Xavier Montrouzier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Xavier Montrouzier
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Province SudVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
Montrouz.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion

Le Révérend Père Jean Xavier Hyacinthe Montrouzier, né le [1] à Montpellier et mort le [1] à Saint-Louis en Nouvelle-Calédonie, est un missionnaire et explorateur naturaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Xavier Montrouzier, missionnaire apostolique de la congrégation des Pères maristes dans les Îles de l'océan Pacifique depuis 1846, jusqu'à sa mort en 1897, fut le premier curé de Nouméa et l'aumônier du bagne.

À côté de son apostolat, le Père Montrouzier s'adonnait à l'étude de la faune, notamment entomologique (il identifie par exemple le genre Rhinoscapha), et de la flore de la Mélanésie, en particulier de la Nouvelle-Calédonie, où il introduisit le merle des Moluques en 1874 pour lutter contre les sauterelles[2]. Il effectua aussi des récoltes au cours de ses voyages en Australie, à Tahiti, ainsi qu'à Madagascar et à La Réunion.

Ses collections botaniques de Nouvelle-Calédonie, conservées dans les herbiers de l'université de Lyon[3] et de l'institut de botanique de Montpellier[4], ont été étudiées par Georges Beauvisage. Sa collection de coquillages est conservée au Muséum d'histoire naturelle de Bordeaux.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Montrouzier X., 1857. Essai sur la faune entomologique de l'Ile Woodlark ou Moiou. Imprimerie Dumoulin, Lyon, 226 pages.
  • Montrouzier X., 1858. Description de quelques hémiptères de la Nouvelle-Calédonie. Annales de la Société linnéenne de Lyon 5: 243-260.
  • Montrouzier X., 1859. Observations entomologiques sur l'île Lifu. Annales de la Société entomologique de France, Série 3, 7: 145-149.
  • Montrouzier X., 1860. Essai sur la faune entomologique de la Nouvelle-Calédonie (Balade) et des îles des Pins, Art, Lifu, etc. COLÉOPTÈRES. Annales de la Société entomologique de France, Série 3, 8: 227-308 (double pagination 867-916), pl. 7.
  • Montrouzier X., 1860. Essai sur la faune entomologique de la Nouvelle-Calédonie (Balade) et des îles des Pins, Art, Lifu, etc. COLÉOPTÈRES (Suite) (1). Annales de la Société entomologique de France, Série 3, 8: 309-358, pl. 7.
  • Montrouzier X., 1861. Essai sur la faune entomologique de la Nouvelle-Calédonie (Balade) et des îles des Pins, Art, Lifu, etc. HÉMIPTÈRES. Annales de la Société entomologique de France, Série 4, 1: 59-74.
  • Montrouzier X., 1861. Essai sur la faune entomologique de la Nouvelle-Calédonie (Balade) et des îles des Pins, Art, Lifu, etc. : COLÉOPTÈRES (Fin) (1). Annales de la Société entomologique de France, Série 4, 1: 265-306.
  • Perroud B.-P. & X. Montrouzier, 1864. Essai sur la faune entomologique de Kanala, Nouvelle-Calédonie et description de quelques espèces nouvelles ou peu connues. Annales de la Société linnéenne de Lyon (N.S.), 11: 46-257.
  • Montrouzier X., 1860. Nouvelle-Calédonie – Historique de la Mission catholique. Revue algérienne coloniale, , II: 209-237.
  • Montrouzier X., 1870. Sur la Nouvelle-Calédonie. Bulletins et Mémoires de la Société d'Anthropologie de Paris, 5 : 28-45.
  • Montrouzier X., 1876. Notes d'histoire naturelle des îles Huon et Surprise. Bulletin de la Société de Géographie, Série 6, 12: 645-648.
  • Montrouzier X., 1877. Histoire naturelle des îles Huon et Surprise. Revue maritime coloniale, 52: 616-618.

Éponymie[modifier | modifier le code]

Les espèces végétales suivantes lui sont dédiées :

Les espèces animales suivantes lui sont dédiées :

  • Papilio montrouzieri Boisduval (Lepidoptera, Papilionidae)
  • Elytrocallus montrouzieri Chevrolat (Coleoptera, Curculionidae)
  • Cryptolaemus montrouzieri Mulsant (Coleoptera, Coccinellidae)
  • Scaphodius montrouzieri Schöller (Coleoptera, Chrysomelidae, Cryptocephalinae)
  • Metrioidea montrouzieri Beenen (Coleoptera, Chrysomelidae, Galerucinae)
  • Aulacophora xavieri Beenen (Coleoptera, Chrysomelidae, Galerucinae)
  • Buprestomorpha montrouzieri Thomson (Coleoptera, Cerambycidae)
  • Blapsilon montrouzieri (Thomson) (Coleoptera, Cerambycidae)
  • Enicodes montrouzieri Montrouzier (Coleoptera, Cerambycidae)

Et enfin, le genre Montrouzierella Jolivet, Verma & Mille (Coleoptera, Chrysomelidae, Eumolpinae) comportant sept espèces.

Commémoration[modifier | modifier le code]

En , la Paroisse de Nathalo Lifou, fondée en 1858 par le père Montrouzier en Nouvelle-Calédonie, a célébré le 150e anniversaire de sa première messe. À cette occasion une croix languedocienne en céramique a été offerte à la paroisse par Monseigneur Guy Thomazeau, archevêque de Montpellier, ville natale du Père Montrouzier[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Montrouzier, Xavier (1820-1897) », sur le site du catalogue général de le BnF
  2. Pierre Jolivet, « Jean Risbec (1895-1964). Un pionner de l'entomologie appliquée en Nouvelle-Calédonie », Nouvelle revue d'entomologie, vol. 24, no 1,‎ , p. 84-86 (lire en ligne)
  3. Frans A. Stafleu et Erik A. Mennega, Taxonomic Literature, suppl. ii : Be-Bo, Regnum vegetabile, vol. 130, 1993
  4. Louis Granel de Solignac et L. Bertrand, « Les Herbiers de l'Institut de botanique de Montpellier », Naturalia Monspeliensa, série botanique, vol. 18,‎ , p. 271-292
  5. Paroisse de Nathalo Lifou : Jubilé du 150e, avril 2008 « Copie archivée » (version du 27 novembre 2012 sur l'Internet Archive)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Beauvisage, « Révision de quelques genres de plantes néo-calédoniennes du R.P. Montrouzier », Annales de la Société botanique de Lyon, vol. 19,‎
  • Georges Beauvisage, « Deuxième note sur l'herbier du R. P. Montrouzier, le genre Eutrecasteauxia Montr », Annales de la Société botanique de Lyon, vol. 12,‎
  • Georges Beauvisage, Notice sur le Révérend Père Xavier Montrouzier, botaniste en Nouvelle-Calédonie, Paris, J.-B. Baillière et fils, 1898
  • Georges Beauvisage, « Genera Montrouzierana Plantarum Novae Caledoniae », Annales de la Société botanique de Lyon, vol. 26,‎
  • Georges Beauvisage et André Guillaumin, Species Montrouzieranae seu enumeratio plantarum in Nova Caledonia terrisque adjacentibus a R.P. Montrouzier lectarum, Impr. de A. Rey, 1914
  • (en) H.M. Laracy, Xavier Montrouzier: a missionary in Melanesia. Dans Davidson, J.W. & D. Scarr (éd.), Pacific Islands Portraits. Canberra, Australian National University Press, 1973, p. 127-145
  • Patrick O'Reilly, « Un missionnaire naturaliste : Xavier Montrouzier (1820–1897) », Revue d'Histoire des Missions, vol. Mars,‎
  • (en) Pierre Jolivet, « Xavier Montrouzier (1820-1897), the pioneer entomologist of New Caledonia, and the New Caledonian Chrysomelidae », Nouvelle revue d'entomologie, vol. 22, no 2,‎
  • Louis Secondy, Évêques et prêtres de l'Hérault au service de l'Église locale et universelle 1800-2000, Montpellier, Diocèse de Montpellier, 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Montrouz. est l’abréviation botanique standard de Xavier Montrouzier.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI

Montrouzier est l’abréviation habituelle de Xavier Montrouzier en zoologie.
Consulter la liste des abréviations d'auteur en zoologie