Wulatelong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wulatelong gobiensis

Wulatelong
Description de cette image, également commentée ci-après
Silhouette de l'holotype de Wulatelong gobiensis avec, en blanc, les os retrouvés. La barre horizontale de référence mesure 50 cm et non 50 mm.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Micro-ordre Coelurosauria
Clade Tyrannoraptora
Clade Maniraptoriformes
Clade Maniraptora
Clade Pennaraptora
Clade  Oviraptorosauria
Famille  Oviraptoridae

Genre

 Wulatelong
Xu et al.[1], 2013

Nom binominal

 Wulatelong gobiensis
Xu et al.[1], 2013

Wulatelong est un genre éteint de dinosaures de la famille des Oviraptoridae, groupe de théropodes à plumes, dont les restes fossiles ont été trouvés dans la formation géologique de Bayan Mandahu, située dans le district de Linhe, en Mongolie-Intérieure (Chine).

Ce dinosaure, représenté par une unique espèce, Wulatelong gobiensis, vivait vers la fin du Crétacé supérieur[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre vient du site de Wulate, où les fossiles de Wulatulong ont été découverts suivi du mot chinois long signifiant dragon. Le nom d'espèce gobiensis fait référence au désert de Gobi[1].

Datation[modifier | modifier le code]

Reconstitution du crâne de Wulatelong gobiensis avec, en blanc, les os retrouvés.

La formation de Bayan Mandahu, classiquement considérée comme l'équivalent stratigraphique de la formation de Djadokhta de Mongolie, distante de quelques centaines de kilomètres, pourrait être un peu plus récente, peut-être de 1 Ma (million d'années) que cette dernière[2]. Ceci lui donnerait un âge situé à la limite des étages du Campanien et du Maastrichtien, il y a environ 72 Ma (millions d'années).

Classification[modifier | modifier le code]

Position de Wulatelong gobiensis dans le cladogramme de l'étude phylogénétique conduite en 2014 par M. C. Lamanna et ses collègues[3] :

Caenagnathoidea

Caenagnathidae


Oviraptoridae


Nankangia jiangxiensis




Yulong mini



Nomingia gobiensis






Oviraptor philoceratops





Rinchenia mongoliensis




oviraptoridé de Zamyn Khondt (? Citipati)[4]



Citipati osmolskae







Wulatelong gobiensis



Banji long





Shixinggia oblita




Jiangxisaurus ganzhouensis



Ganzhousaurus nankangensis



Nemegtomaia barsboldi



Machairasaurus leptonychus



Conchoraptor gracilis



Khaan mckennai




Ingenia yanshini



Heyuannia huangi










Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Xu Xing, Tan Qing-Wei, Wang Shuo, Corwin Sullivan, David W. E. Hone, Han Feng-Lu, Ma Qing-Yu, Tan Lin et Xiao Dong, « A new oviraptorid from the Upper Cretaceous of Nei Mongol, China, and its stratigraphic implications », Vertebrata PalAsiatica, vol. 51, no 2,‎ , p. 85–101.
  2. (en) Nicholas R. Longrich, Philip J. Currie, Dong Zhi-Ming, « A new oviraptorid (Dinosauria: Theropoda) from the Upper Cretaceous of Bayan Mandahu, Inner Mongolia », Palaeontology, vol. 53, no 5,‎ , p. 945–960 (DOI 10.1111/j.1475-4983.2010.00968.x)[1]
  3. (en) M. C. Lamanna, H. D. Sues, E. R. Schachner et T. R. Lyson, « A New Large-Bodied Oviraptorosaurian Theropod Dinosaur from the Latest Cretaceous of Western North America », PLoS ONE, vol. 9, no 3,‎ , e92022 (PMID 24647078, PMCID 3960162, DOI 10.1371/journal.pone.0092022)
  4. (en) Halszka Osmólska, Philip J. Currie, et Rinchen Barsbold (2004) "Oviraptorosauria" in David B. Weishampel, Peter Dodson, et Halszka Osmólska (éds.), The Dinosauria (second edition), University of California Press, Berkeley, p. 165-183

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]