé par des poètes comme Fujiwara no Shunzei et Fujiwara no Teika ainsi que le dramaturge Zeami.

Le yūgen renvoie à la compréhension et l’évocation nostalgique de la beauté mystérieuse du monde. Il ne s’agit pas de faire appel à l’imaginaire ni de décrire la réalité concrète, mais de percevoir le monde comme doté d’une profondeur implicite que les artistes peuvent exprimer subtilement. Le yūgen prend donc souvent la forme du mystère, de la profondeur, de l’élégance et de la nostalgie, associés à l’ancienne culture aristocratique.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert H. Brower et Earl Roy Miner, Japanese Court Poetry, Stanford University Press, (ISBN 9780804715249, lire en ligne), p. 267-270.
  • Lionel Guillain, Le Théâtre nô et les arts contemporains, L'Harmattan, (ISBN 9782296212121, lire en ligne), p. 52-57.
  • (en) Toshihiko Izutsu et Toyo Izutsu, The Theory of Beauty in the Classical Aesthetics of Japan, Springer Science & Business Media, (ISBN 9789024723812, lire en ligne), p. 26-28.
  • Graham Parkes, « Japanese Aesthetics », The Stanford Encyclopedia of Philosophy, (consulté le 3 décembre 2019).
  • (en) Andrew T. Tsubaki, « Zeami and the Transition of the Concept of Yūgen: A Note on Japanese Aesthetics », The Journal of Aesthetics and Art Criticism, vol. 30, no 1,‎ , p. 55-67 (lire en ligne).