Worodougou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Worodougou
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Géographie
Pays
District
Chef-lieu
Superficie
21 900 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
327 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Côte d'Ivoire - Worodougou.svg
Fonctionnement
Statut
Identité
ISO 3166-2
CI-14Voir et modifier les données sur Wikidata

Le Worodougou, situé dans le centre-ouest du pays, est l'une des 30 régions de Côte d'Ivoire et du district du Woroba. D'une superficie de 21 900 km2, sa population est estimée en 2010 à 536 012 habitants (densité : 24,5 hab./km2). La ville de Séguéla en est le chef-lieu (ainsi que du district du Woroba qui englobe la région) ; la région abrite également les villes (sous-préfectures) de Kamalo, Sifié, Worofla, Diarabana, Dualla, Massala (département de Séguéla) et de Djibrosso, Morondo, Fadjadougou, Kani (département de Kani). Bouake Fofana est le président du conseil régional du Worodougou[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1988 1998 2010 2014
244 597368 901536 012136 091[2]

Villes et départements[modifier | modifier le code]

Sous-préfectures et villages[modifier | modifier le code]

  • La sous-préfecture de Sifié compte 19 villages : Sifié, Selakoro,, Sinigoro, Sangreso, Dienfe, Gbelo, Lalo, Dasso, Babien, Daersalam, Dioulassoba, Béréni Dialla, Béréni Marana, Drissasso, Djénigbé, Gouramba, Nianosso
  • La sous-préfecture de Kamalo est composée de tous les villages du canton Gouran sauf (Djénigbé, Gouramba, Nianosso), elle compte 13 villages : 10 villages autochtones (Talla, Kamalo, Bingoro, Lahoua, Sagoura-Sanon, Sagoura-Dougoula, Touna, Diakro, Massala-Gouran, Kénigbè), et 3 villages allogènes : Korokodjouba, Sonigbè, Bac sémien
  • Siena
  • Sanankoro s/p Marandalla
  • La sous-préfecture de Worofla est composée de deux cantons Nigbidougou et Watiadougou. Ces deux cantons sont composés de 30 villages. Nigbidou composé de 17 villages : Worofla, Yamonso, Kohimon, Ngonwo, Monso, Sela, Gbimanan, Banganan, Tiema, Bonan, Kouego, Keye, Lohou, Gbetogo, Gbogoba, Bieman et Babasso. Watiadou composé de 13 villages : Yanfissa, Mansala, Kangana, Kognoumanso, Dougbe, Mankono, Bananigoro, Gbemanzo, Karaba, Dabala, Soko, Kato, Konogo. Il faut préciser la présence de 6 grands campements. Ce qui fait aujourd'hui la sous-préfecture compte 36 villages.
  • Sagoura Dougoula est un village de la sous-préfecture de Kamalo, c'est un village composé de cinq grandes familles : Gbiandaga, Dogolo, Banankoro, Selakro, Mangorossoukoro.
  • La sous-préfecture de Bobi compte 4 villages : Bobi, Dafana, Nieou, Sangana
  • La sous-préfecture de Diarabana compte 11 villages : Diarabana, Besséla, Farafing, Forona, Kénégbè Nord, Massala-Assolo, Mongbara, Niongonan, Oussougoula, Souroumana, Tihima.

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

L'économie de la région est principalement agricole. La production de café-cacao est, en 2014, de 6,8 millions de tonnes annuelles, celle d'anarcade, de 16,4 millions de tonnes[2].

Élevage[modifier | modifier le code]

L'élevage occupe une place importante dans l'économie de la région. En 2014, on y comptait 50 000 têtes de bétail, 342 000 de volaille, 53 000 ovins et 14 000 caprins[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « CONSEIL REGIONAL DU WORODOUGOU », sur http://www.ivoireabidjan.com
  2. a b et c « Worodougou », sur dgddl.interieur.gouv.ci (consulté le ).