Wolfgang Langhoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wolfgang Langhoff
Wolfgang Langhoff, 1962 (cropped).jpg
Wolfgang Langhoff, en 1962
Fonction
Député de la Chambre du peuple
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
Berlin-EstVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Enfants
Thomas Langhoff (d)
Matthias LanghoffVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Distinctions
Œuvres principales
Tombstone Wolfgang Langhoff.jpg
Vue de la sépulture.

Wolfgang Langhoff, né le à Berlin et mort le à Berlin-Est, de son nom complet Joseph Heinrich Hermann Wolfgang Reyhard Langhoff[réf. nécessaire] est un résistant, acteur, metteur en scène, réalisateur et écrivain allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wolfgang Langhoff naît à Berlin et grandit à Fribourg-en-Brisgau. De 1915 à 1917, il travaille comme marin. Puis, après la Première Guerre mondiale, il trouve des emplois de figurant au théâtre de Königsberg où il joue rapidement des petits rôles. À partir de 1923 il est acteur à Hambourg, Wiesbaden et Düsseldorf.

Il adhére au début des années 1930 au Parti communiste d'Allemagne (KPD). À la même période, il est directeur artistique de la compagnie d'agitprop Nordwest-ran qui se produit, entre autres, lors de meetings syndicaux. Arrêté par la Gestapo le , il est déporté en au camp de travail de Börgermoor, transféré au camp de Lichtenburg, et enfin libéré le .

Wolfgang Langhoff est l'auteur, avec son compagnon de captivité Johann Esser, des paroles du Chant des marais, chant de résistants écrit en 1933 dans le camp de Börgermoor.

Il s'exile en Suisse le , à Zurich où il trouve un emploi au Schauspielhaus. Il publie l'ouvrage autobiographique Les Soldats du marais sous la schlague des nazis (Die Moorsoldaten), un des premiers livres sur les camps de concentration nazis, publié en France dès 1935. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, il revient à Berlin où, de 1946 à 1963, il est le directeur du Deutsches Theater dans la zone soviétique (devenue Berlin-Est en 1949).

Wolfgang Langhoff est le père des metteurs en scène Thomas (de) (1938-2012) et Matthias Langhoff (né en 1941) et le grand-père de l'écrivain Anna Langhoff, de l'acteur Tobias Langhoff (de) et du metteur en scène Lukas Langhoff (de).

Source[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Wolfgang Langhoff, Die Moorsoldaten: 13 Monate Konzentrationslager, 1995 (réédition), (ISBN 3-88021-226-0)
  • (fr) Wolfgang Langhoff, Les soldats du marais sous la schlague des nazis : treize mois de captivité dans les camps de concentration, traduction Armand Pierhal, Paris, Plon, 1935
  • Winrich Meiszies (Hrsg.), Wolfgang Langhoff – Theater für ein gutes Deutschland, Düsseldorf – Zürich – Berlin 1901–1966, Düsseldorf 1992, p. 196–202.
  • Esther Slevogt, Den Kommunismus mit der Seele suchen: Wolfgang Langhoff - ein deutsches Künstlerleben im 20. Jahrhundert, Kiepenheuer & Witsch, Köln 2011, (ISBN 3-4620-4079-0)
  • Joachim Werner Preuß, Theater im ost-/westpolitischen Umfeld. Nahtstelle Berlin 1945–1961, München 2004, (ISBN 3-89129-689-4)
  • Armin Stolper, Noch ein roter Hunderter. Wolfgang Langhoff, Schkeuditz 2001, (ISBN 3-935530-11-0)
  • Deutsches Theater Berlin (Hrsg.), Hundert Jahre Deutsches Theater Berlin. 1883–1983, Berlin 1986
  • Christoph Funke, Dieter Kranz, Wolfgang Langhoff – Schauspieler, Regisseur, Intendant, Berlin 1969 (= Reihe Theaterpraxis, Bd. 3)
  • Edith Krull, Wolfgang Langhoff, Berlin 1962 (= Theater und Film, Bd. 3)
  • Deutsches Theater Berlin (Hrsg.), Bericht über 10 Jahre, Berlin 1957

Film documentaire[modifier | modifier le code]

  • Ullrich H. Kasten: Hoffnung – ein deutscher Winterstern: Die Langhoffs. Cinetec Film GmbH und Rundfunk Berlin-Brandenburg rbb, 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :