World Surf League 2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adriano de Souza remporte son premier titre de champion du monde.
Mick Fanning, champion du monde 2013, termine à la seconde place pour la seconde année d'affilée.
Gabriel Medina, champion du monde en titre, termine troisième.

Le World Surf League Championship Tour 2015 est un circuit professionnel de surf organisé par la World Surf League et qui constitue la division d'élite du championnat du monde en 2015. Il s'agit de la quarantième édition du championnat, qui se déroule en plusieurs étapes dispersées à travers le monde entre février 2015 et . Le vainqueur est Adriano de Souza, couronné lors de la dernière compétition de l'année, au Billabong Pipe Masters, en la remportant[1].

Participants[modifier | modifier le code]

Top 34[modifier | modifier le code]

Les surfeurs qualifiés pour le championnat du monde 2015 sont les 22 premiers du classement 2014 ainsi que les 10 premiers des Qualifying Series (en retirant les 22 surfeurs déjà qualifiés par le biais du World Tour). Deux wild cards sont également attribuées par la World Surf League[2].

Place Surfeur Pays
1 Gabriel Medina Drapeau du Brésil Brésil
2 Mick Fanning Drapeau de l'Australie Australie
3 John John Florence Drapeau d'Hawaï Hawaï
4 Kelly Slater Drapeau des États-Unis États-Unis
5 Michel Bourez Drapeau de la Polynésie française Polynésie française
6 Joel Parkinson Drapeau de l'Australie Australie
7 Jordy Smith Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
8 Adriano de Souza Drapeau du Brésil Brésil
9 Taj Burrow Drapeau de l'Australie Australie
- Josh Kerr Drapeau de l'Australie Australie
11 Kolohe Andino Drapeau des États-Unis États-Unis
12 Owen Wright Drapeau de l'Australie Australie
13 Nat Young Drapeau des États-Unis États-Unis
14 Julian Wilson Drapeau de l'Australie Australie
15 Adrian Buchan Drapeau de l'Australie Australie
16 Bede Durbidge Drapeau de l'Australie Australie
17 Filipe Toledo Drapeau du Brésil Brésil
18 Kai Otton Drapeau de l'Australie Australie
19 Miguel Pupo Drapeau du Brésil Brésil
20 Sebastian Zietz Drapeau d'Hawaï Hawaï
21 Frederick Patacchia Drapeau d'Hawaï Hawaï
22 Jadson André Drapeau du Brésil Brésil

Ce classement reprend les 5 meilleurs résultats des surfeurs sur les épreuves des Qualifying Series. Les surfeurs déjà qualifiés par le biais du top 22 du championnat du monde sont exclus de cette liste :

Place Surfeur Pays
2 Matt Banting Drapeau de l'Australie Australie
4 Wiggolly Dantas Drapeau du Brésil Brésil
6 Adam Melling Drapeau de l'Australie Australie
7 Ítalo Ferreira Drapeau du Brésil Brésil
8 Matt Wilkinson Drapeau de l'Australie Australie
9 Keanu Asing Drapeau d'Hawaï Hawaï
10 Dusty Payne Drapeau d'Hawaï Hawaï
11 Jérémy Florès Drapeau de la France France
13 Brett Simpson Drapeau des États-Unis États-Unis
16 Ricardo Christie Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande

Jérémy Florès (11e), Brett Simpson (13e) et Ricardo Christie (16e) bénéficient de la requalification via le World Tour de Filipe Toledo (1er), Julian Wilson (3e), Jadson André (5e), Adriano de Souza (12e), Michel Bourez (14e) et Jordy Smith (15e).

Remplaçants[modifier | modifier le code]

En cas d'absence d'un des surfeurs du Top 34, un remplaçant peut être appelé. Les quatre surfeurs retenus sont les 2 surfeurs qui suivaient le Top 22 du WCT et le Top 10 du classement mondial ASP (classement 2014 entre parenthèses)[3].

Places au choix des organisateurs[modifier | modifier le code]

Au cours de chaque épreuve, deux places restent à pourvoir. Elles peuvent être attribuées par wild cards et/ou à l'issue d'une épreuve de qualification.

Changements[modifier | modifier le code]

Cinq surfeurs intègre le championnat du monde pour la première fois : Matt Banting, Wiggolly Dantas, Italo Ferreira, Keanu Asing et Ricardo Christie. Dusty Payne (présent de 2010 à 2013, mais blessé durant 4 épreuves en 2013) fait également son retour via le WQS. Glen Hall, également présent en 2013 mais blessé pendant 8 épreuves, puis remplaçant en 2014 (6 épreuves), effectue lui aussi son retour mais via une wild card de l'ASP.

Alejo Muniz (présent depuis 2011) et Aritz Aranburu (2008-2009 et 2014) perdent leur place de titulaire mais seront remplaçant. Dion Atkinson (2014), Tiago Pires (depuis 2008), Mitch Crews (2014), Travis Logie (2005-2008 et depuis 2010) et Raoni Monteiro (2004-2007 et depuis 2011) quittent quant à eux le championnat du monde.

Mitch Coleborn (3 épreuves en 2014), Patrick Gudauskas (2010-2013) et Willian Cardoso (6 épreuves en 2012-2013), remplaçants en 2014, n'ont pas réussi à se qualifier.

Favoris[modifier | modifier le code]

On peut citer comme favoris : Gabriel Medina (champion de monde en titre), Mick Fanning (triple champion du monde, quatre fois 3e, 2e en 2014), Kelly Slater (onze fois champion du monde, 2e en 2013, 4e en 2014), Joel Parkinson (champion du monde 2012 et huit fois dans le top 4 du championnat), Taj Burrow (neuf fois dans le top 4, 5e en 2013) ou encore John John Florence (4e en 2012, 10e en 2013, 3e en 2014).

On peut retenir parmi les outsiders Jordy Smith (2e en 2010, 4e en 2013, 7e en 2011 et 2014), Adriano de Souza (5e en 2009, 2011 et 2012, 8e en 2014), Josh Kerr (8e en 2011 et 2012, 9e en 2013 et 2014), Julian Wilson (9e en 2011 et 2012, 6e en 2013) ou encore Michel Bourez (5e en 2014 et 6e en 2011).

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

A compléter

Calendrier[modifier | modifier le code]

Étape Compétition Site Pays Dates Vainqueur Finaliste Classement général
1 Quiksilver Pro Gold Coast Gold Coast, Queensland Drapeau : Australie Australie Du 28 février au 12 mars Drapeau : Brésil Filipe Toledo[4] Drapeau : Australie Julian Wilson Drapeau : Brésil Filipe Toledo
2 Rip Curl Pro Bells Beach Bells Beach, Victoria Du 1er au 12 avril Drapeau : Australie Mick Fanning[5] Drapeau : Brésil Adriano de Souza Drapeau : Australie Mick Fanning
3 Drug Aware Margaret River Pro Margaret River, Australie-Occidentale Du 15 au 26 avril Drapeau : Brésil Adriano de Souza[6] Drapeau : Hawaii John John Florence Drapeau : Brésil Adriano de Souza
4 Oi Rio Pro Barra da Tijuca, Rio de Janeiro Drapeau : Brésil Brésil Du 11 au 22 mai Drapeau : Brésil Filipe Toledo[7] Drapeau : Australie Bede Durbidge
5 Fiji Pro Namotu et Tavarua Drapeau : Fidji Fidji Du 1er au 13 juin Drapeau : Australie Owen Wright[8] Drapeau : Australie Julian Wilson
6 J-Bay Open Jeffreys Bay, Cap-Oriental Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud Du 8 au 19 juillet Pas de vainqueur[9] Drapeau : Australie Mick Fanning
Drapeau : Australie Julian Wilson
7 Billabong Pro Tahiti Teahupoo, Taiarapu-Ouest Drapeau : Polynésie française Tahiti Du 14 au 25 août Drapeau : France Jérémy Florès[10] Drapeau : Brésil Gabriel Medina
8 Hurley Pro at Trestles Trestles, Californie Drapeau : États-Unis États-Unis Du 9 au 20 septembre Drapeau : Australie Mick Fanning Drapeau : Brésil Adriano de Souza Drapeau : Australie Mick Fanning
9 Quiksilver Pro France Soorts-Hossegor, Landes Drapeau : France France Du 6 au 17 octobre Drapeau : Brésil Gabriel Medina Drapeau : Australie Bede Durbidge
10 Moche Rip Curl Pro Portugal Peniche, Estremadura Drapeau : Portugal Portugal Du 20 au 31 octobre Drapeau : Brésil Filipe Toledo Drapeau : Brésil Ítalo Ferreira
11 Billabong Pipe Masters Banzai Pipeline, North Shore d'Oahu Drapeau : Hawaii Hawaï Du 8 au 20 décembre Drapeau : Brésil Adriano de Souza Drapeau : Brésil Gabriel Medina Drapeau : Brésil Adriano de Souza

Classement[modifier | modifier le code]

Le classement final prend en compte les 9 meilleurs résultats (sur 11 épreuves) de chaque surfeur.

Position Surfeur Points
Classement du Championship Tour à l'issue de la 11e étape
1er Drapeau : Brésil Adriano de Souza 57 700
2e Drapeau : Australie Mick Fanning 54 650
3e Drapeau : Brésil Gabriel Medina 51 600
4e Drapeau : Brésil Filipe Toledo 50 950
5e Drapeau : Australie Owen Wright 43 600
6e Drapeau : Australie Julian Wilson 42 700
7e Drapeau : Brésil Ítalo Ferreira 41 600
8e Drapeau : France Jérémy Florès 41 200
9e Drapeau : États-Unis Kelly Slater 37 600
10e Drapeau : États-Unis Nat Young 33 200

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Adriano De Souza champion du monde, devant Mick Fanning, L'Équipe, 17 décembre 2015.
  2. ASP International, « WSL Men's World Championship Tour Class of 2015 », sur www.aspworldtour.com, (consulté le 27 décembre 2014)
  3. www.surfertoday.com, « The Top 34 surfers of the 2015 World Surf League », sur www.surfertoday.com, (consulté le 27 décembre 2014)
  4. David Michel, « Filipe Toledo, une première en or sur la Gold Coast », sur lequipe.fr, (consulté le 13 mars 2015)
  5. David Michel, « Mick Fanning, nouveau triomphe à Bells Beach », sur lequipe.fr, (consulté le 13 avril 2015)
  6. David Michel, « Adriano De Souza, triomphe logique à Margaret River », sur lequipe.fr, (consulté le 27 avril 2015)
  7. David Michel, « Toledo, grande classe à Rio », sur e-adrenaline.fr, (consulté le 24 mai 2015)
  8. David Michel, « Fiji Pro : Wright au sommet, Florès de retour en grâce », sur e-adrenaline.fr, (consulté le 16 juin 2015)
  9. En raison d'une attaque de requin surf Mick Fanning lors de la finale et après interruption de la compétition, la commission de la World Surf League décide d'annuler la finale et d'attribuer aux deux finalistes les points correspondant à une deuxième place.
  10. David Michel, « Le Français Jérémy Florès a remporté l'épreuve de Tahiti », sur lequipe.fr, (consulté le 26 août 2015)