Xavier Degans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Xavier Degans
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activités
Autres activités
Professeur de l'école des beaux-arts de Cappelle-la-Grande
Formation
Maître
Influencé par
Site web

Xavier Degans né le à Dunkerque est un peintre, sculpteur, mosaïste et lithographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Xavier Degans entre à 16 ans dans l'atelier de Roger Chapelain-Midy à l'École des beaux-arts de Paris où il obtient la médaille d'or de la Ville de Paris.

En 1967, sa rencontre avec Salvador Dalí l'amène à séjourner un moment en Espagne. En 1977, il obtient le prix Léonard de Vinci.

Sa galerie se trouve au rez-de-chaussée de sa résidence de Malo-les-Bains, station balnéaire de Dunkerque[1].

Hommage[modifier | modifier le code]

Une rue porte son nom à Cappelle-la-Grande (Nord).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Contributions bibliophiliques[modifier | modifier le code]

  • Marcel Cordier (préface de Raphaël Colho), Mât de cocagne, portrait de Marcel Cordier par Xavier Degans, Éditions P.-J. Oswald, collection « Cahiers de poésie contemporaine », 1974.
  • Marcel Jouhandeau, L'imposteur ou Élise iconoclaste, frontispice de Xavier Degans, Genève, Éditions Famot, 1978.
  • Jacques Leclercq (en collaboration avec Michel Durr), L'ère nuclaire, aquarelles de Xavier Degans, Éditions du Chêne, 1986.

Varia[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Librairie Demey, Dunkerque, 1968[2].
  • Galerie Raphaël Mischkind, Lille, 1969[2].
  • Xavier Degans, dix années de peinture, Caisse d'épargne de Dunkerque, décembre 1979.
  • Rétrospective Xavier Degans, mairie de Gravelines, janvier-février 2009[3].

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • De Bonnard à Baselitz, dix ans d'enrichissements du cabinet des estampes, Bibliothèque nationale de France, Paris, 1992[4].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Degans ou le Bonheur de peindre, Dunkerque, Éditions Grafic Foto, 1980.
  • Françoise Woimant, Marie-Cécile Miessner et Anne Mœglin-Delcroix, De Bonnard à Baselitz, estampes et livres d'artistes, Bibliothèque nationale de France, 1992.
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, tome 4, Gründ, 1999.

Liens externes[modifier | modifier le code]