Wolfgang Thierse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wolfgang Thierse
Illustration.
Wolfgang Thierse en 2005.
Fonctions
Vice-président du Bundestag
Désigné par le groupe SPD

(8 ans et 3 jours)
Président Norbert Lammert
Législature 16e et 17e
Prédécesseur Susanne Kastner
Successeur Edelgard Bulmahn et
Ulla Schmidt
Président du Bundestag

(6 ans, 11 mois et 22 jours)
Législature 14e et 15e
Prédécesseur Rita Süssmuth
Successeur Norbert Lammert
Biographie
Date de naissance (75 ans)
Lieu de naissance Breslau (Allemagne)
Parti politique SPD
Diplômé de Université Humboldt
Profession Typographe
Assistant de recherche

Wolfgang Thierse, né le à Breslau, aujourd'hui en Pologne, est un homme d'État allemand appartenant au Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

Après avoir été le dernier président du Parti social-démocrate d'Allemagne de l'Est en 1990, il a été élu à la présidence du Bundestag en 1998, à la suite de l'arrivée au pouvoir d'une coalition rouge-verte. Il était alors le premier ancien est-allemand à occuper une telle fonction et à atteindre une fonction aussi élevée au sein des institutions fédérales. Reconduit en 2002, il cède son poste en 2005, le groupe CDU/CSU étant redevenu le plus important, et devient vice-président du Bundestag.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après l'expulsion de sa famille de Breslau, celle-ci s'établit à Eisfeld, en Thuringe.

Ayant obtenu son Abitur, il suit une formation de typographe à Weimar, et exerce cette profession jusqu'à son entrée à l'Université Humboldt de Berlin en 1964. Il y étudie la philologie allemande et les sciences culturelles (Kulturwissenschaft) jusqu'en 1969.

Il devient d'abord assistant de recherche sur la théorie culturelle et l'esthétique au sein de son ancienne université, puis intègre le ministère de la Culture de la République démocratique allemande (RDA) en 1975 pour un an. En 1977, il obtient un emploi d'assistant de recherche à l'Institut central d'histoire littéraire de l'Académie des sciences de Berlin. Il conserve son poste jusqu'en 1990. Le , il participe à Berlin à un sit-in pour protester contre un défilé néo-nazi et rappelle les Allemands à leurs obligations face à leur passé[1].

Wolfgang Thierse est marié, père de deux enfants. De confession catholique, il est membre du comité central des catholiques allemands.

Vie politique[modifier | modifier le code]

En RDA[modifier | modifier le code]

En , il adhère au Neues Forum, premier parti politique libre de RDA, puis au Parti social-démocrate d'Allemagne de l'Est (SPD/DDR) en .

Élu à la Chambre du peuple lors des premières élections libres le , il occupe tout d'abord la vice-présidence du groupe SPD/DDR, puis prend la tête du parti en , et celle du groupe parlementaire deux mois plus tard.

Dans l'Allemagne réunifiée[modifier | modifier le code]

Le 27 septembre, son parti fusionne avec le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD), actif en Allemagne de l'Ouest, et il en devient vice-président fédéral pendant quinze ans. Peu après, le 3 octobre, il entre au Bundestag et est désigné vice-président du groupe parlementaire du SPD. Pendant un an à partir de , il préside le groupe de travail « Nouveaux Länder et politique allemande ».

Le , Wolfgang Thierse est élu président du Bundestag par 512 voix contre 109. Il est le onzième député fédéral et le premier issu de l'ex-Allemagne de l'Est à occuper cette fonction. Il est réélu le par seulement 357 voix contre 219. En sa qualité de président de la Chambre basse du Parlement fédéral, Wolfgang Thierse préside, le , la 12e Assemblée fédérale pour l'élection du président de la République fédérale ; le conservateur Horst Köhler ayant été désigné chef de l'État à l'issue de ce scrutin, Thierse a présidé son investiture, le 1er juillet suivant.

À la suite de la défaite du SPD aux élections fédérales anticipées du , il cède sa place à Norbert Lammert, puis est désigné vice-président du Bundestag sur proposition du groupe SPD, obtenant 417 voix. Il a été reconduit le avec 371 voix.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]