Xavier Noiret-Thomé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Xavier Noiret-Thomé
Xavier Noiret-Thomé.jpg

Xavier Noiret-Thomé

Naissance

Charleville-Mézières, Ardennes, France
Nom de naissance
Xavier Noiret
Nationalité
Activités
Artiste peintre
Autres activités
Professeur dans l'option peinture de ENSAV de La Cambre (école)
Formation
Mouvement
Distinctions

Xavier Noiret-Thomé est un artiste peintre contemporain français, né le à Charleville-Mézières.

Parcours[modifier | modifier le code]

Xavier Noiret-Thomé, après des études à l'École régionale des beaux-arts de Rennes de 1990 à 1995, bénéficie d'une résidence au Centre d'Art contemporain du domaine de Kerguéhennec. En 1996 il est lauréat de la villa Médicis hors-les-murs. De 1996 à 1997, il intègre les résidence de l'Académie royale des beaux-arts d'Amsterdam. En 1999, il obtient un atelier au musée Paul-Gauguin de Pont-Aven. En 2001 il se voit décerner le prix Levis de la « Jeune Peinture belge » au palais des beaux-arts de Bruxelles. En 2005 il est lauréat de l'Académie de France à Rome et obtient une résidence à la villa Médicis. En 2011 il réalise les vitraux de l'église Saint-Thomas de Vaulx-en-Velin. Depuis 2005, Xavier Noiret-Thomé est professeur dans l'option-peinture de l’École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre à Bruxelles.

Même si l’essentiel de la pratique de l’artiste s’exerce dans le domaine de la peinture et, dans l’espace circonscrit du tableau, une exploration approfondie de son œuvre démontre une variété de typologies picturales.

Xavier Noiret-Thomé s'empare de l'Histoire, de la mémoire, des formes cinématographiques autant que spécifiquement plastiques, au travers d'un espace-temps qui n'est pas linéaire mais élastique. Point de séries à proprement parler, mais des familles qui se constituent en rhizome et s’alimentent mutuellement, empiriquement. Difficile donc pour le spectateur de suivre cette logique interne qui se joue des styles, des hiérarchies de même que du continuum temporel et formel auquel il est le plus souvent habitué. Selon Bernard Marcadé, « Xavier Noiret-Thomé n'a pas de la peinture une conception puritaine et absolutiste. Il l'accepte autant pour sa "grandeur" (son histoire, ses figures tutélaires) que pour sa "faiblesse" (son impureté, voir sa trivialité), L'art de Xavier Noiret-Thomé est, dans son déploiement, à la fois figuratif et abstrait, iconophile et iconoclaste, savant et populaire, contemporain et intempestif...».

D’aucun pourrait rattacher ce travail à un exercice postmoderne[2]. Il n’en est rien. Il semble plutôt vouloir s’approprier un large vocabulaire lui permettant d’évoluer en toute liberté et par là même de bousculer les carcans de la peinture. Xavier Noiret-Thomé conçoit toute l'histoire de sa peinture comme une histoire de télescopages. Aucune linéarité dans a perception de cette œuvre, le spectateur se trouve face à un développement complexe et instable, qui échappe aux catégories.

Sélection d'expositions[modifier | modifier le code]

Expositions individuelles[modifier | modifier le code]

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c LB 2002, La Libre Belgique.
  2. Dagen 2010, Le Monde.
  3. Lorent 2007, La Libre Belgique.
  4. Dagen 2004, Le Monde.
  5. a et b Lorent 2008, La Libre Belgique.
  6. Dagen 2003, Le Monde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2015 : Claude Lorent, « La puissance impertinente d'une peinture libre », Arts Libre, no 274,‎ (lire en ligne).
  • 2015 : Martin Herbert, « Double image », Ghosts,‎ .
  • 2014 : Raymond Balau, Le centre du monde, In artpress n°412.
  • 2014 : Marc Ruyters, De zeggins-kracht van een groep, In H Art#113.
  • 2014 : Hans Theys, Kwik en Flupke in Giverny, In H ART #105.
  • 2013 : Claude Lorent, Une incroyable jubilation picturale, In Arts Libre, vendredi 15 février 2013.
  • 2013 : Hans Theys, Kwik en Flupke in Giverny, In H ART #105.
  • 2012 : Alexios Papazacharias, « 7th song for Maldoror », In Bijoux de Kant.
  • 2012 : Denys Zacharopoulos, « Penser le regard, la peinture », In XAVIER NOIRET-THOME, Analogues maison d'édition pour l'art contemporain.
  • 2012 : Bernard Marcadé, « Les Débâcles de la peinture », In XAVIER NOIRET-THOME, Analogues maison d'édition pour l'art contemporain.
  • 2012 : Sophie Delpeux, « Croire et un déplacement », In L'Art Même no 55.
  • 2012 : Stefan Liberski, In 13 Peintres et moi.
  • 2011 : Benoît Dusart, « Contransmagnificandjewbangtantiality », In www.face-a-face.net.
  • 2011 : Devrim Bayar, « Jeu à 5 balles », Collection #1 : Jean-Baptiste Bernadet & Xavier Noiret-Thomé.
  • 2011 : Aleksandra Eriksson Pogorzelska, «  Anonymous », In A Ponyhof blog on contemporary painting.
  • 2010 : Roland Wäspe, « Travail à la chaîne - Xavier Noiret-Thomé » , In Ambigu, Contemporary Painting between Abstraction and Narration, KEHRER.
  • 2010 : Konrad Bitterli, « Ambigu – Contemporary Painting between Abstraction and Narration », In Ambigu, KEHRER.
  • 2010 : Joann Kim, « The Bug, The Spider and The Butterflyv, In Roosarts, Updownacross.
  • 2010 : Philippe Dagen, « Exposition : Xavier Noiret-Thomé à la galerie Filles du calvaire », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • 2009 : Benoît Dusart, La parade des cannibales, in l'Art Même no 45.
  • 2009 : Christoph Wiedemann, in Süddeutsche Zeitung, Münchner Kultur, 7 november 2009.
  • 2009 : Emamnuelle Villard & Xavier Noiret-Thomé, Les affinités éclectiques, In Semaines no 18.
  • 2009 : Alexandrine Dhainaut, Glissements de terrain, In PARIS-art.
  • 2009 : Morgan Haquenne, Xavier Noiret-Thomé, In "Nothing is permanent" Albert Baronian ; Profession: galeriste.
  • 2009 : Claude Lorent, « La passion du contemporain », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne).
  • 2008 : Claude Lorent, « Sensibilités françaises à Bruxelles », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne).
  • 2008 : Christine Vuegen, « MUUR-SCHILDERKUNST ANNO 2008 », In H art #43, 13.11 2008
  • 2008 : Ursula Badrutt Schoch, « Poetisch berauscht », in St Galler TAGBLATT du vendredi 22 février 2008
  • 2008 : Ursula Badrutt Schoch, « Farbenrausch und Irrlichter », In Kunstmagazin>Regioartline 03.2008
  • 2007 : Hans Theys, « Il n'y a qu'un seul homme », in The Residents, ARGOS edition
  • 2007 : Alexandra Koroxenidis,« A cultivated coming of age », In Kathimerini English Edition
  • 2007 : Claude Lorent, « L'argent et la couleur », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne).
  • 2007 : Hans Theys, « The moss gathering tumbleweed experience », In N.I.C.C. Edition
  • 2006 : Ursula Badrutt Schoch, « Brachial sensibel », In TAGBLATT, 21 novembre 2006
  • 2006 : Ursula Badrutt Schoch, « X. Noiret-Thomé in der Galerie Wilma Lock », in KUNST-BULLETIN, novembre 2006
  • 2006 : Christine Jamart, in l'Art même, no 33, 4e trimestre 2006, p. 17.
  • 2006 : Lucky Space,1990-2006,15 ans de la collection I.D.E.A, catalogue, Mons, I.D.E.A.
  • 2006 : Mathias Énard, « Colonne », in 20 eventi, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris
  • 2006 : Cédric Loire, « Xavier Noiret-Thomé points de conversion », in l'Art même no 31, Bruxelles, ministère de la Communauté française
  • 2005 : Danielle Orhan, « Harmonies et chaos : la peinture comme rapport de forces », in (suite), Bruxelles, La Lettre Volée
  • 2003 : Philippe Dagen, « Sélection. Galeries. Les allusions visuelles de Xavier Noiret-Thomé », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • 2004 : « Célébration! 20 ans du Frac Champagne-Ardenne », Reims, Le Collège Éditions / Frac Champagne-Ardenne
  • 2003 : Philippe Dagen, « Exposition : au Plateau, une peinture de bons élèves », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • 2007 : Rédaction LB, « Duo pictural », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne).
  • 2000 : Jean Miniac, Chroniques des esprits, illustrations de Xavier Noiret-Thomé, Paris, Dumerchez
  • 1999 : Jean Miniac, Douze études tableaux pour un paysage perdu, illustrations de Xavier Noiret-Thomé, éditions Rencontre, Charleville-Mézières

Liens externes[modifier | modifier le code]