Wolseley 4/50

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wolseley 4/50 et 6/80
Wolseley 4/50
Wolseley 4/50

Marque Nuffield Organization, BMC
Années de production 1948–54
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline quatre portes

La Wolseley 4/50 et la similaire 6/80 furent les premières automobiles de Wolseley Motors de l'après-guerre. Elles furent mises en production en 1948 et étaient basées sur la Morris Oxford MO et la Morris Six MS respectivement. La 4/50 4-cylindres utilisait un moteur 1476 cm³ donnant 50 cv (37 kW) et la 6/80 utilisait un six-cylindres en ligne de 2215 cm³ de 72 cv (54 kW) simple arbre à cames en tête.

Les voitures avaient une extrémité arrière Morris et une calandre Wolseley en position verticale, et ont été largement utilisées par la police à l'époque, la 6/80 en particulier.

Ces modèles furent construits à l'usine Morris de Cowley en parallèle à la Morris "Oxford". Ils ont été remplacés en 1953 et 1954 par les Wolseley 4/44 et 6/90.

Wolseley 4/50[modifier | modifier le code]

Wolseley 4/50
Wolseley 4/50

Appelé aussi Morris Oxford MO
Années de production 1948–53
Production 8.925[1] exemplaire(s)
Usine(s) d’assemblage United Kingdom
Victoria Park, Australie [2]
Moteur et transmission
Moteur(s) Quatre cylindres en ligne Wolseley à arbre à cames en tête
Cylindrée 1.476 cm3
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berlines quatre portes
Dimensions
Longueur 4.267[3] mm
Largeur 1.676[3] mm
Hauteur 1.600[4] mm
Empattement 2.591[3] mm
Chronologie des modèles

Une 4/50 testée par le magazine Britannique The Motor en 1950 avait une vitesse de pointe de 70,7 mi/h (113,8 km/h) et put accélérer de 0 à 97 km/h en 30.3 seconds[4]. Les volumes de ventes n'étaient que d'un tiers de ceux de la voiture à six cylindres de la fratrie: la voiture était considérée comme lourde, et une "bonne utilisation de l'excellente boîte de vitesses" était nécessaire pour maintenir une moyenne acceptable[5]. La Wolseley 4/50 était plus haut de gamme et plus chère que la Morris Oxford MO. Le moteur était une version 4 cylindres de la 6/80. Les pistons et les portes étaient parties communes utilisées dans cette gamme de voitures. Le style du nez la distingue du long et élégant capot de la 6/80.

Wolseley 6/80[modifier | modifier le code]

Wolseley 6/80
Wolseley 4/50

Appelé aussi Morris Six MS
Années de production 1948–54
Production 25.281[1] exemplaire(s)
Moteur et transmission
Moteur(s) Six cylindres en ligne
Cylindrée 2.200 cm3
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes
Dimensions
Longueur 4.443 [3] mm
Largeur 1.676 [3] mm
Hauteur 1.600 [4] mm
Empattement 2.794 [3] mm
Chronologie des modèles

Pour accueillir le plus grand moteur six cylindres, la 6/80 est 180 mm plus longue que la 4/50. Elle a aussi de plus grands tambours de freins de 250 mm, comparés aux 225 mm de la 4/50. Une 6/80 testée par le magazine Britannique The Motor en 1951 avait une vitesse de pointe de 137 km/h et pouvait atteindre 97 km/h en 21,4 secondes. La voiture a consommé une moyenne de treize litres aux cent pendant l'essai et coûtait 767 £ taxes comprises. Un autre essai routier effectué par le magazine Autocar d'une voiture similaire enregistra une vitesse de pointe de 126,3 km/h et une accélération moins bonne, un jour de grand vent, deux ans plus tôt. Les essayeurs notèrent que "Conformément à la politique [du fabricant] qui la recommande beaucoup à un automobiliste exigeant, la Wolseley a un niveau assez élevé."[6] qui la rend apte au voyage relaxant à de bonnes vitesses (pour l'époque), mais un style de conduite plus urgent requiert un usage extensif de la boîte de vitesses. L'équipement standard comprend un chauffage, un store de lunette arrière et "deux lampes de plafond au compartiment arrière"[6]. Une revue du marché des voitures d'occasion, publié en Angleterre en 1960, observa que "même le plus jeune membre de la famille" reconnaît le Wolseley 6/80 comme la "voiture des Flics" vue à la télévision et dans les rues. On estima que la voiture offrait un bon rapport poids-puissance en combinaison avec une suspension et une direction suffisantes[5].

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) M. Sedgwick et Gillies.M, A-Z of Cars 1945–1970, Devon, UK, Bay View Books, (ISBN 1-870979-39-7, OCLC 29424733)
  2. BMC-Leyland Australia Heritage Group, Building Cars in Australia, 2012, page 38
  3. a b c d e et f (en) Culshaw et Horrobin, Complete Catalogue of British Cars, London, Macmillan, (ISBN 0-333-16689-2, OCLC 1057411)
  4. a b et c (en) « The Wolseley Six-Eighty », The Motor,‎
  5. a et b (en) « Second Hand car guide supplement », Practical Motorist, vol. 6 Nbr 68,‎ , between pages 768 & 769
  6. a et b (en) « Wolseley Six Eighty Saloon (road test) », Autocar,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]