Xiaotingia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Xiaotingia zhengi

Xiaotingia
Description de cette image, également commentée ci-après
Représentation d'artiste de Xiaotingia zhengi.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Clade Pennaraptora
Clade Paraves

Genre

 Xiaotingia
Xu et al.[1], 2011

Nom binominal

 Xiaotingia zhengi
Xu et al.[1], 2011

Xiaotingia est un genre éteint de dinosaures à plumes, des théropodes paraviens. Il n'est connu que par un seul squelette fossile, presque complet, provenant de la formation de Tiaojishan de la province du Liaoning en Chine. Il proviendrait d'un niveau géologique datant du début du Jurassique supérieur (environ 160 Ma -millions d'années-)[1].

Ce spécimen unique a été nommé : Xiaotingia zhengi par Xing Xu et ses collègues en 2011[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Xiaotingia ainsi que le nom d'espèce zhengi honorent le paléontologue chinois Zheng Xiaoting[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Ce fossile a été acheté à un marchand des fossiles qui ne connaissait pas la provenance exacte du squelette. par analogie avec les sédiments argileux entourant les os, Xing Xu et ses collègues en ont conclu que Xiaotingia était authentique, et provenait probablement de la formation géologique de Tiaojishan[1].

Description[modifier | modifier le code]

Squelette holotype de Xiaotingia zhengi au « Shandong Tianyu Museum of Nature ».
Silhouette de Xiaotingia zhengi et dessin des os retrouvés de son squelette.
Comparaison de la taille de Xiaotingia zhengi et d'un humain.

Le spécimen de Xiaotingia découvert est un individu adulte comme le montre la fusion de son synsacrum. C'est un dinosaure bipède de petite taille, une cinquantaine de centimètres de long, avec un crâne long de 6 centimètres. Son poids est estimé à 820 grammes. Ses os sont creux et l'animal était couvert de plumes[1].

Xiaotingia possède une furcula en forme de boomerang avec un court processus acromial. L'avant-dernière phalange est allongée, ce qui traduit un animal arboricole.

Xiaotingia présente des plumes sur tout le corps. Tout comme chez Anchiornis, de longues plumes sont observées sur les pattes postérieures. Xiaotingia illustre donc la condition tétraptérygienne (aptitude à planer ou voler grâce à ses quatre ailes[2],[3]).

Ses inventeurs soulignent que Xiaotingia présente de nombreuses similitudes avec Archaeopteryx, comme une courte fenêtre anté-orbitaire. Il partage également des caractères avec le groupe Anchiornis, Archaeopteryx, les Troodontidae et certains Dromaeosauridae, au niveau des dents et de certains os du crâne ainsi qu'au niveau de l'acetabulum. Tout comme les Deinonychosauria et Archaeopteryx, le synsacrum est court, constitué de 5 vertèbres. La configuration des orteils est elle aussi similaire. Les apophyses des vertèbres fusionnées forment une plate-forme latérale. Contrairement aux Deinonychosauria basaux, il existe des foramina pneumatiques sur les vertèbres dorsales du milieu et de l'arrière. Les dents sont courtes et fines, avec une base bulbeuse. Mais contrairement aux Troodontidae et aux Dromaeosauridae, la phalange II-2 n'est pas réduite.

Implications pour l'évolution des oiseaux[modifier | modifier le code]

Xiaotingia a permis aux auteurs de définir des synapomorphies pour les Archaeopterygidae, et également des synapomorphies pour le groupe Archaeopterygidae et Deinonychosauria. D'après ces phylogénies contestées, Archaeopteryx n'est donc pas un oiseau basal, mais il est plus proche des Deinonychosauria et a fortiori de Xiaotingia et Anchiornis. Les Oviraptorosaures et les oiseaux (tels Epidexipteryx, Sapeornis et Jeholornis) présentent également des similitudes selon les auteurs, notamment le crâne court et le prémaxillaire développé.

Classification[modifier | modifier le code]

La classification phylogénétique de Xiaotingia a beaucoup fluctué au sein des Paraves depuis sa création en 2011.

À sa description, Xiaotingia est classé au sein des Archaeopterygidae, tout comme Archaeopteryx, Wellnhoferia et Anchiornis (Cladogramme initial d'après Xu et al., 2011)[1].

En 2011, une phylogénie de Michael S. Y. Lee et Trevor H. Worthy place Xiaotingia et Anchiornis au sein des Deinonychosauria, Archaeopteryx et Wellnhoferia étant quant à eux les deux plus anciens oiseaux[4]. En 2012, Senter et ses collègues positionnent également Xiaotingia parmi les Deinonychosauria et même les Dromaeosauridae (Cladogramme d'après Senter et al., 2012)[5].

En 2017, Ulysse Lefèvre et ses collègues, dans un article décrivant un nouveau genre de théropodes du Jurassique du Liaoning (Serikornis), établissent un cladogramme très différent des ParavesXiaotingia apparaît comme un Paraves très basal en groupe frère avec le genre Yixianosaurus [6] :

Pennaraptora

Oviraptorosauria


Paraves


Scansoriopterygidae




Xiaotingia



Yixianosaurus








Pedopenna



Aurornis





Serikornis



Eosinopteryx






Anchiornis


Eumaniraptora
Deinonychosauria

Troodontidae



Dromaeosauridae



Avialae

Archaeopteryx




Rahonavis




Balaur




Jeholornithidae



Euavialae











Cladogramme d'après Senter et al., 2012[5] :

Paraves

Avialae


Deinonychosauria

Troodontidae


Dromaeosauridae

Xiaotingia




Unenlagiinae




Shanag




Microraptoria



Eudromaeosauria








Cladogramme initial d'après Xu et al., 2011[1] :



Oviraptorosauria


Paraves
Avialae
Scansoriopterygidae

Epidendrosaurus



Epidexipteryx





Jeholornis




Sapeornis




Confuciusornis



Ornithothoraces






Deinonychosauria


Troodontidae



Dromaeosauridae



Archaeopterygidae


Archaeopteryx



Wellnhoferia





Anchiornis



Xiaotingia







Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Xing Xu, Hailu You, Kai Du et Fenglu Han, « An Archaeopteryx-like theropod from China and the origin of Avialae », Nature, vol. 475, no 7357,‎ , p. 465-470 (DOI 10.1038/nature10288)
  2. (en) Xu X, Zhou Z, Wang X, Kuang X, Zhang F, Du X (2003) Four winged dinosaurs from China. Nature 421:335–340
  3. (en) Xu X, Currie PJ, Pittman M, Xing L, Meng Q, Lü J, Hu D, Yu C (2017) Mosaic evolution in an asymmetrically feathered troodontid dinosaur with transitional features. Nat Commun 8:14972
  4. (en) Michael S. Y. Lee and Trevor H. Worthy, Likelihood reinstates Archaeopteryx as a primitive bird, The Royal Society (2011)
  5. a et b (en) Senter, P., Kirkland, J.I., DeBlieux, D.D., Madsen, S., and Toth, N. (2012). "New Dromaeosaurids (Dinosauria: Theropoda) from the Lower Cretaceous of Utah, and the Evolution of the Dromaeosaurid Tail." PLoS ONE, 7(5): e36790. DOI:10.1371/journal.pone.0036790
  6. (en) Ulysse Lefèvre, Andrea Cau, Aude Cincotta, Dongyu Hu, Anusuya Chinsamy, François Escuillié & Pascal Godefroit (2017). A new Jurassic theropod from China documents a transitional step in the macrostructure of feathers. The Science of Nature, 104: 74 (advance online publication). DOI:10.1007/s00114-017-1496-y

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]