Wu-Tang Clan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Wu Tang Clan)
Aller à : navigation, rechercher
Wu-Tang Clan
Description de cette image, également commentée ci-après

Wu-Tang Clan, sur scène au Virgin Festival de Baltimore, aux États-Unis.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rap East Coast, rap hardcore, gangsta rap, hip-hop underground
Années actives Depuis 1992
Labels Loud, SRC, Universal Motown
Site officiel wutangcorp.com
Composition du groupe
Membres RZA
GZA
Method Man
Raekwon
Ghostface Killah
Masta Killa
Inspectah Deck
U-God
Anciens membres Ol' Dirty Bastard (†), Cappadonna

Wu-Tang Clan est un groupe de hip-hop américain de rap, originaire de New York. Les neuf membres qui le composent sont originaires des quartiers new-yorkais de Staten Island et de Brooklyn. Wu-Tang Clan se présente et se lance sous plusieurs groupes et artistes affiliés, connus sous le nom collectif de Wu-Tang Killa Bees[1].

En 2008, About.com le classe « meilleur groupe de hip-hop de tous les temps »[2]. Kris Ex de Rolling Stone considère Wu-Tang Clan comme le « meilleur groupe de rap qui n'ai jamais existé[3]. » En 2004, NME les considère comme le groupe le plus influençable de ces dix dernières années[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Wu-Tang Clan est formé au début des années 1990 avec RZA, de facto meneur et producteur du groupe[1]. RZA et Ol' Dirty Bastard adoptent le nom du groupe qui s'inspire du film Shaolin and Wu Tang[5]. Le premier album du groupe s'inspire du thème Shaolin vs. Wu-Tang, divisant l'album en deux sections : Shaolin et Wu-Tang[6].

Enter the Wu-Tang et premiers albums solo (1992–1996)[modifier | modifier le code]

Wu-Tang Clan se popularise en 1993, après la publication de leur single Protect Ya Neck, en particulier après leur tournée avec Kat Nu et Cypress Hill. Dans l'impossibilité de trouver un label qui pourrait signer Wu-Tang Clan tandis que les autres membres enregistrent en parallèle leurs albums solo sous d'autres labels, Loud/RCA accepte finalement, et fait paraître leur premier album, Enter the Wu-Tang (36 Chambers), en novembre 1993. L'album est acclamé par la presse spécialisée, et est, en date, considéré comme l'un des meilleurs albums de hip-hop/rap de tous les temps[7],[8],[9]. Le succès de Enter the Wu-Tang: 36 Chambers établit le groupe comme force créative et influençable de la scène hip-hop au milieu des années 1990, permettant ainsi à Ol' Dirty Bastard, GZA, RZA, Raekwon, U-God, Method Man, et Ghostface Killah de négocier leurs contrats en solo. RZA explique la manière dont Wu-Tang Clan conclut ses contrats : « On a réinventé la structure du hip-hop, et ce que je veux dire c'est que, vous avez un groupe signé à un label, mais l'infrastructure du contrat reste la même [...] On pouvait négocier avec tous les labels qu'on voulait, comme Meth avec Def Jam, Rae avec Loud, Ghost avec Sony, GZA avec Geffen Records, vous pigez ? [...] Et tous ces labels créditaient "Razor Sharp Records" [...] Wu Tang était dans le business financier[10]. »

RZA est le premier à suivre le succès de Enter the Wu-Tang grâce à un projet musical parallèle, Gravediggaz, avec Prince Paul et Frukwan (de Stetsasonic) et Poetic. Gravediggaz fait paraître 6 Feet Deep en août 1994, un classique dans l'univers du sous-genre horrorcore[1]. En novembre 1994, Method Man publie son album solo Tical. Il est entièrement produit par RZA, qui, dans la majeure partie de l'album, utilise entre autres des textures agressives similaires à celles de 36 Chambers[1]. La chanson All I Need extrait de Tical remporte le prix de « meilleure performance rap d'un duo ou groupe » lors des Grammy Awards en 1998[11]. Après la publication de Tical par Method Man, Ol' Dirty Bastard est le prochain membre à lancer sa carrière solo. Son premier album, Return to the 36 Chambers: The Dirty Version est publié en mars 1995, et est considéré comme un classique du hip-hop[9].

En été 1995, Raekwon publie Only Built 4 Cuban Linx..., et GZA Liquid Swords, des projets solos salués par la critique. Cuban Linx. Près d'un an après la publication de Liquid Swords, Ghostface Killah publie son premier album solo, Ironman en fin octobre 1996. L'album est félicité par la presse spécialisée, et considéré comme l'un des meilleurs albums solo de Wu-Tang[12].

Wu-Tang Forever et diversification (1997–2000)[modifier | modifier le code]

Leur carrière solo fermement établis, Wu-Tang Clan se rassemble pour publier son double-album certifié disque de platine Wu-Tang Forever, en juin 1997, débutant à la première place des classements Billboard. Le premier single extrait de l'album, Triumph, dure cinq minutes, présentes neuf versets (un de chaque membre et de Cappadonna). Le style musical de l'album est similaire aux trois précédents. Selon Nielsen SoundScan, l'album dénombre plus de 8,3 millions d'exemplaires vendus dans le monde. Après Wu-Tang Forever, l'empire Wu-Tang s'occupe de promouvoir ses nouveaux artistes affiliés. Le proche associé du groupe Cappadonna participe à l'enregistrement de The Pillage en mars 1998. Peu après, Killah Priest, un autre aossicé proche du Clan, publie Heavy Mental. Les groupes affiliés Sunz of Man et Killarmy publient également des albums bien accueillis par la presse spécialisée, suivis par Wu-Tang Killa Bees: The Swarm, une compilation de ces artistes affiliés au groupe, et de nouvelles chansons des membres en solo. The Swarm est certifié disque d'or par la RIAA[13].

La seconde lignée d'albums solo de Wu-Tang est présentée par cinq membres déjà présents dans le groupe, à l'exception de Masta Killa. En l'espace de deux ans, Bobby Digital In Stereo de RZA, Tical 2000: Judgement Day et Blackout! avec Redman, Beneath the Surface de GZA, Tical 2000: Judgement Day de Method Man, Nigga Please de Ol' Dirty Bastard, Golden Arms Redemption de U-God, Immobilarity de Raekwon, Supreme Clientele de Ghostface Killah, et Uncontrolled Substance d'Inspectah Deck sont publiés. RZA compose également la bande-originale du film Ghost Dog: The Way of the Samurai, réalisé par Jim Jarmusch.

La chute des produits estampillés Wu-Tang entre 1997 et 2000 est considérée par certains critiques comme le résultat d'une saturation commerciale responsable du déclin de Wu-Tang[14].

The W, Iron Flag et nouveau millénaire (2000–2001)[modifier | modifier le code]

La groupe se réunit pour la publication de The W, sans Ol' Dirty Bastard, emprisonné en Californie pour avoir violé les termes de sa probation. Même emprisonné, ODB réussit à participer à la chanson Conditioner avec Snoop Dogg. Les parties vocales de ODB sont enregistrées aux parloirs. The W est bien accueilli par la presse spécialisée[15]. En 2001, Wu-Tang Clan publie l'album Iron Flag. À l'origine présenté sur l'album, Cappadonna est absent de la couverture. Ceci est sans doute lié aux tensions qui subsistent entre lui et le groupe lorsqu'il a été révélé que le manager de Cappadonna était un policier infiltré[16]. En ce temps, Method Man commence sa carrière d'acteur avec Redman, dans le film comique How High.

Décès de Ol' Dirty Bastard[modifier | modifier le code]

La carrière de Ol' Dirty Bastard au sein de Wu-Tang est marquée par son comportement erratique. Aux Grammy Awards de 1998, il conteste leur perte du Grammy du « meilleur album de rap » (qui est finalement remporté par Puff Daddy) en interrompant le discours de Shawn Colvin[17]. Également, les démêlés de ODB avec la justice sont particulièrement publiés par la presse — il est appréhendé à de multiples reprises notamment pour agressions, vols dans un supermarché, port d'un gilet pare-balles, et possession de cocaïne[18]. En fin 2000, Ol' Dirty Bastard réussit à échapper à la police, mais sera appréhendé un mois plus tard à Philadelphie. En avril 2001, il est jugé pour deux à quatre ans de prison[19]. Le 13 novembre 2004, ODB s'effondre au studio d'enregistrement de Wu-Tang, 36 Chambers on West 34th Street de New York, et est par la suite déclaré mort tard dans la nuit[20].

Quatrième round, albums solo et 8 Diagrams (2006–2010)[modifier | modifier le code]

Le 25 juin 2006, Inspectah Deck publie un album intitulé The Resident Patient, un avant-goût de son album The Rebellion, considéré comme son dernier album solo[21]. Fin 2006, Masta Killa publie son second album, Made in Brooklyn, chaleureusement accueilli par la presse spécialisée ; idem pour Method Man et la publication de 4:21... the Day After. En été 2007, Raekwon sort la suite de son album publié en 1995 Only Built 4 Cuban Linx, intitulé Only Built 4 Cuban Linx... Pt. II. L'album devait être publié par le label de Dr. Dre, Aftermath Records[22]. Ghostface Killah publie son septième album The Big Doe Rehab en décembre 2007, et une seminaine plus tard, Wu-Tang publie l'album intitulé 8 Diagrams[23] au label SRC Records de Steve Rifkind[24]. L'album marque la participation officielle de Cappadonna dans le groupe[25]. Dans une entrevue avec MTV.com, Ghostface Killah confie ses divergences avec RZA expliquant prévoir notamment la sortie de 8 Diagrams en même temps que The Big Doe Rehab, mais que RZA avait programmé la sortie une semaine plus tard[26]. 8 Diagrams est accueilli d'une manière mitigée par les fans et la presse spécialisée, et est considéré comme l'album le plus expérimental de RZA en date[27]. Raekwon et Ghostface Killah, mécontents de l'album, proposent l'enregistrement d'un album groupé intitulé Shaolin vs. Wu-Tang sans RZA[28]. L'album deviendra finalement le cinquième album solo de Raekwon, Shaolin vs. Wu-Tang.

En 2009, U-God publie son troisième album solo Dopium, qui fait participer bon nombre de membres et affiliés de Wu-Tang ; il est très bien accueilli par la presse spécialisée. Un semaine plus tard est publié Wu-Tang Chamber Music, un projet parallèle exclusivement produit par RZA. Le premier single extrait de Chamber Music s'intitule Harbor Masters avec Ghostface Killah, Inspectah Deck, et AZ[29]. En juin 2009, dans le but d'amener un peu plus de clarté, RZA explique, concernant l'album : « Je crois que le titre Chamber Music est plus que compréhensible. Cette musique ne sort pas des murs de la chambre, ou de l'esprit de Wu-Tang pendant la période [Enter the Wu-Tang (36 Chambers)]. Mais ce n'est pas un album de Wu-Tang. Tous ceux de Wu-Tang ne sont pas présents. Mais ça ne peut pas être classé ailleurs que dans la catégorie Wu-Tang[30]. » Des divergences sur l'album Shaolin vs. Wu-Tang refont surface en juillet 2009[31]. Sur MTV.com, Method Man révèle son intention de produire un album séparé avec Ghostface Killah et Raekwon[32]. Peu après, Ghostface Killah apporte plus de détails : il participera à l'album avec Method Man et Raekwon. Le titre, annoncé en trois bandes-annonces (réalisées par Rik Cordero), est Wu-Massacre. Ghost annonce les enregistrements pour fin 2009 ou janvier 2010[33].

L'album est reppussé de décembre à mars 2010[34] ; le single Meth vs. Chef Part II est publié après l'annonce. Produit par Mathematics, il s'agit d'une version revisitée du titre Meth vs. Chef extrait de l'album solo de Method Man Tical. Raekwon confirme que Shaolin vs. Wu-Tang sera son prochain album solo[35] et que Wu-Massacre sera un projet à part[36].

A Better Tomorrow (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Le 29 juin 2011, Raekwon annonce un nouvel album du groupe dont les enregistrements entrent en première phase[37]. Ghostface Killah programme l'album pour mai 2012[38]. Cependant, les membres ne s'accordent pas. GZA désapprouve la publicationd d'un nouvel album[39] ; RZA explique qu'un nouvel album de Wu-Tang Clan serait une bonne chose pour célébrer le vingtième anniversaire du groupe[40], même si Raekwon en doute[41].

Le 9 janvier 2013, Wu-Tang Clan album annonce officiellement les débuts des enregistrements de leur album. Au début de mars 2013, Method Man annonce que le Clan prévoit la sortie de l'album en 2013 en parallèle à la celebration de leur vingt ans d'existence depuis la publication de 36 Chambers[42]. Cappadonna annonce que les enregistrements s'effectueront à New York, Los Angeles et à la Wu Mansion dans le New Jersey[43]. RZA explique avoir proposé à Adrian Younge de collaborer sur une chanson de l'album[44]. Le 11 avrik 2013, le titre de leur sixième album est annoncé comme étant A Better Tomorrow et est prévu pour juillet 2013[45]. En fin avril 2013, le Clan joue au Coachella Valley Music and Arts Festival[46]. Le 17 mai, une chanson inédite intitumée Execution in Autumn est publiée sur le site du label de RZA, Soul Temple Records[47]. Ils jouent au HOT 97 Summer Jam dans le MetLife Stadium du New Jersey, vingt ans après leur premier concert au Summer Jam[48].

En juin 2013, RZA explique que tous les membres du Clan, à l'excepion de Raekwon et GZA, s'investissent dans l'album A Better Tomorrow, et que les enregistrements sont presque terminées. Des versets inédits de Ol' Dirty Bastard seront présents sur l'album[49]. Il explique également espérer une date de sortie pour novembre 2013[50]. En juillet 2013, Cappadonna indique que l'album est à moitié terminé[51]. En novembre 2013, RZA publie une mise à jour de l'album, attribuant les efforts à Method Man, Cappadonna, U-God et Masta Killa, et souhaitant plus d'effort de la part de Ghostface, Raekwon et GZA[52]. Method Man explique que Raekwon ne s'est pas investi dans l'album, et que Ghostface a à peine enregistré deux chansons[53]. En fin novembre, RZA compte environ six semaines pour les sessions d'enregistrements[54]. En janvier 2014, legroupe poste un message sur Facebook expliquant : « Le nouvel album de la Wu A Better Tomorrow sort bientôt »[55]. Le 3 octobre 2014, l'albu mest prévu pour le 2 décembre 2014 chez Warner Bros. Records[56].

Imagerie[modifier | modifier le code]

Le Wu-Tang Clan reprend dans ses textes de grands thèmes du rap américain que sont la pauvreté, la drogue et la conscience noire. Ils incarnent parfois le mythe du macho noir semant la terreur dans les rues. La plupart des membres bénéficient d'une certaine culture. Tout comme GZA est un amateur du jeu d'échecs, beaucoup pratiquent un art martial et sont imprégnés par la mythologie asiatique qu'ils reproduisent dans leur rap. Tout d'abord à travers les films hongkongais qu'ils allaient voir dans les cinémas de Chinatown[réf. nécessaire]. L'imagerie orientale est un thème récurrent du groupe à travers des passages de dialogue de films de kung-fu ou plus simplement le nom du groupe : Wu-Tang, nom d'une montagne constellée de temples taoïstes, l'un des deux lieux mythiques des arts martiaux chinois avec le monastère bouddhiste de Shaolin. Ils sont par ailleurs, et cela vaut aussi pour les membres les plus médiatisés du groupe tels que Method Man ou Ghostface Killah, plus ou moins tous affiliés aux Five Percenters. On trouve de très nombreuses références [réf. nécessaire], en particulier sur l'album Wu-Tang Forever[réf. nécessaire].

Membres[modifier | modifier le code]

  • RZA (prononcer Raiza (du mot razor)) (de son vrai nom Robert Diggs) alias Bartholomé, Prince Rakeem, The Abott, Bobby Digital - né le dans le quartier de Brownsville (en), à Brooklyn. Il est considéré comme le leader du groupe. C'est lui qui a produit la quasi-totalité d'Enter the Wu-Tang (36 Chambers) ainsi que la plupart des autres titres du Clan. Il a participé à bon nombre de projets solos des membres du groupe ainsi qu'à la bande-son du film de Quentin Tarantino : Kill Bill. Il est aussi responsable de la production et de la sélection des titres pour la bande-originale de Ghost Dog, la voie du samouraï, de Jim Jarmusch. Il a aussi participé dans sa quasi totalité à la bande son du manga animé Afro Samurai. De plus, il tient un rôle dans le film Coffee and Cigarettes de Jarmusch.
  • Ghostface Killah (de son vrai nom Dennis Coles) alias Ironman, Tony Starks, Sun God. Il est né le à Staten Island (New York). Il a sorti son premier album en 1996 nommé Ironman avec la participation de Raekwon sur beaucoup de morceaux.
  • GZA (prononcer Djeuzza) (de son vrai nom Gary Grice) alias The Genius, Justice, The Head, Maximillion. Il est né le à Staten Island. Il est le plus âgé du groupe et le plus expérimenté puisqu'il a commencé à rapper en 1991 avec un premier album Words From Genius. Il est le seul à avoir sorti un album solo avant le premier album du groupe. Il a depuis sorti quatre albums solo, (Liquid Swords, Beneath the Surface, Legend of the Liquid Sword et Pro Tools) dans la continuité des premiers albums du Wu, et une collaboration avec DJ Muggs, le DJ de Cypress Hill, que certains fans de la première heure ont décrié.
  • Method Man (de son vrai nom Clifford Smith) alias Mr Meth, Johnny Blaze, Ticallion Stallion, Tical, Upsilon Night, Methtical (Meth-tical), MZA, Iron Lung, Hot Nickels, Shakwon. Il est né le 1er avril 1971 à Hempstead, Long Island. Il est le premier à se lancer dans une carrière solo après l'éclosion du groupe. Plusieurs de ses albums seront disques de platine et son duo avec Mary J. Blige I'll Be There For You/You're All I Need est un succès commercial. Il fait des apparitions au cinéma avec Redman, notamment dans le film How High.
  • Masta Killa (de son vrai nom Eglin Turner) alias High Chief, Noodles. Il est né le à New York. Il a sorti un premier album nommé No said date en 2004 suivi deux ans plus tard par Made in Brooklyn.
  • Inspectah Deck (de son vrai nom Jason Hunter) alias Rebel INS, Fifth Brother, Rollie Fingers. Il est né le dans le Bronx (New York). Il a sorti un album nommé Uncontrolled Substance en 1999.
  • U-God (de son vrai nom Lamont Hawkins) alias Golden Arms, Baby U, Lucky Hands, U-GODZILLA. Il est né le à Staten Island (New York). Il a sorti un album nommé Mr. Xcitement en 2005.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Wu-Tang Clan - Disciples of the 36 Chambers : Chapter 2 (Live à San Bernardino, Californie, U.S.A., le 17 juillet 2004)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Stephen Thomas Erlewine et Prato, Greg, « Wu-Tang Clan – Biography », AllMusic,‎ (consulté le 15 décembre 2010).
  2. (en) Adaso, Henry. 25 Best Rap Groups of All-Time. About.com, consulté le 19 juin 2010.
  3. (en) « Wu-Tang Clan », Webcitation.org (consulté le 17 avril 2013).
  4. (en) « Wu Tang Clan: Legend Of The Wu-Tang : Wu-Tang Clan’s Greatest Hits », NME,‎ (consulté le 13 janvier 2012).
  5. (en) « The Wu-Tang Clan », Hip Hop Galaxy,‎ (consulté le 14 mars 2008).
  6. (en) Steven Leckart, « Wu-Tang Clan's RZA Breaks Down His Kung Fu Samples by Film and Song », Wired,‎ (lire en ligne).
  7. (en) « The Greatest Hip-Hop Albums of all Time – Top 100 Rap/Hip-Hop Albums », Rap.about.com,‎ (consulté le 27 avril 2010).
  8. (en) « Rolling Stone's Music News, Reviews, Photos, Videos, Interviews and More », Rolling Stone (consulté le 27 avril 2010).
  9. a et b (en) « Rocklist.net...The Source 100 Best Rap Albums & Singles », Rocklistmusic.co.uk (consulté le 27 avril 2010).
  10. « 2005/05 RZA – interview (WuTang Clan on the Rise) :: wuforever :: Daily dose of Wu-Tang News, OBCLII, MP3, Videos, Interviews for Wu Fanatics », Wuforever.com (consulté le 6 janvier 2009).
  11. (en) Steve Huey, « Method Man - Awards - AllMusic », AllMusic (consulté le 9 janvier 2015).
  12. (en) Stephen Thompson, « Ghostface Killah: Ironman | Music | Review », A.V. Club (consulté le 27 avril 2010).
  13. (en) « RIAA », Riaa.com (consulté le 6 janvier 2009).
  14. (en) Stephen Thomas, « Wu-Tang Clan Biography », AllMusic (consulté le 6 janvier 2009).
  15. (en) « Wu-Tang Clan: The W (2000): Reviews », Metacritic,‎ (consulté le 6 janvier 2009).
  16. (en) Jennifer Vineyard, « Wu-Tang Clan Fires Manager After Village Voice Expose », Rolling Stone,‎ (consulté le 23 février 2007).
  17. (en) « 40th Annual GRAMMY Awards » (consulté le 27 mars 2015).
  18. (en) « Ol Dirty Bastard Russell Jones Mugshot and Criminal History (Part 2) », crime.about.com,‎ (consulté le 6 janvier 2009).
  19. (en) Nolan Strong, « Ol' Dirty Bastard Dead », AllHipHop.com,‎ .
  20. (en) Corey Moss, « Rapper Ol' Dirty Bastard Dies », MTV News,‎ (consulté le 6 janvier 2009).
  21. (en) « Exclusive Hip Hop News, Audio, Lyrics, Videos, Honeys, Wear, Sneakers, Download Mixtapes », Hiphopgame.com,‎ (consulté le 27 avril 2010).
  22. (en) « Cuban Linx II coming Summer 2007 :: news articles at Wu-Tang Corp. – The Official Site of the Wu-Tang Clan », Wutang-corp.com (consulté le 6 janvier 2009)
  23. (en) Kaufman, Gil.50 Cent, Kanye Lead Fall Album Rush — Mariah, Chris Brown, Lupe Fiasco, Alicia Keys Follow ; MTV News, 13 août 2007.
  24. (en) « "It's Official," Wu Tang Clan Sign Album Deal With SRC », sur SOHH (consulté le 25 mars 2013).
  25. (en) « RZA Reveals Cappadonna's Status In Wu-Tang Clan », Hiphopdx.com (consulté le 9 janvier 2015).
  26. « Mixtape Monday: Nas Talks About 'Crazy Joint' With Jay-Z; Wu-Tang Delay LP For Ghostface's Sake », MTV,‎ (consulté le 13 janvier 2012).
  27. (en) « 8 Diagrams Review », AllMusic,‎ (consulté le 27 avril 2010).
  28. (en) Alvin Aqua Blanco, « Features : Ghostface Killah: Iron Manual », Allhiphop.com (consulté le 6 janvier 2009).
  29. (en) « New Wu Tang Clan Harbor Masters taken from new album Chamber Music | Fat Lace Magazine », fatlacemagazine.uproxx.com (consulté le 27 avril 2010).
  30. (en) « DX News Bits: Wu-Tang Clan, Eve, Travis McCoy | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX,‎ (consulté le 27 avril 2010).
  31. (en) Shaheem Reid, « 50 Cent Would 'Love' To Make A Joint Album With Eminem », MTV,‎ (consulté le 27 avril 2010).
  32. (en) Jayson Rodriguez, « Method Man Wants To Hook Up With Ghostface, Raekwon For Joint LP », MTV,‎ (consulté le 27 avril 2010).
  33. Shaheem Reid, « Ghostface Expects Group Album With Raekwon And Method Man This Year », MTV,‎ (consulté le 27 avril 2010).
  34. « illrideamotorbike.com », Illrideamotorbike.com (consulté le 9 janvier 2015).
  35. (en) Simon Vozick, « Raekwon on 'Wu-Massacre,' the future of the Wu-Tang Clan, his label dreams, and more: The Music Mix Q&A | EW.com », Entertainment Weekly (consulté le 27 avril 2010).
  36. « Raekwon Speaks on Dr. Dre, New Wu Album », Youtube.com (consulté le 17 avril 2013).
  37. Steven J. Horowitz, « Raekwon Reveals Wu-Tang Clan Is Working On A New Album », Hiphopdx.com,‎ (consulté le 13 janvier 2012).
  38. (en) Andres Vasquez, « Ghostface Killah Promises Wu-Block LP, New Wu-Tang LP & More », Hiphopdx.com,‎ (consulté le 13 janvier 2012).
  39. (en) « Wanna Rap on a GZA Album? | News », Pitchfork,‎ (consulté le 30 avril 2012).
  40. (en) « RZA Hints At Wu-Tang Clan Dropping A Final Album On The 20th Anniversary of Enter The Wu-Tang (36 Chambers) », Hiphopdx.com,‎ (consulté le 10 octobre 2012).
  41. « Raekwon Says Wu-Tang Clan Reunion May Not Happen » (consulté le 16 novembre 2012).
  42. « Video: Method Man Says New Wu-Tang Clan Album Will Drop in 2013 », Complex (consulté le 17 avril 2013).
  43. (en) Madeline Boardman, « New Wu-Tang Clan: Cappadonna Says The Group Will Celebrate Its Anniversary With New Music », Huffingtonpost.com,‎ (consulté le 17 avril 2013).
  44. (en) « The Making of Ghostface Killah and Adrian Younge's "Twelve Reasons to Die" – Page 8 of 8 – XXL », Xxlmag.com (consulté le 17 avril 2013).
  45. Rose Lilah, « Wu-Tang Clan Announce Reunion Album Title », HotNewHipHop (consulté en j9 janvier 2015).
  46. (en) Danielle Harling, « Wu-Tang Clan Reunite At Coachella, R. Kelly Performs With Phoenix | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX (consulté le 17 avril 2013).
  47. (en) « Listen To Wu-Tang Clan's “Execution in Autumnâ€? (Produced By Frank Dukes) – XXL », Xxlmag.com,‎ (consulté le 9 novembre 2013).
  48. (en) « Announcing The Summer Jam XX Artist Line-Up », HOT 97,‎ (consulté le 2 avril 2013).
  49. (en) « Previously Unreleased Ol' Dirty Bastard Verses To Be Unearthed For New Wu-Tang Clan Album – XXL », Xxlmag.com,‎ (consulté le 19 janvier 2013).
  50. (en) Jake Paine, « RZA Explains The Cure Delay, Wu-Tang Clan's A Better Tomorrow Progress | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX,‎ (consulté le 9 novembre 2013).
  51. (en) Soren Baker, « Cappadonna Clamoring For Swizz Beatz, Diddy Production On New Wu-Tang Clan LP | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX,‎ (consulté le 9 novembre 2013).
  52. (en) « Wu&A: The RZA on Enter the Wu-Tang 20 Years Later and Who's Holding Up the Wu's Reunion Album – Hollywood Prospectus Blog », Grantland,‎ (consulté le 9 novembre 2013).
  53. (en) Dan Rys, « Method Man On Wu-Tang's New Album, Chris Brown And Why He's Not A Rapper - Page 3 of 3 - XXL », Xxlmag.com,‎ (consulté le 24 avril 2014).
  54. Chris Talbott, « RZA: Wu-Tang's 'A Better Tomorrow' Album Still 'Six Weeks Out' », The Huffington Post,‎ (lire en ligne).
  55. Chris Martins, « Wu-Tang Clan's 'A Better Tomorrow' Is Coming Soon (Again) », Spin,‎ (consulté le 11 janvier 2014).
  56. « Wu-Tang Clan ink deal with Warner Bros., will release album Dec. 2 ».
  57. http://encoreunblogdemerde.com/2011/07/24/wugazi-13-chambers-wu-tang-x-fugazi/

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :