Wolfgang Bötsch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Botsch.
Wolfgang Bötsch
Illustration.
Wolfgang Bötsch, en à Bonn.
Fonctions
Ministre fédéral allemand des Postes et des Télécommunications

(4 ans, 11 mois et 9 jours)
Chancelier Helmut Kohl
Gouvernement Kohl IV et V
Prédécesseur Christian Schwarz-Schilling
Successeur Theodor Waigel (Finances)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Bad Kreuznach (Allemagne)
Date de décès (à 79 ans)
Lieu de décès Wurtzbourg (Allemagne)
Parti politique CSU
Profession juriste
consultant
Religion catholique

Wolfgang Bötsch
Ministres fédéraux des Postes d'Allemagne

Wolfgang Bötsch, né le à Bad Kreuznach et mort le à Wurtzbourg[1], est un homme politique allemand membre de l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU).

Juriste puis cadre dans la fonction publique régionale, il est élu député au Landtag de Bavière en puis parlementaire fédéral au deux ans après. Il devient secrétaire général adjoint du groupe CDU/CSU au Bundestag en , avant d'être désigné président du groupement régional de la CSU en .

En , il est nommé ministre fédéral des Postes. Il est le dernier titulaire de ce poste, supprimé en avec la fin de la privatisation des services postaux. Il continue de siéger au Bundestag jusqu'en . Il met alors un terme à sa carrière politique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Il obtient son baccalauréat en puis accomplit pendant un an son service militaire obligatoire dans l'armée de l'air.

Il s'inscrit en à l'université de Wurtzbourg pour y étudier le droit et la science politique. L'année qui suit, il adhère à l'Union chrétienne-sociale en Bavière, puis il s'engage dans le Cercle des étudiants chrétiens-démocrates (RCDS) et la Junge Union (JU).

Débuts professionnels et politiques[modifier | modifier le code]

Il termine son parcours universitaire à l'école supérieure des sciences administratives de Spire, passe ses deux diplômes juridiques d'État avant d'obtenir son doctorat en . À cette époque, il est depuis deux ans juriste à Kitzingen.

Il est élu en conseiller municipal de Wurtzbourg, puis devient l'année qui suit président de la CSU dans la ville.

Il est recruté en par l'administration du district de Basse-Franconie, où il occupe des fonctions de direction et encadrement.

Député[modifier | modifier le code]

Wolfgang Bötsch rencontre Helmut Kohl à la chancellerie en .

Lors des élections législatives régionales du , il est élu à 36 ans député au Landtag de Bavière.

À peine deux ans plus tard, il postule aux élections législatives fédérales du . Élu député fédéral de Bavière au Bundestag dans la circonscription de Wurtzbourg, il renonce à ses mandats régional et local.

Il est promu secrétaire général adjoint du groupe parlementaire CDU/CSU en . En , il est choisi par ses pairs pour succéder à Theo Waigel comme président du groupement régional de la CSU. Il abandonne deux ans après la direction du parti à Wurtzbourg.

Ministre fédéral[modifier | modifier le code]

Le , Wolfgang Bötsch est nommé à 54 ans ministre fédéral des Postes et des Télécommunications dans le quatrième cabinet du chancelier fédéral chrétien-démocrate Helmut Kohl. Il est alors le premier chrétien-social à occuper ce poste depuis Werner Dollinger en et cède ses fonctions parlementaires à Michael Glos.

Reconduit en , il achève la privatisation de la Deutsche Bundespost. Son département ministériel est donc supprimé le et il doit quitter le gouvernement fédéral.

Fin de vie politique[modifier | modifier le code]

Il est recruté par Gemini Consulting en , avant de se faire réélire au Bundestag et nommer juriste (en allemand : Justiziar) du groupe CDU/CSU, désormais dans l'opposition. Il devient le spécialiste en droit des télécommunications du cabinet d'avocats Gassner, Stockmann und Kollegen (GSK) en .

Il remporte son dernier mandat parlementaire en mais renonce à exercer toute responsabilité. Il rejoint ensuite plusieurs conseils d'administration. Il cède sa circonscription à Paul Lehrieder pour les élections anticipées de , abandonne la vie politique et met un terme à 33 ans de carrière électorale.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Catholique, Wolfgang Bötsch est marié et père de deux enfants. Sa fille Christine est d'ailleurs membre du conseil municipal de Wurtzbourg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Letzter Postminister Wolfgang Bötsch ist tot », Der Spiegel,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]