World Surf League 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le World Surf League Championship Tour 2018 est un circuit professionnel de surf organisé par la World Surf League et qui constitue la division d'élite du championnat du monde en 2018. Il s'agit de la quarante-troisième édition du championnat, qui se déroule en plusieurs étapes dispersées à travers le monde entre mars et [1].

World Surf League masculin[modifier | modifier le code]

Participants[modifier | modifier le code]

Top 34[modifier | modifier le code]

Les surfeurs qualifiés pour le championnat du monde 2018 sont les 22 premiers de la World Surf League 2017 ainsi que les 10 premiers des World Qualifying Series 2017 (en retirant les 22 surfeurs déjà qualifiés par le biais du World Tour). Deux wild cards sont également attribuées par la World Surf League.

Sont qualifiés avant la dernière épreuve :

Place Surfeur Pays
1 John John Florence Drapeau d'Hawaï Hawaï
2 Gabriel Medina Drapeau du Brésil Brésil
3 Julian Wilson Drapeau de l'Australie Australie
4 Jordy Smith Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
5 Matt Wilkinson Drapeau de l'Australie Australie
6 Owen Wright Drapeau de l'Australie Australie
7 Kolohe Andino Drapeau des États-Unis États-Unis
8 Adriano de Souza Drapeau du Brésil Brésil
9 Joel Parkinson Drapeau de l'Australie Australie
10 Filipe Toledo Drapeau du Brésil Brésil
11 Sebastian Zietz Drapeau d'Hawaï Hawaï
12 Mick Fanning Drapeau de l'Australie Australie
13 Connor O'Leary Drapeau des États-Unis États-Unis
14 Frederico Morais Drapeau du Portugal Portugal
15 Jérémy Florès Drapeau de la France France
16 Adrian Buchan Drapeau de l'Australie Australie
17 Kanoa Igarashi Drapeau des États-Unis États-Unis
18 Caio Ibelli Drapeau du Brésil Brésil
19 Michel Bourez Drapeau de la Polynésie française Polynésie française
20 Conner Coffin Drapeau des États-Unis États-Unis
21 Joan Duru Drapeau de la France France
22 Ítalo Ferreira Drapeau du Brésil Brésil

Ce classement reprend les 5 meilleurs résultats des surfeurs sur les épreuves des World Qualifying Series. Les surfeurs déjà qualifiés par le biais du top 22 du championnat du monde sont exclus de cette liste.

Place Surfeur Pays
1 Griffin Colapinto Drapeau des États-Unis États-Unis
2 Jesse Mendes Drapeau du Brésil Brésil
4 Wade Carmichael Drapeau de l'Australie Australie
5 Tomas Hermes Drapeau du Brésil Brésil
6 Yago Dora Drapeau du Brésil Brésil
8 Willian Cardoso Drapeau du Brésil Brésil
9 Keanu Asing Drapeau d'Hawaï Hawaï
10 Ezekiel Lau Drapeau d'Hawaï Hawaï
11 Michael Rodrigues Drapeau du Brésil Brésil
13 Patrick Gudauskas Drapeau des États-Unis États-Unis

Michael Rodrigues et Patrick Gudauskas bénéficient de la requalification via le championnat du monde de Kanoa Igarashi, Ítalo Ferreira et Filipe Toledo, respectivement 3e, 7e et 12e du circuit WQS.

  • Deux wild cards décernées par la WSL :

Remplaçants[modifier | modifier le code]

En cas d'absence d'un des surfeurs du Top 34, un remplaçant peut être appelé. Les quatre surfeurs retenus sont (classement 2017 entre parenthèses) :

Places au choix des organisateurs[modifier | modifier le code]

Au cours de chaque épreuve, deux places restent à pourvoir. Elles peuvent être attribuées par wild cards et/ou à l'issue d'une épreuve de qualification.

Changements 2017/2018[modifier | modifier le code]

Les américains Griffin Colapinto et Patrick Gudauskas (déjà présent de 2010 à 2013 et remplaçant en 2014), l'australien Wade Carmichael, l'hawaiien Keanu Asing (déjà sur le CT en 2016) ainsi que les brésiliens Jesse Mendes, Tomas Hermes, Yago Dora, Willian Cardoso (remplaçant en 2012 et 2013) et Michael Rodrigues intègrent le Championship Tour.

Les australiens Bede Durbidge (présent depuis 2005, quatre fois dans le Top 6) et Josh Kerr (9 saisons, quatre fois dans le Top 10) prennent leur retraite (Durbidge reste remplaçant). Leurs compatriotes Stuart Kennedy et Ethan Ewing ainsi que l'italien Leonardo Fioravanti et le brésilien Jadson André quittent également le championnat du monde. Les brésiliens Miguel Pupo et Wiggolly Dantas seront remplaçants. L'américain Nat Young, remplaçant en 2017 (9 épreuves) n'a pas réussi à se qualifier.

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

A compléter

Calendrier[modifier | modifier le code]

Étape Compétition Site Pays Dates Vainqueur Finaliste Classement général
1 Quiksilver Pro Gold Coast Gold Coast, Queensland Drapeau : Australie Australie Du 11 au 22 mars
2 Rip Curl Pro Bells Beach Bells Beach, Victoria Du 28 mars au 11 avril
3 Margaret River Pro Margaret River, Australie-Occidentale Du 11 au 22 avril
4 Oi Rio Pro Saquarema, Rio de Janeiro Drapeau : Brésil Brésil Du 10 au 19 mai
5 Bali Pro Keramas, Bali Drapeau : Indonésie Indonésie Du 27 mai au 9 juin
6 Corona Open J-Bay Jeffreys Bay, Cap-Oriental Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud Du 2 au 13 juillet
7 Tahiti Pro Teahupoo Teahupoo, Taiarapu-Ouest Drapeau : Polynésie française Tahiti Du 10 au 21 août
8 Surf Ranch Lemoore Lemoore, Californie Drapeau : États-Unis États-Unis Du 5 au 9 septembre
9 Quiksilver Pro France Soorts-Hossegor, Landes Drapeau : France France Du 3 au 14 octobre
10 MEO Rip Curl Pro Portugal Peniche, Estremadura Drapeau : Portugal Portugal Du 16 au 27 octobre
11 Billabong Pipe Masters Banzai Pipeline, North Shore d'Oahu Drapeau : Hawaii Hawaï Du 8 au 20 décembre

Classement[modifier | modifier le code]

Le classement final prend en compte les 9 meilleurs résultats (sur 11 épreuves) de chaque surfeur.

World Surf League féminin[modifier | modifier le code]

Participantes[modifier | modifier le code]

Place Surfeur Pays
1 Tyler Wright Drapeau de l'Australie Australie
2 Stéphanie Gilmore Drapeau de l'Australie Australie
3 Sally Fitzgibbons Drapeau de l'Australie Australie
4 Courtney Conlogue Drapeau des États-Unis États-Unis
5 Carissa Moore Drapeau d'Hawaï Hawaï
6 Lakey Peterson Drapeau des États-Unis États-Unis
7 Nikki Van Dijk Drapeau de l'Australie Australie
8 Sage Erickson Drapeau des États-Unis États-Unis
9 Johanne Defay Drapeau de la France France
10 Tatiana Weston-Webb Drapeau d'Hawaï Hawaï

Ce classement reprend les 5 meilleurs résultats des surfeuses sur les épreuves des World Qualifying Series. Les surfeuses déjà qualifiées par le biais du top 10 du championnat du monde sont exclues de cette liste :

Place Surfeur Pays
3 Silvana Lima Drapeau du Brésil Brésil
4 Bronte Macaulay Drapeau de l'Australie Australie
5 Coco Ho Drapeau d'Hawaï Hawaï
7 Caroline Marks Drapeau des États-Unis États-Unis
8 Keely Andrew Drapeau de l'Australie Australie
9 Paige Hareb Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
  • Une wild card décernées par la WSL : Malia Manuel (Drapeau des États-Unis États-Unis), 12e du championnat, blessée durant 4 épreuves, et 15e du circuit qualificatif avec seulement 2 épreuves disputées (pour 5 résultats possibles).

Remplaçants[modifier | modifier le code]

En cas d'absence de l'une des surfeuses du Top 17, une remplaçante peut être appelée. Les quatre surfeuses retenues sont les 2 surfeuses qui suivaient le Top 10 du WCT et le Top 6 du classement mondial WQS (classement 2017 entre parenthèses).

Place au choix des organisateurs[modifier | modifier le code]

Au cours de chaque épreuve, une place reste à pourvoir. Elle peut être attribuée par wild card ou à l'issue d'une épreuve de qualification.

Changements 2017/2018[modifier | modifier le code]

Pauline Ado (Drapeau de la France France), 16e du championnat et 17e du WQS, ainsi que Laura Enever (Drapeau de l'Australie Australie), 18e, quittent le championnat du monde. Pauline Ado sera remplaçante de même que la sud-africaine Bianca Buitendag déjà remplaçante en 2017 (6 épreuves, 17e du championnat).

Elles sont remplacées par Paige Hareb, 9e du WQS et déjà présente de 2009 à 2014, ainsi que Caroline Marks, 7e du WQS, dont c'est la première participation. Celle-ci est la plus jeune surfeuse à se qualifier pour le championnat (15 ans).

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

A compléter

Calendrier[modifier | modifier le code]

Le calendrier du World Surf League féminin contient huit dates de compétition partagées avec le calendrier masculin et 2 dates spécifiques :

Étape Compétition Site Pays Dates Vainqueur Finaliste Classement général
1 Roxy Pro Gold Coast Gold Coast, Queensland Drapeau : Australie Australie Du 14 au 25 mars
2 Rip Curl Women's Pro Bells Beach Bells Beach, Victoria Du 28 mars au 8 avril
3 Margaret River Pro Margaret River, Australie-Occidentale Du 11 au 22 avril
4 Rio Women's Pro Saquarema, Rio de Janeiro Drapeau : Brésil Brésil Du 10 au 19 mai
5 Bali Pro Keramas, Bali Drapeau : Indonésie Indonésie Du 27 mai au 9 juin
6 Corona Open J-Bay Jeffreys Bay, Cap-Oriental Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud Du 10 au 17 juillet
7 Vans US Open of Surfing Huntington Beach, Californie Drapeau : États-Unis États-Unis Du 30 juillet au 5 août
8 Surf Ranch Lemoore Lemoore, Californie Drapeau : États-Unis États-Unis Du 5 au 9 septembre
9 Roxy Pro France Soorts-Hossegor, Landes Drapeau : France France Du 3 au 14 octobre
10 Hawaii Women's Pro Honolua Bay, Maui Drapeau : Hawaii Hawaï Du 25 novembre au 6 décembre

Classement[modifier | modifier le code]

Le classement final prend en compte les 8 meilleurs résultats (sur 10 épreuves) de chaque surfeuse.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « World Surf League Releases 2018 Schedule », (consulté le 21 novembre 2017)