Xavier de Roux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roux.
Xavier de Roux
Image illustrative de l'article Xavier de Roux
Fonctions
Maire de Chaniers
Prédécesseur Jean Menant
Successeur Éric Pannaud
Député de la 3e circonscription de la Charente-Maritime
Groupe politique UDFC
Prédécesseur Roland Beix
Successeur Jean Rouger
Groupe politique UMP
Prédécesseur Jean Rouger
Successeur Catherine Quéré
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Boulogne-Billancourt
Date de décès (à 74 ans)
Lieu de décès Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique UDF, PR, UMP, UDI
Fratrie Dominique de Roux
Emmanuel de Roux
Jacques de Roux
Monique de Roux
Béatrice de Roux
Profession Avocat

Xavier de Roux est un avocat et homme politique français né le à Boulogne-Billancourt (Seine) et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Famille de Roux.

Il est le petit-fils de Marie de Roux, qui fut l'avocat de Charles Maurras et de l'Action française, le frère de l'écrivain Dominique de Roux, du journaliste Emmanuel de Roux, du navigateur Jacques de Roux, de la peintre Monique de Roux et de la psychologue-clinicienne Béatrice Copper-Royer, et l'oncle de l'éditeur Pierre-Guillaume de Roux.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Avocat au barreau de Paris depuis 1962, spécialiste du droit de la concurrence et de la consommation et en droit pénal des affaires, il a dirigé le bureau bruxellois du cabinet international d'avocats d'affaires Gide Loyrette Nouel, dont il est associé depuis 1968.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Maire de sa commune de Chaniers (Charente-Maritime) depuis 1983, conseiller général depuis 1985, vice-président du conseil général depuis 1988, il est élu député dans la 3e circonscription de la Charente-Maritime (Saintes) en 1993, sous l'étiquette UDF-Parti radical, en battant au second tour le candidat sortant, le socialiste Roland Beix.

À son tour battu en 1997 au second tour par le socialiste Jean Rouger, il est réélu face au même adversaire le . Sa suppléante est Monique Gorbatchef ; il devient alors vice-président de la commission des lois et juge suppléant de la Cour de justice de la République.

Xavier de Roux cosigne en 2004 une proposition de loi tendant à rétablir la peine de mort pour les auteurs d'actes de terrorisme[1] mais vote en 2007 le projet de loi constitutionnelle relatif à l'interdiction de la peine de mort[2].

Membre du Parti radical, il fait partie du groupe UMP.

De nouveau candidat aux les élections législatives de 2007, il est battu au second tour par la socialiste Catherine Quéré, avec 47,98 % des voix.

Mandats[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Xavier de Roux meurt le (à 74 ans) à l'Hôpital Georges-Pompidou de Paris[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Droit français de la concurrence et de la consommation : ententes, positions dominantes, concentrations, ventes interdites, ventes réglementées, pratiques discriminatoires, publicité mensongère. Xavier de Roux et Dominique Voillemot, Paris, Juridictionnaires Joly, 1979.
  • Réflexions pour un programme. Chaniers, X. de Roux, 1996.
  • Une fin de siècle. Saint-Jean-d'Angely, J.-M. Bordessoules, 1999. (ISBN 2-913471-07-2)
  • Chroniques impertinentes : de Mitterrand à Le Pen, 1997-2002. Saintes, Société saintongeaise d'éd. et de publications, 2002. (ISBN 2-9518507-0-0)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Xavier de Roux est chevalier de la Légion d'honneur (JO du ).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]