Xerus erythropus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Xerus erythropus, également appelé Écureuil fouisseur ou Rat palmiste, est un rongeur de la famille des sciuridés, proche des écureuils communs.

Il est craint des indigènes qui prétendent que sa morsure est venimeuse, bien que ce ne soit pas le cas mais sa salive contient des streptocoques qui peuvent provoquer de dangereuses infections.

Mœurs : il vit en colonies souvent avec d'autres rongeurs. Il cherche sa nourriture au lever du jour. Cet animal fouisseur ne s'éloigne jamais beaucoup de son terrier.

Description[modifier | modifier le code]

Xerus erythropus mesure de 30 à 40 cm de long pour un poids de 500 g à 1 kg. Son pelage varie du brun clair au brun sombre en fonction des régions. Une bande blanche, allant de l'épaule à la croupe, parcours ses flancs. Le poil est court et épais sur tout le corps sauf la queue. Il possède de petites oreilles et un long museau. Deux lignes blanches encadrent ses yeux[1].

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce est présente au Maroc, au Sénégal, en Guinée-Bissau, en Guinée, au Sierra Leone, au Liberia, en Côte d'Ivoire, au Mali, au Burkina Faso, au Ghana, au Togo, au Bénin, au Niger, au Nigeria, au Cameroun, au Tchad, en République centrafricaine, au Soudan, au Soudan du Sud, en République du Congo, en RD Congo, en Érythrée en Éthiopie, en Ouganda et au Kenya[2].

On le trouve typiquement dans les zones boisées ouvertes, mais il peut également vivre dans les forêts et les semi-déserts[1].

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Xerus erythropus est terrestre, ses griffes droites sont plus adaptées pour creuser que pour grimper aux arbres. Il est strictement diurne. Ses terriers sont peu profonds, ils consistent en une chambre principale avec plusieurs entrées. Le sol est tapissé d'herbes sèches et de brindilles. Les entrées peuvent être fermés avec de la terre à la tombée de la nuit[1].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit principalement de racines, de graines, de fruits tombés et de fruits à coque. Il consomme occasionnellement des insectes, des œufs, des petits oiseaux et reptiles[1].

Il lui arrive de s'attaquer aux cultures pour se nourrir. Il se nourrit notamment de maïs, de cacahuètes, d'ignames, de patates douces et de manioc[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) Matthew D. Herron et Jane M. Waterman, « Xerus erythropus », Mammalian Species, no 748,‎ , p. 1-4 (DOI 10.1644/748, lire en ligne)
  2. UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Autres sites:

Photographie:

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) M.D. Herron et J.M. Waterman,13 juillet 2004. Xerus erythropus. Mammalian Species n° 748, pp. 1–4, 3 figs., éd° American Society of Mammalogists. Lire le document pdf