Wrong (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wrong
Réalisation Quentin Dupieux
Scénario Quentin Dupieux
Acteurs principaux
Sociétés de production Realitism Films
Pays d’origine Drapeau de la France France, Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie
Durée 94 minutes
Sortie 2012


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Wrong est une comédie franco-américaine écrite et réalisée par Quentin Dupieux, sortie en 2012.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dolph se réveille un matin dans sa maison de banlieue et se rend compte que son chien a disparu.

Il n'accepte pas le fait d'avoir perdu son travail et continue de se rendre tous les jours à son bureau, et prétend faire son travail.

Le besoin de Dolph à vivre dans un monde de déni pour chaque facette de son existence, qui évidemment ne tourne pas rond, se retrouve tout au long de sa vie.

Le palmier qui se trouve dans son jardin se transforme en sapin. Il pleut dans le bureau de Dolph alors qu'aucun de ses collègues ne semble être dérangé par le fait d’être trempé.

Afin de remettre de l'ordre dans sa vie, il décide de partir à la recherche de son chien.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[1] et selon le carton du doublage français sur le DVD zone 2[2].

Production[modifier | modifier le code]

Le film a entièrement été filmé avec une caméra numérique prototype, la HD-Koi, qui aurait la particularité, selon certaines rumeurs, de pouvoir filmer jusqu'en 10k[3]. Quentin Dupieux n'en est pas à sa première expérimentation technique puisqu'il avait, en 2010, avec son film Rubber, expérimenté les facultés de kinéscopage des Reflex vidéos en tournant son film avec un Canon EOS 5D Mark II[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage.
  2. Liste des comédiens situé après le générique de fin.
  3. Didier Kottelat, « "Wrong", une aventure irrationnelle dans un univers absurde », RTS Info,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. Baptiste Etchegaray, « Art et essais : tous derrière la caméra », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]