Xian de Biru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bǐrú Xiàn
比如县
Xian de Biru
Localisation du xian de Biru (en rose) dans la préfecture de Nagchu (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome région autonome du Tibet
Préfecture Nagchu
Statut administratif Xian
Code postal 852300[1]
Indicatif +86 (0)
Démographie
43 700 hab. (1999)
Densité 3,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 46′ 39″ nord, 93° 33′ 00″ est
Superficie 1 168 345 ha = 11 683,45 km2
Localisation
Localisation de Bǐrú Xiàn
Géolocalisation sur la carte : Chine
Voir sur la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Bǐrú Xiàn
Géolocalisation sur la carte : Chine
Voir sur la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Bǐrú Xiàn
Liens
Site web www.xzbr.gov.cn

Le xian de Biru (tibétain : འབྲི་རུ་རྫོང་, Wylie : 'bri ru rdzong ; 比如县 ; pinyin : Bǐrú Xiàn) ou Driru, est un district administratif de la région autonome du Tibet en Chine et de l'ancienne province tibétaine du Kham[2]. Il est placé sous la juridiction de la préfecture de Nagchu.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2013, selon l'ONG Free Tibet proche du gouvernement tibétain en exil, plusieurs manifestations ont opposé la population locale et les forces paramilitaires. Le parmi les manifestants on dénombre quatre morts par balles et plusieurs dizaines de blessés. Ces manifestations auraient pour origine une campagne patriotique obligeant les Tibétains à hisser le drapeau de la République populaire de Chine sur les habitations[3]. Selon Radio Free Asia la manifestation précédente avait fait 60 blessés[4]. Amnesty international demande aux autorités chinoises de ne plus utiliser la force lors de manifestations non violentes[5]. En , Kunchok Dhakpa, âgé d'environ 20 ans, un Tibétain arrêté l'an dernier lors d'une manifestation contre les activités minières de la montagne de Naglha Dzamba dans le comté de Driru est mort à la suite de tortures. Son corps a été remis à sa famille le . Le , trois Tibétains de Driru ont été condamnés jusqu'à treize ans de prison par la Cour populaire de Driru[6]. Kunchok Jinpa, un ancien moine devenu guide touristique, arrêté et condamné à 21 ans de prison, meurt à la suite de tortures le 6 février 2021 [7]

Des travaux d’extraction minière ont début fin 2017 dans la région proche de Sertra Dzagen, une montagne sacrée pour les Tibétains. Fin , les villageois de Markor ont été contraints de signer l'approbation pour l'exploitation minière par les autorités chinoises. Karma, le chef du village a refusé de signer et aurait été arrêté. Selon une source locale, « les habitants croient que les activités minières sur cette montagne sacrée peuvent conduire à l'extinction d'espèces animales telles que les moutons sauvages, les antilopes et les wapitis, et pourraient déclencher des glissements de terrain sur la montagne Drakkar située juste à gauche de Sertra Dzagen. »[8]

Démographie[modifier | modifier le code]

La population du district était de 43 700 habitants en 1999[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Codes postaux et téléphoniques de la région autonome du Tibet, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel.
  2. (en) Jonathan Green, Murder in the High Himalaya : Loyalty, Tragedy, and Escape from Tibet, , 304 p. (ISBN 978-1-58648-864-2, lire en ligne), p. 22.
  3. Une série d’incidents embrase le nord-est du Tibet suite au boycott de drapeaux chinois Le Monde, 12 octobre 2012
  4. Tibet : trois nouvelles victimes de la «rééducation politique» Libération, 11 octobre 2013
  5. Barbara Francis, Chine. Il faut mettre fin aux violences policières dont sont victimes les manifestants tibétains Amnesty international, octobre 2013
  6. (en) Tibetan man 'tortured' to death in custody, Phayul.com, 7 février 2014
  7. https://www.hrw.org/news/2021/02/16/china-tibetan-tour-guide-dies-prison-injuries
  8. (en) Tenzin Dharpo, Sacred mountain for Tibetans to be mined in Driru, one detained, Phayul.com, 21 mars 2018
  9. (en) National Population Statistics Materials by County and City - 1999 Period, in « China County & City Population 1999 » (version du 30 janvier 2011 sur l'Internet Archive), sur Harvard China Historical GIS

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xú Píng 徐平: Nàqǔ 那曲, Beijing, Wǔzhōu chuánbō chūbǎnshè 五洲传播出版社 2000, (ISBN 7-80113-400-1).
  • Andreas Gruschke: The Cultural Monuments of Tibet’s Outer Provinces: Kham - Volume 1. The Xizang Part of Kham (TAR), White Lotus Press, Bangkok 2004. (ISBN 974-480-049-6)
  • Tsering Shakya: The Dragon in the Land of Snows. A History of Modern Tibet Since 1947, London 1999, (ISBN 0-14-019615-3)