Xu Youyu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Xu Youyu
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Sichuan Normal University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Distinction

Xu Youyu (chinois simplifié : 徐友渔 ; chinois traditionnel : 徐友漁 ; pinyin : Xú Yǒuyú ; Wade–Giles : Hsü Yuyü, né en 1947), né à Chengdu en 1947, est un philosophe chinois, intellectuel et promoteur du libéralisme chinois[1]. C'est un ancien professeur à l'Académie des sciences sociales de Chine[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lors de la révolution culturelle, Xu a été un garde rouge. Il est surtout connu comme un historien de la révolution culturelle.

En 2008, Xu Youyu est un des 303 intellectuels chinois signataires de la charte 08[3].

En , il a adressé une lettre ouverte au Comité Nobel pour lui demander de distinguer Liu Xiaobo[4]. Ce dernier recevra le prix Nobel de la paix le .

En 2014, plusieurs personnalités dont Pu Zhiqiang, Xu Youyu et la blogueuse dissidente Liu Do, sont inculpés de « provocation de troubles », (passible de cinq ans de prison), pour avoir célébré en privé le vingt-cinquième anniversaire des manifestations de la place Tian'anmen[5].

Xu a reçu le Prix Olof Palme en 2014.

Article de Xu Youyu[modifier | modifier le code]

Une stèle pour les 36 millions de victimes de la Grande famine, une lecture critique de Stèles. La Grande famine en Chine, 1958-1961, (Yang Jisheng), traduction de Jérôme Bonnin, dans Perspectives chinoises, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Xu Youyu : « C'est l'exploitation capitaliste qui découle de la dictature politique, et non l'inverse. » L'Humanité, 8 septembre 2006
  2. Chloé Froissart, Xu Youyu ou comment écrire l’histoire de la Révolution culturelle pour orienter l’avenir de la Chine Centre National de la Recherche Scientifique, juin 2002
  3. Le Figaro : Charte 08
  4. Jean-Philippe Béja, « Donnez le Prix Nobel de la Paix à Liu Xiaobo », sur Mediapart, (consulté le 8 octobre 2010)
  5. Chine, 25 ans de "Tiananmen" : les autorités veulent empêcher toute commémoration L'Humanité, 1 juin 2014 « Cinq défenseurs des droits de l'homme ont été inculpés en Chine après s'être réunis dans un appartement pour marquer le vingt-cinquième anniversaire de la répression sanglante du "printemps de Pékin". »

Liens externes[modifier | modifier le code]