Xavier Löwenthal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Xavier Löwenthal
Xavier Löwenthal en 2015
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Autres informations
Genre artistique
Site web

Xavier Löwenthal, né le à Schaerbeek (province de Brabant), est un auteur, dessinateur, théoricien de la bande dessinée, producteur, performeur et éditeur belge, fondateur du groupe et de la maison d'édition La Cinquième Couche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Xavier Löwenthal naît le à Schaerbeek[1],[2], une commune bruxelloise. Après son diplôme à l'Institut Saint-Luc de Bruxelles, il fonde les éditions La Cinquième Couche[3].

Depuis 1994, il évolue au sein de la structure d’édition La Cinquième Couche. En tant qu’auteur, on lui doit Cotton Schwob ; Iphigénie, Lettres à Pauline, Récit d'un voyageur au pays des indiens Tawakhas[4], Le Coup de grâce, Les Aventures de Wim Delvoye (avec François Olislaeger et Wim Delvoye), Pour un art après l'art après Auschwitz, Le Manifeste du dégagisme, Le Dégagisme du manifeste (avec le Collectif Manifestement) et le roman Nathan. Il a aussi réalisé des bandes dessinées oubapiennes, notamment dans Comix 2000 et la revue La 5e Couche. En 1999, il participe aux côtés de Christophe Poot au projet Terre-Neuve de l’association Recyclart dont le but premier est de transformer la rupture urbaine provoquée par la jonction Nord-Midi avec les cinquième, septième, huitième, dixième et dix-septième panneaux d'une superficie d'environ 16 m2[5].

Il a collaboré à la revue Écritures. Il est aussi l'auteur de pamphlets, notamment Pour un art après l'art après Auschwitz, aux éditions Maelström.

Il a été le porte-parole de l'auteur anonyme de la bande dessinée Katz (Ilan Manouach), détournement controversé de Maus, de Art Spiegelman[6],[7],[8],[9],[10]. Avec Ilan Manouach, il a fondé Essaim, concept de détournement et de création "en essaim" (Noirs, détournement de l'album Les Schtroumpfs Noirs de Peyo, intégralement imprimé en cyan en 2014[11], Un Monde un peu meilleur de Lewis Trondheim en 2019 et même Tintei akei Kongo, version lingalaise du célèbre album de Tintin d'Hergé).

Il est, notamment avec sa sœur Anne Löwenthal, membre du collectif Manifestement depuis l'origine.

Parallèlement, il enseigne à l'INRACI[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est père de trois enfants[12].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Cotton Schwob, La Cinquième Couche, Bruxelles, 1995.
  • Iphigénie, La Cinquième Couche, Bruxelles, 2000.
  • Lettres à Pauline[4], La Cinquième Couche, Bruxelles, 2003.
  • Le Coup de Grâce, La Cinquième Couche, Bruxelles, 2006.
  • Notes pour la critique, préface à L'Étang et les spasmes dans la bande dessinée de Pierre Yves Lador, Castagniééé, Vevey, 2006.
  • Les Magasiniers du Ciel, avec Rodolphe Petit, Castagniééé, Vevey, 2007.
  • Pour un Art après l'Art après Auschwitz, Maelström, 2009.
  • 1h25, avec William Henne et Thomas Boivin, sous le pseudonyme de Judith Forest, La Cinquième Couche, Bruxelles, 2009.
  • La Jérusalem céleste, Les aventures de Wim Delvoye avec François Olislaeger, La Cinquième Couche, Bruxelles, 2010.
  • Momon, avec William Henne et Thomas Boivin, sous le pseudonyme de Judith Forest, La Cinquième Couche, Bruxelles, 2011.
  • Manifeste du dégagisme (en collaboration au sein du collectif Manifestement), Maelström, Bruxelles, 2011 (ISBN 9782875050878).
  • Metakatz, La Cinquième Couche, 207 p., Bruxelles, 2013.
  • Dégagisme du Manifeste (en collaboration au sein du collectif Manifestement), Maelström, Bruxelles, 2017 (ISBN 9782875052612).
  • Chronique du rattachement de la Belgique au Congo (avec Laurent d'Ursel et le collectif Manifestement), Maelström, Bruxelles, 2017.
  • Nathan (Roman pornographique et misogyne pour jeune fille), Hélice-Hélas, Vevey, 2019.

Principales expositions[modifier | modifier le code]

  • Both Sides of a Wall, International Comics Festival, Stockholm 2012
  • European Comics Festival, Jumatatea Plina, Bucarest, 2011
  • Los Mellijones, La Jicara, Oaxaca, 2011
  • Apostilles, Sismics Comics Festival, Sierre, 2011
  • Génération Spontanée, Musée de la bande dessinée, Bruxelles, 2011
  • Génération Spontanée, Espace Franquin, Angoulême, 2011
  • International Graphic Arts Exhibition, Lisbonne, 2010
  • Archi & BD, La Cité de l’Architecture, Paris, 2010
  • 2nd Helsinki Design Biennale, Helsinki, 2008
  • Louisiana Manifesto une collaboration avec les Ateliers Jean Nouvel, Louisiana Museum, Copenhague, 2006
  • Arbres en Plastique, Villa Bernasconi, Genève, 2006
  • Articulations[13], Dexia Art Center, Bruxelles, 2006

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Xavier Löwenthal (b. 1970) », sur Grand Comics Database (consulté le ).
  2. a et b « Xavier Löwenthal », sur fiestival.net (consulté le ).
  3. « Xavier Löwenthal », sur hubertybreyne.com (consulté le ).
  4. a et b Alain Lorfèvre, « Voyage chez les Tawahkas », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. Georges Oreopoulos, « Le « Projet Terre-Neuve » de l’asbl Recyclart a 20 ans. », sur art-mural.eu, (consulté le ).
  6. Xavier Löwenthal et Ilan Manouach (interviewés par Xavier Guilbert), « Katz par Xavier Guilbert », du9,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. Katz et Xavier Löwenthal (interviewés par Didier Pasamonik), « Katz : " On craint autant les négationnistes que ceux qui naturalisent l’histoire " », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. Alain Lorfèvre et Olivier le Bussy, « Au jeu du chat sans la souris », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. Maxime Lambrecht, « Katz détourne Maus : le droit d’auteur, un fardeau pour la libre expression artistique ? », IPdigIT,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. Daniel Couvreur, « Katz a-t-il défiguré Maus ? », Le Soir,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. Quentin Girard, « «Les Schtroumpfs noirs» restent bleus », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. « Xavier Löwenthal - Présentation - Bibliographie », sur objectifplumes.be (consulté le ).
  13. Olivier le Bussy, « La bande dessinée s'affranchit du récit », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Podcasts[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :