Work Projects Administration

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Affiche de la WPA de 1937 visant à sensibiliser les piétons au Code de la route.

La Work Projects Administration[1] ou WPA (créée sous le nom de Works Progress Administration) était la principale agence instituée dans le cadre du New Deal. Elle fut créée le 6 mai 1935, par un ordre présidentiel (le Congrès la finança, mais ne la mit pas en place). La WPA employait des millions d'Américains, et son influence s'étendait à la quasi-totalité des localités, essentiellement dans les régions montagneuses et rurales de l'ouest du pays. La WPA compléta la Federal Emergency Relief Administration mise en place sous Hoover, et maintenue sous la présidence de Franklin Roosevelt. Sous la direction de Harry Hopkins, la WPA avait pour objectif de fournir des emplois et des revenus aux chômeurs, victimes de la Grande Dépression. Dans le cadre de la politique de grands travaux, le programme contribua à la construction de nombreux bâtiments publics, de routes, et dirigea de nombreux projets en art, comédie et littérature. La WPA permit en outre de nourrir des enfants, de redistribuer de la nourriture, des vêtements, ainsi que des logements.

La WPA fit construire ou rénover 110 000 écoles, gares, bureaux de poste[2] ; 100 000 ponts et 800 000 km de routes furent aménagés[2]. Elle permit la réalisation de 1 566 peintures nouvelles, 17 744 sculptures, 108 099 peintures à l’huile et de développer l'enseignement artistique[3].

Parmi les grands travaux placés sous la responsabilité de la WPA, on peut citer le Golden Gate Bridge à San Francisco, achevé en 1937.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Parfois orthographiée par erreur "Works Projects Administration".
  2. a et b Frédéric Martel, De la culture en Amérique, Paris, Gallimard, 2006, (ISBN 2070779319), p.104
  3. Alan Lawson, « The Cultural Legacy of the New Deal » dans Harvard Sitkoff, Fifty Years Later. The New Deal Evaluated, Phildelphie, Temple University Press, 1985, p.163

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]