XPoSat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
XPoSat
Télescope spatial à rayons X
Données générales
Organisation Drapeau de l'Inde ISRO
Domaine Astronomie en rayons X
Type de mission Observatoire spatial rayons X
Lancement 2020
Durée 5 ans

Caractéristiques techniques
Masse instruments 125 kg
Plateforme IMS-2 (modifiée)
Contrôle d'attitude Spinné (0,2 tours/min)
Source d'énergie Panneaux solaires
Orbite terrestre basse circulaire
Altitude 500-700 km
Inclinaison ≤ 30°
Télescope
Type Compteur proportionnel à gaz
Superficie 640 cm2
Longueur d'onde 5-30 keV
Principaux instruments
POLIX Polarimètre à rayons X

XPoSat (X-ray Polarimeter Satellite) est un petit télescope spatial à rayons X mous développé par l'agence spatiale indienne, l'ISRO, dont le lancement est prévu en 2020. Il a pour objectif de mesurer la polarisation de sources de rayons X durant 5 ans à l'aide de compteurs proportionnels à gaz.

Contexte[modifier | modifier le code]

La polarisation du rayonnement X émis par les différentes sources de cette nature d'ondes électromagnétiques (pulsars X, binaires X, rémanents de supernova, noyaux de galaxie active est un domaine inexploré de l'astrophysique des hautes énergies. Une seule expérience de mesure de la polarisation est effectuée jusque là et on ne dispose de données que pour la nébuleuse du Crabe. Un polarimètre Thomson permettant d'effectuer ce type de mesure dans les longueurs d'ondes différentes comprises entre 5 et 30 keV est développé et mis au point à l'Institut de recherche Raman, centre de recherche indien installé à Bangalore[1].

La mission XPoSat est une des trois missions spatiales scientifiques avec la sonde spatiale lunaire Chandrayaan-2 et l'observatoire solaire Aditya développée par l'ISRO dans la deuxième moitié de la décennie 2010.

L'agence spatiale américains, la NASA, développe de son côté Imaging X-ray Polarimetry Explorer (IXPE) un observatoire spatial mesurant également la polarisation du rayonnement X mais dans des longueurs d'ondes différentes (3-8 keV). Cette mission doit être lancée en 2021[2].

Objectif de la mission[modifier | modifier le code]

La mission a pour objectif de mesurer la polarisation (mesurée en degrés et direction) de 50 sources potentielles dans la bande d'énergie 5 à 30 keV. La durée de la mission est de 5 ans[3].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

L'observatoire spatial est construit autour d'une plate-forme IMS-2 modifiée. L'énergie est fournie par des panneaux solaires déployés en orbite. La précision du pointage est de 0,1°. La charge utile, d'une masse de 125 kilogrammes, est constituée par des compteurs proportionnels à gaz avec une superficie totale de 640 cm2. Les diffuseurs du polarimètre POLIX (Polarimeter Instrument in X-rays) sont réalisés en béryllium/lithium. L'instrument est fourni par l'Institut de recherche Raman[3].

Déroulement de la mission[modifier | modifier le code]

L'observatoire spatial est placé sur une orbite terrestre basse circulaire à une altitude de 500-700 km avec une inclinaison orbitale inférieure ou égale à 30°. Le satellite est en rotation lente (0,2 tours par minutes). L'observatoire génère un flux de données quotidien maximal de 6 gigabits[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Varun B., Duraichelvan R., Mohamed Ibrahim, Rajagopala G., Sandhya P., Mamatha T.S., Ezhilarasi M.S. et Nagaraja H.N., « X-ray Polarimeter - POLIX: Design and development status », Institut de recherche Raman, (consulté le 19 mai 2019)
  2. (en) « NASA Selects Mission to Study Black Holes, Cosmic X-ray Mysteries », NASA,
  3. a b et c (en) M Annadurai, « Future Exploration Missions of ISRO », Bureau des affaires spatiales des Nations unies,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]