XCOM: Enemy Unknown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
XCOM
Enemy Unknown
Éditeur 2K Games
Feral Interactive (Mac[1], Linux[2])
Développeur Firaxis Games
Concepteur Jake Solomon
Musique Roland Rizzo
Michael McCann

Date de sortie
Genre Stratégie au tour par tour
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme PC (Windows, Linux), PlayStation 3, PlayStation Vita, Xbox 360, Mac OS, iOS, Android
Contrôle Clavier, souris, manette

Évaluation ESRB : M ?
PEGI : 18 ?
Moteur UnrealEngine 3

XCOM: Enemy Unknown est un jeu vidéo de stratégie au tour par tour sorti sur PC, PlayStation 3 et Xbox 360 en 2012. Il a été développé par Firaxis Games et édité par 2K Games. Le jeu a ensuite été porté sur Mac OS, puis iOS, Android et SteamOS (Linux). Il est ensuite sorti dans le silence le plus total sur PlayStation Vita le [3].

XCOM 2 sera disponible en exclusivité sur PC le 5 février 2016[4],[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

X-COM: Enemy Unknown est un remake et reboot du jeu UFO: Enemy Unknown développé par Mythos Games et MicroProse en 1994. Le génie de ce jeu est de mêler temps-réel pour la gestion haut niveau, et tour par tour pour les combats. Côté temps-réel, vous gérez des installations, de la recherche, de la fabrication, de l'entraînement, pour développer votre base. Vos soldats améliorent leurs capacités, vos ressources sont mieux exploitées, vous découvrez de nouvelles armes, vaisseaux, équipements... Côté tour par tour, vous partez pour des missions assez routinières : atterrissage d'ovni, crash d'ovni, invasion. Et là, il s'agit de déployer la meilleure équipe d'intervention ! Un sniper, un grenadier, des soldats de base... à vous de voir. Avec la possibilité de capturer des aliens, ou de récupérer le maximum de ressources pour aider vos recherches et/ou vos constructions. Le background ?

La Terre est attaquée par des extra-terrestres et, avant même d'en avoir la confirmation, un conseil de nations crée une organisation indépendante chargée de combattre puis d'étudier et interroger les aliens : la « eXtraterrial COMbat unit », dite « X-COM ».

Aliens[modifier | modifier le code]

  • Sectoïde (sectoid en v.o.) : alien d'allure voisine du petit-gris, de constitution relativement faible (3 à 4 points de santé).
  • Sectoïde Alpha (sectoid commander) : sectoïde doté de pouvoirs psioniques, équipé d'un pistolet (10 à 14 points de santé).
  • Allumette (thin man) : alien d'apparence humanoïde à quelques détails près (yeux reptiliens, peau verte aux poignets ou au cou), servant aux missions d'infiltration (3 à 6 points de santé).
  • Planeur (floater) : alien mécanisé volant (4 à 6 points de santé).
  • Planeur lourd (heavy floater) : version améliorée du planeur, muni de grenades et doté d'une meilleure constitution (12 à 16 points de santé).
  • Xenon (outsider) : alien inorganique constitué d'énergie quasi-pure, d'allure humanoïde, servant de pilote aux vaisseaux aliens (3 à 5 points de santé).
  • Goliath (muton) : soldat alien, physiquement puissant, équipé d'un fusil à plasma et de grenades (8 à 10 points de santé).
  • Élite (elite muton) : soldat d'élite alien, puissant et résistant, équipé d'un fusil à plasma lourd et de grenades (14 à 18 points de santé).
  • Chrysalis (chryssalid) : alien arachniforme, attaquant au corps-à-corps et capable de transformer ses victimes en zombies (8 points de santé).
  • Drone : robot alien peu résistant et légèrement équipé, ayant pour principales fonctions la reconnaissance et la réparation d'autres robots (3 à 7 points de santé).
  • Cyberdisque (cyberdisc) : alien largement mécanisé résistant en forme de disque en phase de déplacement, et d'araignée en phase de combat (16 à 20 points de santé).
  • Sectopode (sectopod) : robot alien très résistant et lourdement armé, pouvant tirer plusieurs fois par tour (30 points de santé).
  • Étheré (ethereal) : alien doté de puissants pouvoirs psioniques (20 à 25 points de santé).
  • Commandant Étheré (uber ethereal) : l'antagoniste principal du jeu, éthéré doté de pouvoirs psioniques très puissants (25 à 30 points de santé).

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Il y a deux phases de jeu : la première se déroule dans la base X-COM dont le joueur est le commandant. Celui-ci doit développer la base après avoir choisi son emplacement (qui en fonction du lieu permettra l'obtention de certains bonus) et gérer les recherches, interrogatoires, recrutements et créations d'objets ou de compétences basés sur la technologie alien.

Dans la seconde phase, le commandant décide du lieu de l'intervention des X-COM grâce au GeoScape (un planisphère représentant la terre) et envoie ses agents sur place. Sur les lieux, un combat tactique au tour par tour est engagé avec pour seule fin l'extermination du camp adverse. En fonction de la méthode d'élimination des unités ennemies, le commandant se verra recevoir une certaine quantité de débris, cadavres et/ou prisonniers. Par exemple, tuer un alien à la grenade ou au lance-roquettes rendra les cadavres irrécupérables.

À la fin de chaque combat, en fonction de leurs actions, les soldats recevront des promotions qui feront la différence dans les combats futurs : fusillade, double emplacement... autant de bonus pour la suite, mais attention à bien choisir les aptitudes, car souvent, un soldat aura le choix entre deux améliorations. Une fois le choix fait, pas moyen de revenir en arrière !

Développement[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]