XXe Conférence internationale sur le sida, 2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo officiel.

La XXe conférence internationale sur le sida est une conférence qui se tient à Melbourne du 20 au 25 juillet 2014, au centre de convention et d'exposition de Melbourne[1]. Elle est organisée par l'International AIDS Society (IAS) (trad. : Société internationale sur le sida). Plus de 14 000 scientifiques, des militants et des politiciens sont attendus.

Le thème de cette année est « Accélérer le rythme »[2],[3].

Elle se déroule sous la présidence de la française Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel de médecine[4],[5].

Une apparition de l'ancien Président Bill Clinton y est prévue[6].

Contexte[modifier | modifier le code]

Un certain nombre de délégués se rendant à la conférence, y compris l'ancien président IAS Joep Lange, étaient à bord du Vol 17 Malaysia Airlines qui s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine, le 17 juillet 2014, avec aucun survivant[7]. L'ouverture officielle de la 20e conférence est marquée par une minute de silence afin de rendre hommage aux spécialistes morts dans le crash du MH17[8],[5].

Découvertes notables[modifier | modifier le code]

Une étude dévoile qu'une combinaison expérimentale de trois médicaments peut réduire de manière significative le temps de traitement de patients atteints d’une souche de tuberculose multirésistante[9],[10].

La tuberculose est la principale cause de décès des personnes atteintes du sida chaque année, causant un décès sur cinq liés au VIH, pour lesquels les traitements pour les deux conditions ne peuvent être administrés ensembles, à cause des effets secondaires.

Cette nouvelle trithérapie prometteuse connue sous le nom PaMZ peut aussi guérir certaines formes de tuberculoses résistantes aux médicaments en aussi peu de temps que quatre mois[9],[10].

Débat politique[modifier | modifier le code]

Le 21 juillet au matin, les participants à la conférence internationale sur le sida expriment leur colère, face aux pays qui possèdent des lois qui stigmatisent l'homosexualité, les accusant de favoriser la propagation du virus[5],[11],[12]. Pour Françoise Barre-Sinoussi, qui copréside l’événement :

« La cruelle réalité est que dans toutes les régions du monde, les stigmatisations et la discrimination continuent d'être les principales barrières à un accès efficace aux soins. Nous devons une nouvelle fois crier bien fort que nous n'allons pas rester immobiles lorsque les gouvernements, en violation de tous les principes des droits de l'Homme, mettent en place des lois monstrueuses qui ne font que marginaliser des populations déjà vulnérables. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Conférence AIDS 2014 de Melbourne », sur Sidaction (consulté le 21 juillet 2014)
  2. « VIH/sida 2014 : Le gouvernement du Canada à la 20e Conférence internationale sur le sida », sur www.phac-aspc.gc.ca (Agence de la santé publique du Canada) (consulté le 21 juillet 2014)
  3. (en)« Conference theme and objectives », sur www.aids2014.org (consulté le 21 juillet 2014)
  4. « Lutte contre le VIH/Sida - 20e conférence internationale (20-25.07.14) », sur France Diplomatie : Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (consulté le 21 juillet 2014)
  5. a, b et c Bénédicte Gatin, « Avancées scientifiques et coups de gueule politiques », sur www.legeneraliste.fr, (consulté le 22 juillet 2014)
  6. « Conférence Internationale: AIDS 2014 », sur www.preventionsida.org (consulté le 22 juillet 2014)
  7. « Ouverture de la conférence sur le sida avec un hommage aux morts du vol MH17 », sur leparisien.fr, (consulté le 21 juillet 2014)
  8. ATS, « 20 minutes - Début de la conférence sur le sida à Melbourne », sur 20 Minutes, (consulté le 22 juillet 2014)
  9. a et b Fabrice Pouliquen, « Un nouveau traitement pour soigner les tuberculoses multirésistantes », sur www.20minutes.fr (consulté le 22 juillet 2014)
  10. a et b Camille Kaelblen, « Deux nouvelles études prometteuses pour enrayer la transmission du sida », sur www.la-croix.com, (consulté le 22 juillet 2014)
  11. Fabrice Pouliquen, « Sida: la colère des chercheurs et activistes contre les lois homophobes », sur www.leparisien.fr, (consulté le 3 août 2014)
  12. « Sida: la colère des chercheurs et activistes contre les lois homophobes », sur www.afp.com, (consulté le 22 juillet 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir Aussi[modifier | modifier le code]