X-RIS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
X-Ray Imaging Solutions
Image illustrative de l'article X-RIS

Création 2010
Fondateurs Christophe Greffe (CEO)[1]
Nicolas Poelst (Dir. commercial)
Siège social Drapeau de la Belgique Liège (Belgique)
Activité Radiographie numérique
Produits DeReO, GemX, Maestro, CxBox
Effectif 14[2]
Site web http://www.xris.eu

Chiffre d’affaires 2.900.000 € (2016)[2]

X-RIS (pour X-Ray Imaging Solutions) est une société belge basée à Liège, active dans le domaine de la radiologie numérique portable en contrôle non destructif et en sécurité.

Fondée en 2010, la société a terminé première au concours Deloitte Technology Fast 50 - Belgium en novembre 2015. Elle compte parmi ses clients Airbus, Safran et TOTAL. Entre 2014 et 2017, elle a fourni à 3 reprises du matériel à l'Académie du FBI à Quantico et au centre de formation du FBI de l'Alabama.

X-RIS innove dans de nombreux domaines. En 2017, elle a notamment lancé un projet de développement d'outils d'intelligence artificielle pour l'imagerie numérique en collaboration avec plusieurs entreprises et universités wallonnes.

Historique[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

GemX-160 : générateur de rayons-X portable destiné à la radiologie numérique en contrôle non destructif ; l'appareil est alimenté sur batterie et contrôlé à distance par ondes radios.

X-RIS est une start-up fondée en 2010 à Liège[3]. Elle est spécialisée dans la fourniture de matériel de radiographie digitale en contrôle non destructif et en sécurité[4],[5],[6].

La société fournit des générateurs de rayons-X portables, des détecteurs digitaux et des systèmes rayons-X intégrés[4]. Elle est active dans le domaine des fonderies[7] et des chantiers navals[7], dans l'industrie aéronautique[3] (Safran, SABCA, Sonaca)[8] et dans l'industrie pétrolière où elle fournit notamment TOTAL[3],[8]. En sécurité, les applications sont le déminage, la médecine légale, les douanes et le contre-espionnage[9],[10].

En 2011, la société a développé sur mesure pour le Musée royal de l'Afrique centrale de Belgique un scanner à rayons-X destiné à l'étude de la collection de spécimens zoologiques de l'institut parfois vieux de 70 ans[11],[10]. Via l'usage de deux panneaux plans, le système peut radiographier de petits spécimens, de 1 à 3 cm avec une résolution de 48 µm, jusqu'à des serpents de 1 mètre de long[12].

Fin 2014, X-RIS obtient un contrat auprès de l'Académie du Bureau Fédéral d'Investigation américain[7],[9],[13],[14]. Selon les propos rapportés par Eric Dagonnier, le système se distingue par sa « rapidité déterminante » qui permet de « réalis[er] l'analyse en moins de vingt secondes »[7]. Selon le CEO de la société, ce sont « l’innovation technologique, en particulier la prise de clichés en temps-réel, la portabilité et l’ergonomie [qui] ont contribué à [cette] sélection »[15]. Le contrat est renouvelé en 2015 et à nouveau en 2017[2] mais cette fois pour le centre de formation de l'Alabama[8]. Dans la foulée, la société ouvre un bureau en Chine[8].

En 2015, la société compte 10 personnes pour un chiffre d'affaires entre 1 700 000 et 2 000 000 d'euros[3] dont 30 à 40 % dans la sécurité[7]. Fin 2016, la société s'installe dans un nouveau bâtiment de 1000 m^2[16] et compte 14 collaborateurs[2]. Elle remporte un contrat de fourniture aux forces armées libyennes[16] et termine l'année avec un chiffre d'affaires total de 2 900 000 d'euros (+ 72%)[2].

Innovations[modifier | modifier le code]

Mr Nicolas Poelst, Directeur Commercial de X-RIS reçoit le premier prix dans la catégorie IT and Digital Solutions au concours Deloitte Technology Fast 50 2015[17].

En novembre 2015, la société se classe première au concours Deloitte Technology Fast 50 récompensant l'entreprise technologique belge à la croissance du chiffre d'affaires la plus grande. X-RIS se classe également première dans la catégorie IT & Digital Solutions[18],[19],[20],[21].

Selon Engineeringnet.be, la spécificité de la société tient dans sa capacité à produire elle-même l'ensemble des composants de ses systèmes, ce qui permet d'optimiser le logiciel lui donnant des « fonctionnalités sans précédents »[22].

En 2017, X-RIS lance le projet ADRIC avec les sociétés Euresys et Optrion et en partenariat avec l'ULg et l'UCL. Le projet, d'un montant total de 3.000.000 €, obtient la labellisation de la DG06. Il vise à « développer des outils d'intelligence artificielle qui seront intégrés dans leurs offres de solutions de contrôle industriel numériques »[23].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dit zijn de 50 snelst groeiende technologiebedrijven in België:, Bloovi, 19 novembre 2015.
  2. a, b, c, d et e Pierre-François Lovens, X-RIS a poursuivi sa folle croissance en 2016, La Libre Belgique, 24 mars 2017
  3. a, b, c et d La start-up liégeoise X-RIS fournit du matériel au FBI, Trends-Tendances, 12 février 2015.
  4. a et b Présentation de X-RIS sur le site Cluster photonique de la Région wallonne.
  5. Jacqueline Remits, Un contrat prestigieux avec le FBI et une start-up boostée [PDF], W+B, n°128, été 2015, pp.28-31.
  6. Renée Cordes, X-ray vision. Ans-based start-up X-RIS provides digital radiography solutions for industry and security, Wallonia and Brussels Magazine, summer 2015, pp.8-9.
  7. a, b, c, d et e Éric Dagonnier, Des caméras liégeoises au service de déminage du FBI, RTBF, 12 février 2015.
  8. a, b, c et d Isabelle Lemaire, X-RIS rayonne à l'export et séduit le FBI, La Libre Belgique, 9 octobre 2015.
  9. a et b Élodie Christophe, Ils ont décroché un contrat avec le FBI !, L'avenir, 14 février 2015.
  10. a et b Isabelle Lemaire, X-RIS, chef de rayons-X, La Libre Belgique, 2 mars 2015, p.10.
  11. New X-ray scanner for the study of zoological specimens, site du Musée royal de l'Afrique centrale.
  12. Description du ViSiX sur le site de X-RIS.
  13. Luiks bedrijf X-Ris levert detectiemateriaal aan FBI, express.be, 13 février 2015.
  14. Luiks bedrijf krijgt bestellingen van FBI, Het Nieuwsblad, 12 février 2015.
  15. Le FBI choisit les solutions de la start-up X-RIS, Classe-Export n°5, AWEX, mars-avril 2015, p.3.
  16. a et b Erik Dagonnier, X-RIS à Herstal: née dans une cave, la société qui compte le FBI dans ses clients s'agrandit, RTBF, 3 juin 2016.
  17. Communiqué de presse - Finale Fast 50 2015, Deloitte, 19 novembre 2015
  18. X-RIS remporte le concours Deloitte 2015 Technology Fast 50, Digimedia, 19 novembre 2015.
  19. Pieterjan Van Leemputten, Deloitte qualifie X-Ris d'entreprise technologique en croissance la plus rapide, Le Vif, 19 novembre 2015.
  20. Winnaars Deloitte Technology Fast 50 bekend gemaakt, Engineeringnet.be, 19 novembre 2015.
  21. C.P., X-RIS remporte le concours Deloitte 2015 Technology Fast 50, CCI mag', 26 novembre 2015.
  22. Els Jonckheere, Waalse X-RIS innoveert met röntgentechnologie, Engineeringnet.be, 25 mai 2016.
  23. Projet ADRIC, Communiqué de presse du pôle Mecatech.