Wurundjeri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
William Barak dessinant sur une peau de possum (corroboree).
Corroboree de William Barak

Les Wurundjeris sont une tribu d'aborigènes de la nation Kulin qui vivait dans la vallée du Yarra et de ses affluents à l'emplacement actuel de Melbourne, en Australie avant l'occupation britannique de la région.

Ils parlaient la langue Woiwurrung.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Les Wurundjeri tirent leur nom du «wurun» (l'Eucalyptus viminalis) qui est un arbre commun le long du Yarra.

Territoire[modifier | modifier le code]

Leur territoire s'étendait depuis la cordillère australienne au nord, au mont Baw Baw à l'est, à la Mordialloc Creek à l'est et à la rivière Werribee à l'ouest. Il était bordé par celui des Gunais (ou Kurnais) dans le Gippsland à l'est, et celui des Bunurongs dans la péninsule Mornington au sud.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Wurundjeris furent la tribu la plus affectée par les effets de la colonisation britannique dans la région de Melbourne. En 1842, un corps de police autochtone fut créé, basé à Narre Warren puis, plus tard, déménagé à Merri Creek.

En 1863, les survivants de la tribu Wurundjeri et autres tribus parlant le Woiwurrung se réinstallèrent de force dans la Coranderrk Station, près d'Healesville. En dépit de nombreuses pétitions, lettres, et délégations auprès de colons et du gouvernement fédéral, l'octroi de ces terres à titre de compensation pour leur pays perdu leur a été refusée. Coranderrk a été fermé en 1924 et ses occupants à nouveau déplacés vers le lac Tyers au Gippsland.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Parmi les personnalités Wurundjeris de l'époque de la colonie britannique on peut citer:

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]